FC Barcelone

FC Barcelone - Betis (0-1) : Les 6 leçons à retenir de la première défaite de Xavi comme coach du Barça

Quentin Gesp
Le FC Barcelone d'Abdessamad Ezzalzouli et Memphis Depay s'est incliné face au Betis (0-1).
Le FC Barcelone d'Abdessamad Ezzalzouli et Memphis Depay s'est incliné face au Betis (0-1). / Alex Caparros/GettyImages
facebooktwitterreddit

Nouvelle désillusion pour le FC Barcelone qui s'est incliné au Camp Nou dans le choc face au Betis (0-1). La première défaite de Xavi sur le banc du Barça.


1. La bonne opération du Betis

FC Barcelona v Real Betis - La Liga Santander
FC Barcelona v Real Betis - La Liga Santander / Alex Caparros/GettyImages

Cinquième au coup d'envoi de la 16e journée de Liga, le Betis a réalisé la très grosse opération du week-end en Espagne. Face à un concurrent direct dans la course à l'Europe, les Sévillans ont d'abord maintenu le Barça à distance... avant de creuser un peu plus l'écart sur son poursuivant.

Grâce à sa victoire au Camp Nou, le Betis (30pts) a pris 7 points d'avance sur le Barça et s'est même provisoirement reclassé à la troisième place.

2. Pas de passe de trois pour Xavi

Xavi Hernandez, Manager
Xavi connaît sa première defaite sur le banc barcelonais / Quality Sport Images/GettyImages

Revenu au chevet d'un FC Barcelone malade, Xavi Hernandez avait jusqu'ici réalisé des débuts parfaits sur le banc. Mais, après deux victoires en championnat et un nul en Ligue des Champions, l'ancien milieu a concédé sa première défaite de la saison au Camp Nou.

3. Les errances défensives du Barça

Guido Rodriguez, Sergio Busquets
FC Barcelona v Real Betis - La Liga Santander / Alex Caparros/GettyImages

Constamment en danger sur les contres du Betis, le Barça a fini par craquer à dix minutes du terme. Pris sur les ailes, le club catalan a laissé de bien trop nombreuses brèches. Une aubaine dont a fini par profiter Juanmi (79e), sur une action à trois menée par Cristian Tello et Canales.

Sur un contre, le Betis était déjà à un cheveu d'ouvrir le score au retour des vestiaires (52e). Servi sur la droite, Ruibal adressait un centre vers Juanmi en position d'avant-centre. Celui-ci se jetait et trompait Ter Stegen, sorti pour tenter de capter le cuir. Un but finalement refusé pour un hors-jeu très limite.

4. Le Barça insiste avec les jeunes

Riqui Puig
Riqui Puig / Eric Alonso/GettyImages


Quelque peu contraint par les blessures en pagaille qui touchent son effectif, le FC Barcelone poursuit sa révolution. En l'absence notamment de Pedri, Xavi s'est de nouveau appuyé sur Gavi et Nico. De Jong et Puig ont, eux, démarré la rencontre sur le banc. Araujo et Ezzalzouli ont eux aussi débuté la rencontre, preuve que la hiérarchie est loin d'être encore établie.

Symbole que le Barça s'appuie sur ses jeunes éléments : seuls deux joueurs de plus de 30 ans a entamé la rencontre face au Betis (Alba, 32 ans et Busquets, 33 ans). La moyenne d'âge du onze de départ des Catalans étant de 24,9 ans.

5. La bonne entrée de Dembélé

Ousmane Dembele
FC Barcelona v Real Betis - La Liga Santander / Quality Sport Images/GettyImages

Laissé sur le banc par Xavi, le Français Ousmane Dembélé n'a pas tardé à se mettre en évidence. Entré en jeu à l'heure de jeu (59e), il a rapidement fait parler sa vivacité. C'est de lui que sont venues les occasions les plus dangereuses du Barça en deuxième période. Par trois fois, sa frappe trop croisée est passée à gauche du but de Rui Silva. Prometteur, mais pas suffisant pour permettre aux siens de glaner un point.

6. Inquiétude pour Gavi

Gavi
Gavi est sortie du match sur blessure à la 35e minute / Alex Caparros/GettyImages


Les images ont de quoi inquiéter. Sorti à la demi-heure de jeu (35e), Gavi a été évacué par la voiturette médicale, sur ordre des soigneurs du Barça.

Visiblement sonné après un dégagement de Bellerin directement dans sa tempe, le jeune milieu s’est d’abord relevé… avant de perdre étrangement ses appuis sur l’action suivante. Une commotion cérébrale est à craindre pour le joueur issu de la Masia.

facebooktwitterreddit