La Liga

FC Barcelone-Athletic Bilbao : les Basques bourreaux des cadors

Erwan Gendry
Emmené par un étincelant Inaki Willians, l'Athletic Bilbao pose beaucoup de problèmes aux grosses écuries espagnoles.
Emmené par un étincelant Inaki Willians, l'Athletic Bilbao pose beaucoup de problèmes aux grosses écuries espagnoles. / Quality Sport Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

Ce dimanche soir (21h), l'Athletic Bilbao se déplace sur la pelouse du FC Barcelone pour le compte de la 26e journée de Liga. Un adversaire face auquel les Basques savent surperformer, comme face à la plupart des cadors de la Liga.


Le 3 février dernier, l'Athletic Bilbao est parvenu à faire tomber le Real Madrid en Coupe du Roi. Une qualification au forceps qui vient offrir à la formation ibérique sa deuxième demi-finale consécutive en coupe d'Espagne. Une performance XXL qui rappelle les dernières bonnes prestations des hommes de Marcelino face aux cadors.

Une tendance qui dure depuis 2018

Coup sur coup, Bilbao a battu les trois cadors de Liga. L'Atlético de Madrid en demi-finale de Supercoupe d'Espagne (1-2), le FC Barcelone (3-2) puis le Real Madrid (1-0) en Copa del Rey. Trois succès que peu d'experts avaient vu venir. Pourtant, c'est devenu une mode du côté du Pays Basque

En effet, face aux Colchoneros de Diego Simeone, c'est trois succès, un nul et deux défaites en trois ans. Tandis que face au Real Madrid, les Basques ont tenu en échec à quatre reprises en huit rencontres les Madrilènes (2 victoires, 2 nuls et 4 défaites).

La bête noire du FC Barcelone

Alors que les hommes de Xavi ont l'opportunité de recoller à l'Atletico Madrid ce dimanche soir, les Blaugrana auront sûrement dans un coin de leur tête leur dernière déconvenue contre les Basques (3-2). Au-delà de cette défaite, les Catalans possèdent toues les difficultés du monde pour venir à bout de l'actuel 8e de Liga. Sur leurs sept dernières confrontations, Bilbao s'est défait à quatre reprises du FCB, contre deux victoires barcelonaises et un match nul. Un bilan remarquable.

Motif d'espoir pour les Barcelonais, ils ont remporté cinq des sept derniers matchs face aux Basques lorsqu'ils ont évolué à domicile. Ça sera le cas ce dimanche soir.

Un style de jeu efficace face aux gros

Dans n'importe quelle compétition, Bilbao est difficile à battre. Son style de jeu diverge de la plupart des formations de Liga. Un système porté sur les transitions rapides et des joueurs ultra véloces. La fratrie Williams en est le meilleur symbole : deux frères rapides et percutants dans des couloirs distincts.

Cette manière de jouer pose énormément de problèmes aux Barcelonais, lorsque les deux équipes s'opposent. Le manque de discipline défensive côté catalan est immédiatement exploité par les transitions supersonique des hommes de Marcelino.

Productif face aux grosses écuries, beaucoup moins contre les petits

Cette efficacité face aux gros, l'Athletic Bilbao la doit en grande partie à sa solidité dans son antre de San Mamés. Face au top 6, les Basques possèdent le troisième meilleur ratio du pays lors des trois dernières années. Le stade de Bilbao est d'ailleurs l'enceinte qui réussit le moins au FC Barcelone.

Avec une telle solidité face aux cadors, les Bilbayens devraient jouer les premiers rôles en Liga, mais les joueurs de Marcelino ne parviennent pas à tenir le rythme face à toutes les équipes. La majorité des résultats négatifs sur l'ensemble de la saison et plus particulièrement à domicile provient des rencontres faces aux relégables ou des écuries moins cotées. Un paradoxe regrettable quand on connaît les capacités de l'Athletico Bilbao.

facebooktwitterreddit