Faces of Football

Faces of Football : Pays-Bas - une lettre à l'équipe nationale

Steeven Occhipinti
facebooktwitterreddit

Cher Oranje,

Je m'appelle Wouter Rexwinkel, alias l'homme aux rayures, et je suis Daina Zagata, alias l'"Ange Orange". Nous vivons depuis 2001 dans la ville de Venlo, qui compte environ 100 000 habitants.

Nous avons un club de football local, le VVV/Venlo ici, qui joue en première division.

Venlo est une ville proche de la frontière, à moins de 15 minutes de route du Borussia Mönchengladbach, en Allemagne.

Moi, Wouter, je suis un fan de l'équipe nationale néerlandaise depuis 1988. J'ai assisté au match Pays-Bas - Angleterre, qui était tellement fantastique que j'ai assisté à un match ou plus à chaque tournoi par la suite. Et j'ai également assisté à environ 110 matchs, ce qui n'est pas rien. Et j'espère qu'il y en aura encore quelques-uns en novembre et décembre.

Moi, Daina, je suis supportrice de l'équipe nationale néerlandaise depuis 2004. Mon premier match a opposé mon pays natal, la Lettonie, aux Pays-Bas. Wouter m'a demandé si je voulais l'accompagner. Je l'ai suivi.

Wouter m’a proposé 2 ensembles de vêtements, un ensemble de la Lettonie ou un ensemble des Oranje. J'ai choisi les Oranje. Nous nous sommes ensuite rendus à Braga, au Portugal, et lorsque je suis entrée dans le stade, quelqu'un a dû s'avancer. Au début, je me suis demandé qui. Puis il s'est avéré que c'était moi. Une trentaine de photographes ont pris des photos de moi et j'ai été reprise dans de nombreux journaux.

Deux ans plus tard, nous sommes allés à la Coupe du monde en Allemagne. Wouter m'avait fabriqué de grandes ailes oranges. J'étais alors devenue l'ange orange.

Chez moi, j'ai 3 mètres de photos, de journaux, de magazines, etc.

Nous sommes assez chanceux pour aller au Qatar pour 3 matchs : le 3ème match de groupe contre le Qatar, le match d'après contre les USA et ensuite le choc contre l'Argentine. Comme il semble que nous allons nous débarrasser des ailes après le Qatar, je veux les porter pour un dernier match, puis après elles pourront partir tranquilles. Elles sont lourdes et difficiles à porter mais elles nous ont donné de beaux souvenirs.

En ce qui me concerne - Wouter - je veux toujours porter les rayures. Ça dépend de la température. Ça ne devrait pas couler sur mon visage. On verra bien.

J'espère également retrouver des amis brésiliens que nous avons rencontrés lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud et rencontrer de nouveaux amis du football.

Meilleures salutations footballistiques de Wouter et Daina

90min dévoile son tout premier documentaire “Origins”. C’est l’histoire d’un petit garçon de Bron nommé Karim Benzema, avec le rêve de devenir footballeur professionnel. Celle d’un enfant qui, à force de travail et de détermination, a remporté le Ballon d’Or 2022. Retour sur les origines d’un phénomène.

facebooktwitterreddit