Everton - West Ham (1-3) : Les tops et les flops de ce match de la 27ème journée de Premier League

  • West Ham affrontait Brentford ce samedi lors de la 27ème journée de Premier League
  • Au match aller, Everton s'était imposé à Londres (1-0)
  • Everton restait sur six matchs consécutifs sans victoire

Kurt Zouma a permis à West Ham d'empocher un point contre Everton
Kurt Zouma a permis à West Ham d'empocher un point contre Everton / James Gill/GettyImages
facebooktwitterreddit

Retour en Premier League ce samedi en Angleterre. Everton recevait ce samedi 2 mars West Ham à Goodison Park pour le compte des 27ème journée de Premier League.

Les Tops et Flops de ce match entre les Toffees d'Everton et les Irons de West Ham en Premier League, qui s'est conclu par la victoire des visiteurs (2-1).

Les compositions d'Everton - West Ham

La composition d'Everton (4-5-1)

Pickford (cap.) - Mykolenko, Branthwaite, Tarkowski, Godfrey - McNeil, Harrison, Onana, Doucouré, Garner, Harrison - Beto.

Entraîneur : Sean Dyche

La composition de West Ham (4-2-3-1)

Areola - Coufal, Mavropanos, Zouma (cap.), Emerson - Alvarez, Ward-Prowse - Kudus, Soucek, Paqueta - Bowen

Entraîneur : David Moyes

Les arbitres d'Everton - West Ham

La rencontre entre Everton et West Ham a été arbitrée par Craig Pawson. Marc Perry et Steven Meredith étaient ses deux assesseurs, chargés de la touche. Tony Harrington était en charge de la VAR ce samedi.

Score à la pause : Everton 0 - 0 West Ham
Les xG à la pause : Everton 1.10 - 0.37 West Ham

Score final : Everton 1 - 3 West Ham
Les xG au coup de sifflet final : Everton 2.43 - 1.52 West Ham

Les Tops d'Everton - West Ham

1. Areola ultra décisif

Alphonse Areola, Beto
La belle parade d'Alphonse Areola / James Gill/GettyImages

S'il n'a pas pu conserver le clean sheet, Alphonse Areola s'est tout de même montré décisif. D'abord quelque peu maladroit dans son jeu au pied, il a aussi eu quelques incompréhensions avec sa défense, par manque de communication. Sans conséquence. Mais c'est sur l'une de ses spécialités que le portier français a fini par briller : l'exercice du penalty. Face à un Beto à la tremblote (voir ci-dessous), l'ancien joueur du PSG n'a pas douté : il s'est illustré en plongeant du bon côté et en détourant la tentative de son vis-à-vis. Une parade bien sentie et un arrêt important, l'un des tournants de ce match. Il sort également une jolie frappe lointaine de McNeil (49e). Il réalise un autre exploit contre McNeil (59e) à bout portant. Il sort encore une frappe contrée de Beto (70e). Il est encore décisif devant Godfrey (76e) et Calvert Lewin (79e). Homme du match.

2. Fortunes diverses pour Zouma

Kurt Zouma
Le but de Kurt Zouma / James Gill/GettyImages

Son match aurait pu virer au cauchemar. Kurt Zouma a finalement redonné le sourire à l'ensemble des supporters de West Ham. Bêtement fautif sur le penalty sifflé à l'encontre des Hammers (42e), où il élargissait la surface de son corps en tendant le bras, il voit finalement Areola réaliser un exploit et maintenir les siens dans le match. Sur le but de Beto (49e), il voit Mavropanos perdre son duel aérien avec le portugais. Et c'est finalement sur corner qu'il allait se racheter, se déployant dans les airs pour claquer une tête inarrêtable pour Jordan Pickford (62e). La chance sourit aux audacieux.

3. Alvarez important

Edson Alvarez, Abdoulaye Doucoure
Edson Alvarez a réalisé une belle partie / Alex Livesey/GettyImages

Il avait déjà été très important lors du succès des Hammers contre Brentford en début de semaine. Le Mexicain Edson Alvarez a de nouveau réalisé une partie très importante pour les hommes de David Moyes. Impérial au duel et toujours bien placé, il a coupé court à de nombreuses contre-attaques et transitions rapides des Toffees. Souvent très bas comme à son habitude, il a régulé l'animation défensive des visiteurs, tout en servant de rampe de lancement sur les transitions offensives. Tout en sobriété, il a fait preuve de beaucoup de justesse. Il est même récompensé par un but en toute fin de match sur un contre (90e+5e).

RETROUVEZ LES DERNIÈRES ACTUS AUTOUR DE LA PREMIER LEAGUE, LES RUMEURS DE TRANSFERTS ET LES DERNIÈRES NEWS

feed

Les Flops d'Everton - West Ham

4. Bowen pas aussi en réussite

Jarrod Bowen
Jarrod Bowen pas aussi décisif / James Gill - Danehouse/GettyImages

Auteur d'un triplé contre Brentford (4-2), Jarrod Bowen n'a pas eu le même rendement face à Everton ce samedi. Longtemps introuvable, il n'a pas eu la moindre opportunité de briller face à la défense compacte et dure sur l'homme des Toffees. Dans un rôle d'attaquant hybride, il n'a jamais réellement su se mettre en évidence, tantôt dans l'axe et tantôt dans le couloir droit. West Ham s'en est remis à Soucek pour l'emporter, grâce à une volée sublime. Et sur un contre, il finira par ajouter son nom aux joueurs décisifs en décalant parfaitement Alvarez (3-1, 90e+5).

5. Beto sans réalisme lors du premier acte

Beto - Portuguese Soccer Striker
Beto n'a pas eu l'impact souhaité / Visionhaus/GettyImages

Il peine à convaincre depuis son arrivée en Premier League. L'attaquant portugais Beto s'est montré peu impactant face à West Ham. Pataud et en manque de réussite et de confiance, le joueur doté du numéro 14 a d'abord buté sur Areola après une superbe passe d'Harrison dans le sens du but (25e). il manque aussi aussi une opportunité de donner l'avantage aux siens avant la pause sur penalty, après une grossière faute de main de Kurt Zouma (44e). Un match difficile et des doutes qui subsistent. Il libère Goodison Park d'une tête bien sentie, après un bon débordement sur la droite de Garner. Il sera finalement acclamé par les supporters des Blues, qui n'avaient pourtant pas caché leur exaspération à son encontre lors du premier acte.

6. Un match en manque de justesse

James Garner
James Garner et Everton ont manqué de justesse / James Gill/GettyImages

Si l'affiche fleurait bon le "football heritage", elle en avait aussi quelques airs. Loin du jeu flamboyant et direct pratiqué à la perfection contre Brentford quelques jours plus tôt (4-2), West Ham est tombé dans le faux rythme imposé par les locaux, proposant un jeu restrcitif et sans le moindre éclair. Globalement, la première période fut indigeste et sans la moindre justesse technique. Les conditions météorologiques n'aidant pas, ce premier acte ne laissera clairement pas la moindre trace dans les mémoires. Sans doute pour le meilleur.

De l'AS Cannes jusqu'aux sommets de la Serie A, en passant par l'équipe de France, Sébastien Frey s'est livré au micro d'Elvin de Fazio et de 90min au cours d'un long entretien où il retrace sa carrière, évoque les légendes qu'il côtoyé ou affronté, de Roberto Baggio à Gianluigi Buffon, en passant par Zlatan Ibrahimovic, Francesco Totti ou Alessandro Del Piero, sans oublier le légendaire Ronaldo.

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !