Équipe de France

Euro : Le XI de l'Équipe de France en 1996

Marian Le Lorec
May 2, 2021, 10:23 AM GMT+2
L'Equipe de France a échoué aux portes de la finale de l'Euro 1996.
L'Equipe de France a échoué aux portes de la finale de l'Euro 1996. | JACQUES DEMARTHON/Getty Images
facebooktwitterreddit

Dans son histoire, la France a remporté l'Euro à deux reprises. Suite à l'échec retentissant de l'Euro 1992, les Bleus revanchards se rendaient chez nos voisins anglais pour s'adjuger un deuxième sacre après celui de 1984. Emmenée par son capitaine Didier Deschamps, la France échouera cruellement en demi-finales lors de la séance de tirs au but face à la République Tchèque (0-0 ; 5-6 TAB), et devra finalement attendre l'année 2000. Retour sur le XI type de la compétition !

1. Gardien : Bernard Lama

Bernard Lama
Bernard Lama était le gardien titulaire pendant l'Euro 1996. | Simon Bruty/Getty Images

Annoncé comme le successeur de Joel Bats, Bernard Lama est le portier titulaire pendant l'Euro 1996. Le gardien tricolore portait alors les couleurs du PSG. Il a disputé l'intégralité de toutes les rencontres de l'Équipe de France durant la compétition.

Le "Chat" n'a encaissé que deux buts pendant la compétition. Il s'est montré décisif en quarts de finale lors de la séance des tirs au but face au Pays-Bas, stoppant le pénalty de Clarence Seedorf pour qualifier les Bleus dans le dernier carré. Malgré l'élimination en demi-finales, Bernard Lama s'était affirmé comme l'un des meilleurs à son poste.

Il deviendra par la suite la doublure de Fabien Barthez lors des sacres tricolores (Coupe du Monde 1998 et Euro 2000).

2. Latéral droit : Lilian Thuram

Lilian Thuram of France
Lilian Thuram disputait sa première compétition majeure avec les Bleus. | Phil Cole/Getty Images

Doublure de Jocelyn Angloma pendant deux ans, Lilian Thuram saisit sa chance après la retraite de ce dernier lors de l'Euro 1996. Malgré son jeune âge, le latéral de l'AS Monaco a la confiance de son sélectionneur durant toute la compétition.

Après un Championnat d'Europe convaincant, la "Panthère Noire" s'est affirmé comme le numéro 1 à ce poste pendant plus de 14 ans avec la sélection tricolore. Thuram sera l'un des soldats majeurs de l'historique doublé Mondial 98 - Euro 2000.

3. Défenseur central : Laurent Blanc

Laurent Blanc (L), of France, overtakes Czech Rade
Laurent Blanc est l'une des grandes légendes de l'Equipe de France. | VINCENT ALMAVY/Getty Images

Qui d'autre que Laurent Blanc pour faire partie de cette charnière centrale ? On parle ici de l'une des plus grandes légendes de la sélection tricolore. De 1989 à 2000.

Alors que ce dernier a renoncé à l'Equipe de France après le fiasco des éliminatoires pour la Coupe du Monde 1994. Le nouveau sélectionneur, Aimé Jacquet, parvient à changer la décision de Blanc, faisant de lui l'un des cadres des Bleus.

Blanc est le patron de la défense durant l'Euro 1996, n'encaissant que deux buts en cinq rencontres. Le "Président" figurera dans l'équipe-type du tournoi, s'affirmant comme une valeur sûre dans l'arrière garde française. Il s'offrira même un but face aux Bulgares lors du dernier match de poule.

4. Défenseur central : Marcel Desailly

French Marcel Desailly fights for the ball with Bu
Marcel Desailly a fait le bonheur des Bleus pendant plus de 10 ans. | BORIS HORVAT/Getty Images

Titulaire indiscutable avec le grand Milan AC, Marcel Desailly forme une paire complémentaire avec son compatriote, Laurent Blanc. Durant l'Euro, il dispute l'intégralité de la compétition.

"The Rock" dispute sa première grande compétition sous la tunique tricolore. Il a répondu présent tout au long du tournoi, pour aider l'Équipe de France à se hisser dans le dernier carré.

Tout comme son compère de la charnière centrale, il sera nommé dans le onze de la compétition, grâce à ses excellentes prestations défensives. Jacquet met en place une des meilleures charnières du monde.

Didier Deschamps suspendu pour la demi-finale, il remplacera le capitaine en sentinelle devant la charnière française composée de Blanc et Roche.

5. Latéral gauche : Bixente Lizarazu

Bixente Lizarazu of France
Bixente Lizarazu s'est imposé à ce poste après l'Euro 1996. | Shaun Botterill/Getty Images

Barré au poste d'arrière gauche par Eric Di Meco, Lizarazu est souvent remplaçant et utilisé comme joker au poste de milieu gauche avec les Bleus. Dès le deuxième match de poule, il s'imposera dans le onze du sélectionneur tricolore.

C'est durant l'Euro 1996 que le natif du Pays Basque devient un titulaire à part entière en Equipe de France. Le latéral gauche des Girondins de Bordeaux deviendra la dernière visse de la défense française qui sera couronnée en 1998 et 2000.

6. Milieu défensif : Didier Deschamps

FBL-EURO-1996-FRA-ROU
Didier Deschamps était le capitaine de la sélection d'Aimé Jacquet pendant l'Euro. | VINCENT AMALVY/Getty Images

Sous les ordres d'Aimé Jacquet, Didier Deschamps devient très vite un titulaire indiscutable en Équipe de France. Le sélectionneur tricolore a confiance en sa sentinelle et le nomme capitaine en 1995.

Le milieu de terrain participe aux trois matchs de poule et au quart de finale contre les Pays-Bas. Malheureusement pour les Bleus, Deschamps sera suspendu pour la demi-finale face à la République Tchèque, Marcel Desailly le remplacera à son poste devant la charnière centrale.

Malgré la défaite aux portes de la finale, Didier Deschamps retiendra un parcours positif et de bon augure pour l'avenir. Évoluant durant près de dix ans avec les Bleus, l'ancien joueur de la Juventus reste l'un des plus grands joueurs de la sélection tricolore.

Il a remporté les deux sacres consécutifs (1998 et 2000) en tant que capitaine, avant d'être sacré la Coupe du Monde 2018 en tant que sélectionneur, confortant de plus en plus sa légende.

7. Milieu central : Christian Karembeu

Christian Karembeu of France
Christian Karembeu a livré une performance XXL en quarts de finale face au Pays-Bas. | Clive Mason/Getty Images

Christian Karembeu reste l'un des hommes forts de cette sélection des Bleus. Son association avec Deschamps explose aux yeux de l'Europe pendant la compétition.

Tout comme son compère, il est un titulaire indiscutable au milieu de terrain. Après un deuxième carton jaune en quart de finale face aux Oranje, le joueur de la Sampdoria manquera la demi-finale également.

Il sera remplacé par Sabri Lamouchi lors de cette rencontre. Reynald Pedros remplacera Lamouchi à l'heure de jeu en demi-finale, avant de devenir le bouc émissaire après son pénalty manqué face aux Tchèques.

Avec 53 apparitions sous le maillot Bleu, il a grandement contribué au premier sacre mondial de sa sélection nationale, deux années plus tard.

8. Milieu central : Vincent Guerin

France v Bulgaria
Vincent Guerin était titulaire dans l'entrejeu d'Aimé Jacquet. | Graham Chadwick/Getty Images

Au début de l'ère Aimé Jacquet, Vincent Guerin deviendra un des tauliers de l'équipe tricolore participant ainsi à l'Euro 1996. Au sommet de son art avec le PSG, il disputera toutes les rencontres de la compétition en tant que titulaire.

Appelé à 19 reprises en sélection, Guerin s'est montré décisif lors des deux séances de tirs au but disputées par les Bleus, transformant son pénalty à un moment crucial.

9. Milieu offensif : Zinedine Zidane

Claudio Villa Archive
Zidane était le meneur jeu des tricolores. | Claudio Villa/Getty Images

C'est au cours des éliminatoires pour l'Euro 1996 qu'Aimé Jacquet fait de Zidane son meneur de jeu titulaire. C'est la star en devenir de l'Equipe de France. Futur Ballon d'Or deux années plus tard.

Le natif de Marseille enchaîne les bonnes prestations avec Bordeaux et dispute sa première grande compétition internationale.

Suite à un accident de voiture quelques jours avant le début de la compétition, Zidane n'est pas au meilleur de sa forme avec les Bleus pendant l'Euro. Fatigué et moins performant, Zizou connaît un échec personnel mais un véritable point de départ du groupe français pour la suite que tout le peuple français connait.

10. Attaquant : Youri Djorkaeff

Youri Djorkaeff
Youri Djorkaeff a marqué un but important face à l'Espagne en phase de poule. | Clive Brunskill/Getty Images

En l'absence d'Eric Cantona et de David Ginola, non retenus, Youri Djorkaeff est le principal atout offensif de l'équipe. Aimé Jacquet associe l'attaquant de l'Inter Milan avec Zidane pendant la compétition.

La natif de Lyon s'est offert sa seule réalisation du tournoi face à l'Espagne lors du deuxième match de poule. Appelé à 82 reprises en sélection et auteur de 28 buts avec la France, il a grandement contribué aux deux sacres consécutifs des Bleus, dans une génération dorée.

11. Buteur : Patrice Loko

FRANCE V PORTUGAL PATRICE LOKO
Patrice Loko était le buteur des Bleus durant la compétition. | Shaun Botterill/Getty Images

En concurrence avec Christophe Dugarry à la pointe de l'attaque pendant la phase de poule, Patrice Loko rentre dans le onze de départ lors du quart et la demi-finale de l'Euro 1996. Le buteur du PSG s'est distingué par un but contre la Bulgarie lors du dernier match de poule (victoire 3-1).

Muet à l'image de son équipe lors des matches couperets, l'avant-centre connaitra ses dernières minutes sous le maillot bleu lors de l’été 1997. En 1998, le sélectionneur Aimé Jacquet décidera de se passer de l’attaquant français pour la Coupe du Monde.

facebooktwitterreddit