Les TOPs

Espagne - France : Les 8 matchs les plus mémorables

Steeven Occhipinti
De nombreux Espagne - France sont restés dans l'histoire.
De nombreux Espagne - France sont restés dans l'histoire. / MICHAEL URBAN/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'Espagne et la France sont des rivaux de longue date. Plusieurs de ces affrontements ont souvent donné lieu à des scénarios épiques. Et les deux cadors du football européen se retrouvent ce dimanche pour la finale de la Ligue des Nations. Focus sur les huit rencontres entre l'Espagne et la France les plus mémorables de l'histoire.

1. Le premier sacre des Bleus : le 27 juin 1984

FOOT-CHAMPIONATS D'EUROPE-HIDALGO-COUPE
La France remporte l'Euro 1984. / -/GettyImages

Ce match restera à jamais gravé dans l'esprit des supporters tricolores. Il a permis aux Bleus de s'offrir leur premier grand trophée de leur histoire. Pour l'Euro 1984 à domicile, l'équipe de Michel Hidalgo débarque en pleine confiance pour cette finale contre l'Espagne.

Emmenée par un Michel Platini en grande forme, avec déjà huit buts avant cette dernière rencontre, l'Équipe de France n'a jamais semblé aussi proche de remporter une grande compétition. Et les Bleus ne vont pas se rater au Parc des Princes !

Et qui d'autre que Michel Platini pour ouvrir le score ? Juste avant l'heure de jeu, le triple Ballon d'Or profite d'une erreur de main de Luis Arconada sur son coup-franc, pour débloquer la situation. Un but qui s'est fait une place importante dans la légende des Bleus.

Bruno Bellone vient céder ce succès dans les dernières minutes de la rencontre et valider le sacre tricolore lors de cet Euro 1984 ! Sûrement l'une des rencontres les plus importantes de l'histoire de l'Équipe de France.

2. L'inauguration du Stade de France : le 28 janvier 1998

A general view of the Stade De France
Zinédine Zidane a inscrit le premier but de l'histoire du Stade de France. / Mark Thompson/GettyImages

Le Stade de France est désormais l'une des enceintes les plus réputées de toute l'Europe ! C'est notamment le stade qui accueille les principales rencontres de l'Équipe de France. Mais quand est-ce qu'il a été inauguré pour la première fois ? Il faut remonter à 1998 pour s'en rappeler !

Construit pour la Coupe du Monde 1998, le Stade de France accueille sa première rencontre le 28 janvier de la même année. Et pour sa première affiche, on a le droit à un choc entre la France et l'Espagne. Le plus grand stade tricolore accueille alors plus de 78 000 spectateurs pour ce match inaugural.

Et comme un symbole, Zinédine Zidane devient, à la 20ème minute de jeu, le premier buteur de l'histoire du Stade de France. La légende tricolore permet aux Bleus de s'imposer sur la plus petite des marges lors de ce match amical (1-0). Une excellente chose en prévision de la Coupe du Monde quelques mois plus tard ...

3. En route vers le doublé : le 25 juin 2000

Raul
Raul rate le penalty de l'égalisation dans les dernières minutes. / Shaun Botterill/GettyImages

Sacrée championne du monde deux années plus tôt, l'Équipe de France est en quête du doublé durant l'Euro 2000. Un exploit qui n'a été réalisé jusque-là que par l'Allemagne dans les années 1970. Dans l'une des éditions les plus relevées du championnat d'Europe, la France croise le chemin de l'Espagne dès les quarts de finale.

Et les hommes de Roger Lemerre démontrent déjà leurs grandes ambitions ! Après une deuxième place lors de la phase de poules, les Bleus haussent leur niveau de jeu pour l'arrivée de la phase finale. Et c'est l'Espagne qui va en faire les frais ! Malgré le penalty de Gaizka Mendieta (38e) qui répond à l'ouverture du score de Zinédine Zidane (32e), Youri Djorkaeff scelle la victoire des siens avant la pause (44e).

Raul rate d'ailleurs un penalty dans les dernières minutes qui aurait pu envoyer les deux équipes en prolongation. Une dernière occasion ratée qui permet donc aux Bleus de se qualifier pour le dernier carré de cet Euro 2000. Ils battront par la suite le Portugal et l'Italie, sur le fil, pour s'offrir le doublé tant attendu !

4. Zinédine Zidane repousse l'échéance : le 27 juin 2006

French midfielder Zinedine Zidane celebr
Zinédine Zidane scelle la victoire des Bleus contre la Roja (3-1). / PATRIK STOLLARZ/GettyImages

Les médias espagnols annoncent la couleur pour ce choc des huitièmes de finale de la Coupe du Monde 2006 ! Marca titre : "On va mettre Zidane à la retraite". De retour avec les Bleus pour la compétition internationale, le prodigieux milieu offensif tricolore prévoit de prendre sa retraite dès la fin de l'événement.

Et les Espagnols sont certains de leurs forces, après un premier tour maîtrisé avec trois succès en trois rencontres. Difficile donc de mettre les Bleus comme les favoris, après une deuxième place lors de la phase de poules, derrière la Suisse. Pourtant, c'est un match de légende que vont nous offrir les hommes de Raymond Domenech.

Malgré l'ouverture du score de David Villa sur penalty, les Bleus n'abdiquent pas ! Sur une action d'anthologie, Franck Ribéry inscrit son premier but en sélection nationale juste avant la pause pour remettre les compteurs à zéro.

Patrick Vieira donne alors un avantage quasiment décisif à la 83ème minute de jeu. Et qui d'autre que Zinédine Zidane pour sceller le succès dans les dernières minutes ? Au terme d'une superbe rencontre, les Bleus viennent finalement à bout de l'Espagne et iront jusqu'en finale de cette Coupe du Monde, pour l'épilogue que l'on connaît désormais trop bien.

5. Les Bleus de retour : le 23 juin 2012

Xabi Alonso
L'Espagne ne laisse aucune chance aux Bleus durant l'Euro 2012. / Alex Livesey/GettyImages

Entre l'élimination prématurée durant l'Euro 2008 et le fiasco Knysna durant la Coupe du Monde 2010, l'Équipe de France doit redorer son blason lors des plus grandes compétitions. C'est pour cela que Laurent Blanc a pris la succession de Raymond Domenech sur le banc de touche des Bleus.

Et cet Euro 2012 est important pour les Bleus, dans l'optique de regagner le cœur des supporters tricolores. Malgré une poule compliquée, avec l'Angleterre, l'Ukraine et la Suède, la sélection française parvient à terminer à la deuxième place de son groupe, pour retrouver l'Espagne lors des quarts de finale.

Et ce n'est pas n'importe quelle sélection espagnole que va retrouver la France ! Cette Roja vient de remporter l'Euro 2008 et la Coupe du Monde 2010 et propose l'un des jeux les plus séduisants de l'histoire du ballon rond. Grand favori à sa propre succession, la sélection espagnole ne laisse aucune chance à son adversaire du jour.

Grâce à un doublé de Xabi Alonso, l'Espagne s'impose en maîtrise dans cette rencontre et se dirige tout droit vers un nouveau sacre à l'Euro. Une compétition qui reste toutefois de bien meilleure facture que les deux précédentes pour les Bleus ! Et c'est bien cela l'important.

6. Un nul qui donne le sourire à la France : le 16 octobre 2012

Blaise Matuidi, Karim Benzema, Maxime Gonalons, Didier Deschamps, Olivier Giroud
La France s'en sort avec un match nul miraculeux en Espagne. / John Berry/GettyImages

Seulement quelques mois après la défaite durant l'Euro 2012, l'Espagne et la France se retrouvent, cette fois-ci pour les qualifications de la Coupe du Monde 2014. Et encore une fois, le récent champion d'Europe est le grand favori de cette rencontre qui se déroule à Madrid.

Désormais, Laurent Blanc a quitté son poste de sélectionneur des Bleus, pour laisser place à Didier Deschamps. Et celui qui est toujours à la tête de l'Équipe de France garde de grandes ambitions pour sa sélection nationale. Pourtant en pleine reconstruction, l'équipe tricolore fait très forte impression dans cette rencontre.

Malgré l'ouverture du score de Sergio Ramos, Hugo Lloris garde les siens dans le match en stoppant un penalty de Cesc Fabregas en fin de première période. La défense tricolore résiste alors aux assauts espagnols et le miracle se produit dans les dernières minutes.

Entré en fin de match, Olivier Giroud délivre les siens lors de l'ultime occasion de cette rencontre. Les Bleus s'en sortent avec un match nul en Espagne face à celui qui a remporté les trois dernières grandes compétitions. De quoi donner le sourire à Didier Deschamps !

7. L'explosion de Paul Pogba : le 26 mars 2013

Paul Pogba
Paul Pogba a fait très forte impression pour sa deuxième cap avec les Bleus. / John Berry/GettyImages

Désormais, il est l'un des cadres de cette Équipe de France. Il faut remonter en 2013 pour se rappeler des débuts de Paul Pogba avec le maillot tricolore. En pleine confiance avec la Juventus, le milieu de terrain français vient de connaître sa première cap quelques jours plus tôt face à la Géorgie. Et il est une nouvelle fois aligné d'entrée de jeu contre l'Espagne.

Pour un match capital dans les qualifications de la Coupe du Monde 2014, Paul Pogba réalise une prestation assez exceptionnelle pour un joueur de son âge. Malgré une domination des Bleus, Pedro ouvre le score juste avant l'heure de jeu dans ce choc. Pas de quoi mettre fin aux espoirs des Bleus qui continuent de se procurer de grosses occasions.

Pourtant, Paul Pogba est exclu pour un deuxième carton jaune à 15 minutes du terme de la rencontre. Cela ne l'empêchera toutefois pas d'avoir le droit aux louanges de tous. Depuis, l'actuel joueur de Manchester United s'est imposé comme l'un des leaders du champion du monde 2018.

8. Première titularisation pour Kylian Mbappé : le 28 mars 2017

Kylian MBappe, Pedro Rodriguez
Kylian Mbappé a connu sa première titularisation avec les Bleus en 2017. / Catherine Steenkeste/GettyImages

Il est le nouveau phénomène tricolore ! Impressionnant avec l'AS Monaco, Kylian Mbappé est convoqué pour la première fois par Didier Deschamps en ce mois de mars 2017. Après avoir eu le droit à ses premières minutes contre le Luxembourg, le talent tricolore connaît sa première titularisation avec les Bleus contre l'Espagne en match amical.

Et c'est un match qui intéresse tout particulièrement la Roja ! Déjà sur le départ du Rocher, le talent est annoncé avec insistance du côté du Real Madrid. Sergio Ramos souhaiterait même disputer cette rencontre, pour le voir de plus près.

Certes, les Bleus s'inclinent en raison des buts de David Silva et Gerard Deulofeu (2-0). Ce n'est toutefois que le début de l'histoire de Kylian Mbappé en sélection nationale. Champion du monde 2018 et désormais au PSG, le prodige tricolore reste toutefois toujours suivi de près par le Real Madrid ...

facebooktwitterreddit