Équipe de France

Équipe de France : Les 7 joueurs qui pourraient profiter du passage en 3-4-1-2

Steeven Occhipinti
Griezmann et Giroud pourraient profiter du remaniement tactique de Deschamps
Griezmann et Giroud pourraient profiter du remaniement tactique de Deschamps / Xavier Laine/Getty Images
facebooktwitterreddit

Et si la France évoluait désormais en 3-4-1-2 ? Déjà utilisé lors du dernier match contre la Finlande (2-0), ce dispositif semble avoir convaincu Didier Deschamps qui pourrait le reconduire pour le choc contre la Belgique. Certains joueurs pourraient profiter de ce changement de formation pour devenir très importants dans le groupe tricolore.


1. Theo Hernandez

Theo Hernandez
Theo Hernandez pourrait s'imposer comme le titulaire au poste de piston gauche. / John Berry/GettyImages

Il a connu sa première sélection lors du dernier match contre la Finlande, avec cette formation. Et Theo Hernandez a séduit tout le monde en tant que piston gauche. Le latéral de l'AC Milan ne manque pas d'enchaîner les allers-retours dans son couloir. Cette position plus avancée lui permet d'ailleurs d'être plus en vue en phase offensive.

Déjà auteur d'un but et de quatre passes décisives en sept journées de Serie A, le joueur de 24 ans pourrait très vite s'imposer comme le titulaire à ce poste, dans un tel dispositif. Habituel titulaire, son frère, Lucas Hernandez serait alors repositionné dans la défense à trois. Nul doute que cette composition serait parfaite pour faire briller Theo Hernandez avec les Bleus.

2. Dayot Upamecano

Dayot Upamecano
Dayot Upamecano aura plus de temps de jeu dans une défense à trois. / BSR Agency/GettyImages

En optant pour une défense à deux, Dayot Upamecano n'aurait certainement pas eu beaucoup de temps de jeu. Entre Raphaël Varane, Presnel Kimpembe ou Lucas Hernandez, Didier Deschamps a déjà ses cadres pour la charnière centrale. En passant à une défense à trois, la donne pourrait changer pour lui !

Particulièrement convaincant depuis son arrivée au Bayern Munich, Dayot Upamecano n'est certainement pas loin des trois autres dans la hiérarchie. Un passage en 3-4-1-2 permettra donc au joueur bavarois d'avoir plus de temps de jeu.

Dans l'optique de faire souffler les cadres ou en cas de pépin physique, il pourrait être aligné par Didier Deschamps et très vite démontrer qu'il doit rester dans le onze de départ.

3. Jules Koundé

Jules Kounde
Jules Koundé pourra retrouver un rôle plus important au sein de la défense centrale. / John Berry/GettyImages

Au même titre que Dayot Upamecano, Jules Koundé pourrait profiter de ce passage à trois en défense centrale, pour ne plus lâcher le groupe des Bleus. Derrière les trois titulaires, Didier Deschamps sera dans l'obligation de prendre au moins deux remplaçants. Et Jules Koundé semble désormais bien installé dans cet effectif tricolore.

On vous l'accorde, le joueur du Séville FC est régulièrement appelé ces derniers mois. En repositionnant toutefois Lucas Hernandez dans l'axe, il aurait pu sortir de l'effectif en cas de défense à deux éléments ou alors il aurait continué à être appelé en latéral droit. Désormais, Jules Koundé sera bien installé dans la rotation pour la défense centrale.

4. Antoine Griezmann

Antoine Griezmann
Antoine Griezmann retrouvera un poste qui lui convient mieux. / John Berry/GettyImages

Bien évidemment, Antoine Griezmann ne changera pas de statut peu importe la formation choisie. L'attaquant de l'Atlético de Madrid fait partie des cadres des Bleus et restera encore longtemps dans le onze de départ de Didier Deschamps. Pourtant, il peut être l'un des grands gagnants de ce changement de système.

Pourquoi ? Tout simplement, car il évoluera à un poste qui lui convient mieux. En 4-3-3, Griezmann ne brillait que rarement dans un couloir. La donne est bien différente lorsqu'il joue en soutien des deux attaquants. Il participe à la construction des actions en étant dans le cœur du jeu. On a pu en avoir la preuve lors du dernier match face à la Finlande !

5. Jonathan Clauss

Jonathan Clauss
Jonathan Clauss évolue en piston droit avec le RC Lens. / Sylvain Lefevre/GettyImages

Le poste de latéral droit reste l'une des grosses interrogations des Bleus. Certes, Benjamin Pavard est le titulaire à cette position. Il est toutefois très loin de répondre aux attentes. Et avec ce changement de dispositif, difficile de ne pas penser de suite à Jonathan Clauss.

Celui qui est considéré comme le meilleur à son poste en Ligue 1 évolue dans un rôle de piston droit au RC Lens. Il n'aurait donc aucun mal à s'adapter à ce dispositif. Régulièrement annoncé parmi les surprises lors des dernières listes, le joueur lensois pourrait très bien convaincre Didier Deschamps de le tester à cette position.

6. Nordi Mukiele

Nordi Mukiele
Nordi Mukiele pourrait grimper dans la hiérarchie à droite. / John Berry/GettyImages

On a du mal à l'imaginer rester longtemps loin de la liste des Bleus. Ayant connu sa première cap lors du dernier rassemblement, en raison de nombreux pépins physiques, Nordi Mukiele n'a pas été convoqué pour le Final Four de la Ligue des Nations. Didier Deschamps pourrait toutefois ne pas attendre longtemps pour le faire revenir.

Dans ce nouveau système, il est compliqué d'imaginer le sélectionneur tricolore placer un Kingsley Coman ou un Ousmane Dembélé. Il optera certainement pour un joueur à vocation plus défensive. Derrière Benjamin Pavard, Nordi Mukiele pourrait tirer son épingle du jeu.

Il a déjà évolué à plusieurs reprises en tant que piston droit au RB Leipzig. Comme Jonathan Clauss, il connaît donc parfaitement ce rôle. Nul doute qu'il pourrait rapidement passer devant Léo Dubois dans la hiérarchie.

7. Olivier Giroud

Olivier Giroud
Didier Deschamps aura besoin d'Olivier Giroud dans un tel schéma. / Aurelien Meunier/GettyImages

Depuis l'Euro 2020, Olivier Giroud n'a plus été convoqué par Didier Deschamps. Pourtant, l'attaquant de l'AC Milan retrouve des couleurs en Serie A. Son sélectionneur n'a d'ailleurs pas fermé la porte à un retour chez les Bleus. Et difficile de ne pas l'imaginer revenir avec un système à deux attaquants.

En repositionnant Antoine Griezmann au poste de numéro 10, Olivier Giroud apporterait un profil très intéressant derrière Karim Benzema et Kylian Mbappé. Face aux défenses les plus regroupées, le deuxième meilleur buteur de l'histoire des Bleus peut se montrer très important. Et on a bien l'impression que son histoire avec la sélection tricolore n'est pas encore totalement terminée.

facebooktwitterreddit