Équipe de France

Équipe de France : Les 5 surprises de la liste de Deschamps

Steeven Occhipinti
Il y a quelques noms que l'on n'attendait pas forcément lors de cette liste.
Il y a quelques noms que l'on n'attendait pas forcément lors de cette liste. / FRANCK FIFE/GettyImages
facebooktwitterreddit

Avec Didier Deschamps, c'est souvent la même histoire ! Le sélectionneur des Bleus met souvent en avant la notion de groupe, lorsqu'il s'agit de dévoiler sa liste des 23. Et cela lui a encore permis d'annoncer quelques choix surprenants pour la fin des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022.


1. Alphonse Areola (West Ham)

Alphonse Areola
Alphonse Areola fait son retour avec les Bleus. / Mike Hewitt/GettyImages

En l'absence de Mike Maignan, il était difficile de savoir quel portier Didier Deschamps choisirait pour accompagner Hugo Lloris et Benoît Costil. Et le sélectionneur des Bleus a décidé de rappeler Alphonse Areola. Plus convoqué depuis le mois de novembre 2019, le portier tricolore fait donc son retour avec sa sélection nationale.

On ne s'attendait toutefois pas à lui puisqu'il est remplaçant à West Ham, depuis son prêt lors du dernier mercato estival. D'autres noms, tels qu'Illan Meslier ou Alban Lafont auraient logiquement pu prétendre à une place dans les 23. D'autant plus qu'ils sont jeunes et qu'ils ne demandent qu'à découvrir le niveau international.

2. Kurt Zouma (West Ham)

Kurt Zouma
Kurt Zouma a été choisi pour compenser la blessure de Raphaël Varane. / James Williamson - AMA/GettyImages

Pas convoqué lors du Final Four de la Ligue des Nations, Kurt Zouma retrouvera les Bleus pour ce dernier rassemblement de 2021. Pourtant, on était loin de penser que cela serait le cas. Certes, l'absence de Raphaël Varane a laissé une place vacante dans le groupe. Le choix aurait toutefois pu se porter vers William Saliba.

Bien plus jeune et très performant en ce début de saison, le talent de l'OM a dû longtemps être à la lutte avec Kurt Zouma. Enchaînant les rencontres de Premier League avec West Ham, le joueur de 27 ans connaît toutefois déjà très bien Didier Deschamps et son staff. Nul doute que cela lui a permis de revenir avec les Bleus.

3. Mattéo Guendouzi (OM)

Matteo Guendouzi
Mattéo Guendouzi a été préféré à Corentin Tolisso. / John Berry/GettyImages

Loin de nous l'idée de dire que Mattéo Guendouzi n'a pas sa place avec les Bleus. En ce début de saison, le milieu tricolore est l'un des meilleurs joueurs de l'OM. Le talent de 22 ans a d'ailleurs été convoqué lors des deux derniers rassemblements avec l'Équipe de France. Il n'a toutefois pas disputé la moindre minute, avec sa sélection nationale.

Et dans le même temps, Corentin Tolisso a fait son retour à la compétition. Le milieu du Bayern Munich avait été convoqué pour l'Euro 2020, malgré de longs mois d'absence. On pouvait donc s'attendre au même scénario, pour ce rassemblement. Mais ce n'est pas le cas, pour le grand bonheur de Mattéo Guendouzi qui espère connaître sa première cap !

4. Moussa Diaby (Bayer Leverkusen)

Moussa Diaby
Moussa Diaby est encore présent avec les Bleus. / Frederic Scheidemann/GettyImages

La concurrence fait rage pour le secteur offensif. Et là encore, on ne s'attendait pas forcément à voir Moussa Diaby connaître sa troisième convocation de suite. L'ailier polyvalent du Bayer Leverkusen garde toutefois la confiance de Didier Deschamps. Il faut dire que ses deux buts et quatre passes décisives en neuf journées de Bundesliga parlent en sa faveur.

Face au Kazakhstan et à la Finlande, Moussa Diaby aura certainement du temps de jeu. Le jeune joueur de 22 ans devra prouver qu'il a bel et bien sa place dans le groupe tricolore ! Derrière lui, des Christopher Nkunku ou Anthony Martial restent à l'affût.

5. Wissam Ben Yedder (AS Monaco)

Wissam Ben Yedder
Wissam Ben Yedder est toujours très apprécié par Didier Deschamps. / Marcio Machado/GettyImages

On commence à en avoir l'habitude. Ces derniers mois, Wissam Ben Yedder est toujours convoqué par Didier Deschamps. Le capitaine de l'AS Monaco a notamment pu disputer le dernier Euro. Pourtant, il semble toujours sur la sellette. D'autant plus que les places sont peu nombreuses derrière le trio offensif (Benzema, Mbappé, Griezmann).

Et il n'aurait finalement pas été si surprenant que Wissam Ben Yedder soit retiré de cette liste, au profit d'un profil un peu moins offensif, comme Dimitri Payet ou Nabil Fekir. Auteur de six buts en 12 journées de Ligue 1, l'attaquant monégasque garde toutefois la confiance de son sélectionneur.

facebooktwitterreddit