Équipe de France féminine : Les Bleues au bord de l'implosion

Corinne Diacre
Corinne Diacre est fortement contestée par ses propres joueuses. | Elsa/Getty Images

Lors de la liste annoncée par Corinne Diacre ce jeudi, Amandine Henry n'a pas été retenue pour les prochains matchs de l'Équipe de France. Un choix largement critiqué à l'OL, où Wendie Renard, Amel Majri et même Reynald Pedros ont pris la parole pour dénoncer un climat délétère en sélection.

Que se passe-t-il en Équipe de France féminines ? Alors que les Bleues ont disputé l'année dernière une coupe du Monde sur leurs terres et ont réalisé un bon parcours (éliminées par les États-Unis, championnes du monde à la fin de la compétition, en quarts de finale), l'ambiance semble loin d'être bonne au sein du groupe.

Déjà vendredi, Reynald Pedros, entraineur des Féminines de l'Olympique Lyonnais de 2017 à 2019, annonçait :

"C'est une relation très compliquée entre les joueuses et la sélectionneuse. Je récupérais les joueuses psychologiquement très affectées. Il fallait à chaque fois discuter, les remettre bien. Elles vont en Équipe de France par obligation, pas par plaisir. Elles vont en Équipe de France avec la boule au ventre", a-t-il dénoncé sur Canal+.

Renard et Majri pas tendres avec Corinne Diacre

Même discours du côté des joueuses qui dénoncent un choix incompréhensible, celui de ne pas sélectionner Amandine Henry.

Après la victoire (4-0) des Lyonnaises, ce vendredi soir, face à Guingamp, Wendy Renard s'est exprimée au micro de Canal+ :

"Il faut essayer d’amener un peu plus de sérénité et d’énergie positive pour pouvoir s’exprimer complètement sur le terrain. L’atmosphère n’est pas bonne". Avant d'ajouter : "Dans une entreprise, si on arrive tous les matins et qu'on a eu des désaccords avec le patron, on n'est pas serein, on n'est pas calme. Il faut que tout le monde soit clair. Ça ne peut pas continuer, on se fait du mal entre nous". Une déclaration franche qui connote avec celle de Majri, plus tard dans la soirée.

Double buteuse vendredi soir, la milieue de terrain lyonnaise a elle été convoquée par Corinne Diacre pour les deux prochains rendez-vous de l'Équipe de France. Elle non plus, n'a pas compris cette non-convocation :

"Amandine Henry, ça reste quand même la capitaine de l'Équipe de France, et des mauvaises prestations on en a toutes faites. Ce n'est pas cohérent mais voilà, on ne va pas se mentir, ça se voit... Demain, Hugo Lloris, il fait des mauvaises prestations, je pense qu'il retourne en sélection. Elle (Amandine Henry) a démontré tout le contraire ce soir, que c'est une fille sur qui on peut compter en Équipe de France et dont on a fortement besoin".

Pour les deux prochains matchs face à la Macédoine du Nord (23 octobre) et face à l'Autriche (27 octobre), le climat s'annonce tendu chez les Bleues.