Equipe de France Espoirs - Danemark (4-1) : Les notes de la première convaincante des Bleuets sous Thierry Henry

  • Ce fut la première apparition des Bleuets sous Thierry Henry.
  • L'équipe de France espoirs affrontait le Danemark.
  • L'attaque a brillé sous Henry avec quatre buts de trois buteurs différents.

Les Bleuets ont réussi leur première.
Les Bleuets ont réussi leur première. / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'équipe de France Espoirs réussit sa rentrée et sa première sous Thierry Henry face au Danemark (4-1). Après de très bons prémices, les Bleuets ont été récompensés par un magnifique but de Johann Lepenant de l'extérieur de la surface. En fin de première période, la France a doublé la mise sur un éclair de Rayan Cherki parfaitement conclu.

Durant le second acte, les nombreux changements ont semblé déstabiliser l'effectif. Elye Wahi fut le seul et unique buteur français durant les 45 dernières minutes sur deux frappes à bout portant très astucieuses. Christian Rasmussen a réduit la marque en toute fin de rencontre pour les Danois.

Malgré quelques errances défensives non sanctionnées, ce fut très encourageant pour ce match amical et de préparation avant d'aller en Slovénie pour une rencontre à enjeux.

Les notes des Bleuets de Thierry Henry

1. Guillaume Restes - 7/10

Guillaume Restes
Guillaume Restes / Jean Catuffe/GettyImages

Guillaume Restes a réalisé à la 10ème minute un double arrêt stratosphériques sur deux têtes à bout portant. Ensuite, ce fut plus tranquille pour le gardien du Toulouse FC qui a tout de même poussé les attaquants adverses à l'erreur plusieurs fois au duel. Sur la realisation danoise, il ne peut rien faire.

2. Malo Gusto - 5/10

Malo Gusto
Malo Gusto / Visionhaus/GettyImages

Malo Gusto n'a pas été très transcendant dans son couloir dans les trente mètres adverses dans un premier temps. Son positionnement très haut l'empêche par séquence de défendre sur les contres danois. A la finition, il a eu une superbe opportunité détournée par le gardien danois. Son marquage a manqué de justesse.

3. Chrislain Matsima - 5/10

Chrislain Matsima
Chrislain Matsima / SEBASTIEN SALOM-GOMIS/GettyImages

Chrislain Matsima était peu inspiré sur plusieurs interventions ou placements. On a senti qu'il lui a fallu quelques minutes pour rentrer dans son match. Ensuite, le défenseur monégasque a eu plus de justesse malgré quelques errances.

4. Castello Lukeba - 7/10

Castello Lukeba
Castello Lukeba / Sebastian Frej/MB Media/GettyImages

Castello Lukeba était le patron de la défense centrale avec énormément de personnalité dans la relance surtout. Le roc du RB Leipzig était impérial dans tout ce qu'il a entrepris avec aucun déchet même dans le dribble. A sa sortie, ce fut tout de suite plus compliqué.

5. Quentin Merlin - 4/10

Quentin Merlin
Quentin Merlin / Catherine Steenkeste/GettyImages

Quentin Merlin est peu habitué à jouer dans une défense à quatre et n'avait aucun soutien dans son couloir. Le défenseur du FC Nantes a été souvent pris dans son dos peu accompagné par les siens. Une rencontre avec un sentiment d'inaccompli.

6. Johann Lepenant - 6/10

Johann Lepenant
Johann Lepenant / Gareth Copley/GettyImages

Après un premier quart d'heure plutôt timide, Johann Lepenant a illuminé la rencontre d'un magnifique enroulé à l'entrée de surface. Dans le contenu, on en attend un peu plus que ce soit dans la construction ou dans les prises de décision. Le seul joueur de champ à avoir disputer l'entièreté de la rencontre.

RETROUVEZ LES DERNIÈRES ACTUS AUTOUR DE L'EQUIPE DE FRANCE

feed

7. Warren Zaïre-Emery - 7/10

Warren Zaïre-Emery
Warren Zaïre-Emery / Sebastian Frej/MB Media/GettyImages

Warren Zaïre-Emery a imposé son physique et son gabarit pour récupérer des ballons aussi haut que possible. Sa lucidité, sa justesse et son aisance pour se placer et compenser est si impressionnant. Un capitaine calme et apaisant dans l'entrejeu.

8. Lesley Ugochukwu - 5/10

Lesley Ugochukwu
Lesley Ugochukwu / Matthew Ashton - AMA/GettyImages

Un rôle de compensation et de première relance pour Lesley Ugochukwu. Pour autant, on n'a pas ressenti un apport particulier de sa part à sa défense centrale ou ses couloirs. En fin de première période, son apport a été déterminant dans la récupération. Très inconstant.

9. Rayan Cherki - 7/10

Rayan Cherki
Rayan Cherki / James Williamson - AMA/GettyImages

Rayan Cherki a alterné comme trop souvent le bon et le moins bon. Il est capable de créer de gros décalages par des talonnades magnifiques et parfois sur d'autres gestes, le Lyonnais a mis son équipe dans l'embarras.

En fin de première période, il est à l'initiative d'un une-deux parfaitement géré pour ensuite conclure en force.

Maghnes Akliouche l'a remplacé à la mi-temps (7/10). Son entrée n'a pas marqué les esprits avec un placement souvent brouillon dans un premier temps. Pour autant, son pressing intense a amené le troisième but et est un exemple du genre. Sur la quatrième réalisation, sa gestion du contre était intéressante et a permis de voir Wahi marquer.

10. Bradley Barcola - 5/10

Bradley Barcola
Bradley Barcola / Gareth Copley/GettyImages

Bradley Barcola n'a pas été le plus brillant dans le dernier geste ou la dernière passe. Pour autant, le néo-parisien a apporté des solutions intéressantes dans la profondeur et a servi les siens sur certaines situations.

Sékou Mara a remplacé l'attaquant parisien à la pause (3/10). L'attaquant de Southampton a presque tout raté surtout dans la finition.

11. Arnaud Kalimuendo - 6/10

Arnaud Kalimuendo
Arnaud Kalimuendo / Sebastian Frej/MB Media/GettyImages

Arnaud Kalimuendo a eu peu de ballons et les a souvent bien exploités. L'attaquant du Stade Rennais a négocié des situations de frappe et a même servi de manière intelligente Cherki pour son but.

A la pause, Elye Wahi l'a remplacé pour le faire souffler (8/10). L'attaquant du RC Lens a beaucoup tenté et fait des appels tranchants jusqu'à son but à bout portant. En pur renard, il a profité d'un cafouillage pour pousser le ballon au fond sur un contre assassin.

À quelques semaines seulement de la reprise de la D1 Arkéma, Sonia Bompastor nourrit de grandes ambitions pour la saison à venir de l'OL. Entre ses objectifs, l'évolution du football féminin et son XI de rêve, la coach lyonnaise s'est confiée en exclusivité à 90min !Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !