Équipe de France

Equipe de France : Didier Deschamps très satisfait du match de Coman en piston

Olivier Halloua
Kingsley Coman en piston droit.
Kingsley Coman en piston droit. / Lionel Hahn/GettyImages
facebooktwitterreddit

Très actif et remuant sur son aile droite, Kingsley Coman offre une nouvelle option à Didier Deschamps. Le sélectionneur des Bleus se réjouit de la prestation aboutie de l'ailier du Bayern Munich.


Un onze-type semble se dégager. A un an et sept jours de la Coupe du Monde au Qatar, Didier Deschamps stabilise de plus en plus son effectif. Le 3-5-2 jouit de beaux jours devant lui après la nouvelle prestation aboutie des Bleus. Lors de ce succès contre le Kazakhstan (8-0), Kingsley Coman sort de sa boîte comme un diable. Au poste de piston droit, l'ailier du Bayern Munich donne le tournis à ses adversaires avec deux passes décisives notamment.

Pavard à la porte ?

Et en conférence de presse, Deschamps ne manque pas de saluer l'adaptation réussie de son élément. "Je ne fais jamais one shot, c’est une option. C’est un rapport de force, explique le tacticien français. Aujourd'hui, elle n’était, à mon sens, pas risquée du tout, du fait que j'imaginais qu'on allait avoir beaucoup plus le ballon, et qu’à partir de là, Kingsley, dans son couloir, se retrouverait dans la moitié adverse ou dans les trente derniers mètres. Face à d’autres adversaires, ça demande des aménagements. Si on a le ballon, ça ne pose pas de problèmes, puisqu’il sera toujours en phase offensive, même si aujourd’hui il a fait des efforts, lorsqu’il a fallu le faire, sur le plan défensif", souligne le souriant penseur de la tactique tricolore.

Dans le duel avec Benjamin Pavard, Coman prend une longueur d'avance. Espérons le revoir face à un adversaire plus coriace comme la Finlande. Son activité défensive reste le seul frein à sa titularisation dans les grands rendez-vous.

facebooktwitterreddit