OM Mercato

L'Énorme fronde des supporters marseillais sur Twitter contre l'arrivée de Jordan Veretout

Julien  Sournies
Jordan Veretout va rejoindre l'OM
Jordan Veretout va rejoindre l'OM / Carlos Rodrigues/GettyImages
facebooktwitterreddit

Depuis le départ de Boubacar Kamara, l'OM est dans l'optique de renforcer son entre-jeu. Selon Foot Mercato, un milieu de terrain bien connu des pelouses hexagonales est sur le point de rallier la Canebière. Or, ce dernier ne fait visiblement pas l'unanimité auprès des supporters olympiens.

Un feuilleton long de plusieurs semaines tend à se concrétiser... ou pas. Depuis le début de ce mercato estival, le club phocéen a déjà enregistré l'arrivée de six nouvelles recrues (Isaak Touré, Samuel Gigot, Chancel Mbemba, Nuno Tavares, Jonathan Clauss, Luis Suares, Ruben Blanco).

Cependant, ces dernières couvrent essentiellement le secteur défensif. Seul Luis Suarez est venu renforcer l'attaque. Néanmoins, les Olympiens se retrouvent grandement handicapés suite au départ de Boubacar Kamara du côté d'Aston Villa.

De ce fait, les dirigeants marseillais sont toujours à la recherche de son digne successeur dans l'entre-jeu. Depuis de longues semaines, le nom de Jordan Veretout revient sur de nombreuses bouches.

Or, selon les dernières informations de Foot Mercato, le dossier Veretout est sur le point de se réaliser. Pour l'heure, peu d'informations ont fuité concernant les détails de la transaction, mais on se dirigerait vraisemblablement sur un prêt.

#VeretoutNotWelcome à cause d'une affaire familiale

Si le deal venait à se concrétiser, l'ancien du FC Nantes deviendrait la cinquième recrue estivale. Cependant, le joueur de 29 ans ne semble pas faire l'unanimité auprès de certains supporters marseillais. Depuis ce mardi, le hashtag : #VeretoutNotWelcome fait le tour de Twitter.

Ce dernier proteste contre l'arrivée du milieu de la Louve en raison d'une histoire familiale supposée, auquel le joueur serait lié. Désormais, reste à savoir si la colère des supporters aura une influence sur la décision du président phocéen Pablo Longoria.

facebooktwitterreddit