La Liga

Diakhaby sort du silence et révèle les insultes racistes dont il a été victime

Marian Le Lorec
Le défenseur français a été victime d'insultes racistes ce week-end contre Cadix.
Le défenseur français a été victime d'insultes racistes ce week-end contre Cadix. / Alex Caparros/Getty Images
facebooktwitterreddit

Deux jours après l'incident entre Valence et Cadix, Mouctar Diakhaby avait dénoncé des insultes racsites à son encontre. Aujourd'hui, il a donné de ses nouvelles dans une vidéo, le défenseur français maintient ses accusations et demande des sanctions.


Le défenseur central de Valence a pris la parole pour la première fois depuis les incidents pendant la rencontre Cadix-Valence, ce dimanche (2-1).

Le résultat est anecdotique par rapport à la gravité des propos du joueur de Cadix. À la 29e minute de la rencontre, l'ancien Lyonnais s'est arrêté de jouer avant d'accuser le défenseur adversaire Juan Cala de propos racistes à son égard.

Diakhaby accuse Cala de l'avoir traité de "Negro de mierda", traduit en français par "Noir de merde". Des paroles inacceptables pour le défenseur qui réitère ses accusations, il attend des sanctions de la part des instances espagnoles.

La version de Diakhaby

Il a publié cette vidéo sur son compte Twitter. Une vidéo de plus de deux minutes, avec comme message de description "Negro de mierda".

Il rapporte les propos suivants : "Je veux parler de ce qu’il s’est passé à Cadix, dimanche, débute l’ancien Lyonnais. Je suis tranquille et je veux parler. Il y a eu une action où un joueur m’a insulté et les mots sont: ‘noir de merde’. Le joueur m’a dit ça et c’est intolérable. Je ne peux pas le cautionner. Tout le monde a vu ma réaction. Cela ne peut pas se passer dans la vie normale et par-dessus tout dans le football qui est un sport de respect. Après cela, moi et mes coéquipiers avons décidé de rentrer aux vestiaires, ce qui était une bonne décision."

"Leurs joueurs ont demandé à l’un de nos joueurs de revenir sur le terrain si Cala s’excusait. Moi et mes coéquipiers avons dit non, que les choses ne marchent pas comme ça. On ne peut pas faire quelque chose et passer à autre chose avec des excuses.

"Aujourd’hui, je me sens bien mais ça m’a fait très mal. Des choses comme ça arrivent dans la vie mais j’espère que la ligue va faire quelque chose et prendre des sanctions pour avoir des preuves, pour que tout soit clair. Je veux remercier le FC Valence, mes coéquipiers, mes entraîneurs pour la solidarité et le soutien qu’ils m’ont donné. Tous les fans aussi. Je vais bien."

Toute l'équipe 90min apporte son soutien Mouctar Diakhaby face ces agissements intolérables.

facebooktwitterreddit