Ligue des Champions

Chelsea - Real Madrid : Les attentes des supporters madrilènes avant ce quart de finale aller

Steeven Occhipinti
Le Real Madrid de Karim Benzema a sorti le grand jeu contre le PSG, au tour précédent.
Le Real Madrid de Karim Benzema a sorti le grand jeu contre le PSG, au tour précédent. / Anadolu Agency/GettyImages
facebooktwitterreddit

C'est l'affiche de ces quarts de finale de la Ligue des Champions ! Chelsea et le Real Madrid s'affrontent pour une place dans le dernier carré de la C1. Et les Merengue se déplacent avec de grandes ambitions à Stamford Bridge. Est-ce qu'ils pourront réaliser une excellente opération dès le match aller en Angleterre ?

Pour répondre à cette question, on a eu la chance de contacter deux grands fans du Real Madrid. Jérémy, administrateur de Madrid France, et Joan, CM de Team Real Madrid, ont pris la parole avant cette première manche.


Une réaction attendue pour le Real Madrid

David Alaba
Le Real Madrid doit se reprendre après sa lourde défaite dans le Clasico. / Denis Doyle/GettyImages

Juste avant la trêve internationale, le Real Madrid a connu une très grosse désillusion lors du Clasico. Dans l'un des matchs les plus attendus de la saison, le club madrilène est tombé de très haut contre le FC Barcelone (4-0). Ce n'est certainement pas le meilleur moyen d'aborder ce sprint final.

Et les supporters madrilènes attendent une réaction de la part de leur équipe. C'est notamment le cas de Joan, qui est le CM de Team Real Madrid : "La débâcle du Clasico ne doit plus se reproduire, je m’attends à une réaction du Real qui doit montrer que la défaite dans ce Clasico n’était qu’une erreur de parcours."

Malgré son succès, le week-end dernier, contre le Celta Vigo (2-1), le Real Madrid n'a pas totalement rassuré ses fans, et notamment Jérémy, administrateur pour Madrid France :

"Le Real Madrid se devait déjà de réagir samedi contre le Celta afin de montrer que la lourde défaite contre le Clasico n’était qu’un "accident". Ce fut le cas, bien que dans le contenu, il y a de quoi être assez énervé voire inquiet quant à ce que propose le Real Madrid, et ce depuis le début de l’année 2022. Jusqu’à récemment, le Real Madrid avait très bien géré les confrontations contre les grosses équipes et c’est ce qui lui avait permis d’être là où il en est aujourd’hui. Maintenant, il est clair que la Casa Blanca doit rebondir et montrer ce qu’elle vaut face au champion européen en titre."

À Chelsea, le danger peut venir de partout

Chelsea win Champions League title
Chelsea est le dernier vainqueur de la Ligue des Champions. / Anadolu Agency/GettyImages

Surtout que le Real Madrid ne joue pas n'importe qui ! Pour rejoindre le dernier carré de la Ligue des Champions, le club madrilène défie le tenant du titre dans cette Ligue des Champions : Chelsea. Comme le confirme très bien Jérémy, le danger peut clairement venir de partout chez les Blues :

"Les latéraux de Chelsea sont très importants dans le système de Thomas Tuchel donc il faudra s’en méfier, d’autant plus qu’ils viennent d’enregistrer le retour de blessure de Reece James qui apporte une réelle plus-value à l’équipe. Il faudra bien sûr se méfier de N’Golo Kanté qui avait fait tant de mal au Real Madrid l’an dernier. Jorginho, Kovacic qui aura soif de revanche contre son ancien club (qu’il n’avait pas pu affronter la saison dernière la faute à une blessure musculaire) tout comme Hakim Ziyech en grande forme dans le secteur offensif seront des éléments que le Real Madrid devra surveiller."

Et ce n'est clairement pas Joan qui dira le contraire ! Le CM de Team Real Madrid s'attend à affronter une équipe très bien rodée : "Le Chelsea de Tuchel, c’est avant tout un collectif, même s'il se méfie tout de même de certains éléments : des joueurs comme Mount, Havertz ou Ziyech seront particulièrement à surveiller."

Il y a toutefois une autre donnée à prendre en compte, en ce moment, du côté de Chelsea. Après le départ de Roman Abramovitch, le club londonien est en vente. Et c'est une situation qui touche forcément les joueurs des Blues. Joan ne serait pas surpris que ce détail avantage son équipe : "Ça peut jouer en notre faveur. Le football, c’est d’abord dans la tête avant les pieds. Si Chelsea n’est pas au top mentalement en ce moment, le Real Madrid pourra et saura exploiter cela."

Et si cela produisait l'effet contraire ? Avec un club londonien plus motivé que jamais à faire tomber le Real Madrid. C'est en tout cas l'avis de Jérémy, qui pense, de son côté, que Chelsea va se montrer encore plus solidaire :

"Il est clair que le club est dans une situation compliquée tant financièrement que sportivement donc l’incertitude règne chez les Blues. C’est un peu Chelsea contre le reste du monde et on pourrait penser que cela suffirait à les déstabiliser. Au contraire, je pense plutôt - et on a pu le voir lors des derniers matchs et lors des interviews – que cette situation va les rendre encore plus solidaires."

Karim Benzema, la clé pour faire tomber Chelsea ?

Karim Benzema
Karim Benzema est le meilleur joueur du Real Madrid. / Quality Sport Images/GettyImages

Depuis de longs mois déjà, Karim Benzema est l'homme en forme du côté du Real Madrid. Il enchaîne les masterclass et reste le grand artisan des bons résultats madrilènes en Liga et en Ligue des Champions. Et Jérémy est conscient que son équipe reste parfois trop dépendante de son capitaine :

"La dépendance existe déjà, et elle n’a pas seulement été visible que contre le PSG. Cela fait plusieurs saisons que Benzema sauve ou plutôt porte le Real Madrid sur ses épaules. Il y a un Real Madrid avec Benzema et un Real Madrid sans Benzema. On a d’ailleurs pu le voir au match aller contre les Parisiens lorsque l’attaquant français n’était pas au mieux de sa forme. Benzema est d’ailleurs impliqué dans 53% des buts du Real Madrid cette saison (34 buts et 13 passes décisives en 35 matchs toutes compétitions confondues).

Il n’y a déjà pas de réelles doublures de Benzema et hormis Vinicius (auteur d’une très bonne saison) et Marco Asensio (dont on pourrait à juste titre remettre en question son apport) il n’y a personne capable de prendre le leadership quand Benzema est en méforme ou absent. Pour éviter une dépendance à l’attaquant français, il faudra que les autres joueurs élèvent leur niveau, soient à la hauteur de l’événement et apportent un réel danger. Le Real Madrid ne peut pas toujours s’en remettre à Benzema, surtout en Ligue des Champions ou la concurrence se veut féroce. Il faut éviter d’être trop prévisible dans la construction des actions, un problème dont le Real Madrid ne parvient pas à se débarrasser et qui s’accentue lorsque l’équipe est mise en difficulté. On l’a d’ailleurs tous vu lors du match aller contre le PSG."

Alors, comment faire pour éviter de laisser trop de responsabilités à Karim Benzema ? Joan a la solution : "Au retour contre le PSG c’est Benzema qui a mis les trois buts, mais c’est surtout l’équipe entière qui a su élever son niveau par rapport au match aller. Pour éviter une Benzema dépendance, il faut que tout le monde réponde présent comme lors de ce match retour contre Paris."

Joan s'attend donc à voir ses meilleurs joueurs au sommet de leur art : "Les individualités du Real peuvent faire mal au collectif de Chelsea. Benzema, Vinicius, Kroos, Modric... avec leurs qualités et leur expérience, si ces joueurs-là sont dans un bon soir ça peut compliquer les choses pour Chelsea."

Et son homologue de Madrid France espère également que son attaquant vedette sera bien entouré : "Même si Vinicius est un peu moins percutant, moins décisif ces derniers temps, il aura un rôle très important à jouer durant la rencontre, ne serait-ce que pour épauler Benzema et essayer de déstabiliser le bloc défensif des Anglais. Chelsea est une équipe très solide défensivement, très physique, qui exerce une très grosse pression à l’adversaire. Tout dépendra de la configuration tactique de Chelsea, mais étant donné qu’ils jouent le plus souvent avec trois défenseurs centraux et deux latéraux, le Real Madrid devra réussir à se sortir du pressing et jouer dans le dos des pistons. C’est la une des clés du match et Vinicius, Asensio ou Rodrygo seront primordiaux afin de pouvoir leur faire mal en transition."

Et Jérémy aurait d'ailleurs une idée pour bousculer l'entrejeu de Chelsea : "L’autre clé sera de répondre à l’intensité mise par Chelsea notamment au milieu de terrain. C’est pourquoi, la présence de Fede Valverde dans le onze titulaire apparaît plus que nécessaire puisque le milieu traditionnel (Casemiro, Kroos et Modric) donne quelques signes de faiblesse lorsque la pression se fait trop insistante."

Un goût de revanche pour les Madrilènes

Chritian Pulisic, Nacho Fernandez
Le Real Madrid s'était fait sortir par Chelsea, la saison passée. / Quality Sport Images/GettyImages

Le Real Madrid s'était incliné contre Chelsea, lors de la dernière édition de la Ligue des Champions, aux portes de la finale. Les Merengue ne veulent pas connaître le même scénario cette saison ! "Le football offre toujours une deuxième chance, donc il faut s’en servir pour effacer l’élimination de la saison dernière", nous confie Joan. Et l'administrateur de Madrid France est clairement du même avis :

"Surtout étant donné la manière avec laquelle le Real Madrid s’était fait éliminer la saison dernière et le visage affiché par l’équipe. Chelsea est un adversaire de qualité. Mais bien que ce ne soit pas le même Chelsea que la saison dernière, le Real Madrid va devoir montrer un autre visage que celui affiché pendant 150 minutes contre le PSG s’il veut espérer se qualifier. Car le club anglais est bien plus solide collectivement et il ne faudra pas s’attendre à passer au tour suivant en espérant une défaillance de leur part comme ce fut le cas lors du tour précédent face aux PSG."

Et les supporters madrilènes sont confiants dans l'optique de prendre leur revanche. "Je dirais victoire 1-2 du Real Madrid dans ce match aller et une qualification du Real après les deux matchs", pronostique Joan.

S'il reste un peu plus méfiant, Jérémy s'attend à obtenir un bon résultat de ce déplacement : "Ce sera un match difficile. Tout dépendra si le Real Madrid arrive à répondre au défi physique mis par les joueurs de Chelsea et à sa capacité à se sortir de leur pressing. C’est ce qui avait en partie posé problème la saison dernière. Malgré tout, ce n’est pas un grand Chelsea qui fera face au Real Madrid donc je pense qu’il est possible de repartir de Stamford Bridge avec le match nul. Je ne dirais pas non à un petit 1-1. Quant à la qualification, on l’espère bien évidemment, mais on va déjà attendre de voir ce qu’il ressort de cette première confrontation."

Il ne faudra pas rater la première manche, à Stamford Bridge, ce mercredi soir, pour avoir de premiers éléments de réponse. Une chose est certaine, ce quart s'annonce plus indécis que jamais !

facebooktwitterreddit