Les TOPs

Ces 16 joueurs qui sont revenus dans le club de leur début

Tibor Turpin
Nicolas Anelka, Wayne Rooney et carlos Tevez.
Nicolas Anelka, Wayne Rooney et carlos Tevez. / Getty Images
facebooktwitterreddit

En ce début de semaine, Kevin Gameiro est revenu dans son club formateur après 13 saisons hors de sa ville natale, Strasbourg. Comme l'ancien Parisien, de nombreux joueurs ont eu ou ont à cœur de revenir dans le club de leur début pour relever un dernier défi, ou se relancer. 90min a répertorié pour vous 16 d'entre eux.


1. Gianluigi Buffon (Parme)

Gianluigi Buffon
20 ans après son départ de Parme, Buffon vient de signer dans son club formateur pour un dernier défi. / Pier Marco Tacca/Getty Images

À 43 ans, oui oui vous avez bien lu, 43 ans, la légende Italienne, Gianluigi Buffon retourne à Parme pour relever un nouveau et sans doute dernier défi.
Il avait notamment permis à son club formateur de remporter la Coupe de l'UEFA en 1999 et était devenu à l'époque le gardien le plus cher du monde (53 millions d'euros).

Après de nombreux succès à la Juventus et en équipe d'Italie, il a signé cet été dans son club formateur pour essayer de retrouver la Serie A.

Pour la belle histoire, lors de sa présentation, il retrouve son gardien d'il y a 20 ans qu'il côtoyait en équipe jeune dans les années 90.

2. Kaká (Sao Paulo)

Kaka
Kaká est revenu dans son Brésil natal, après avoir conquis l'Europe entière de son talent. / Alexandre Schneider/Getty Images

À ses débuts, le jeune Ricardo Izecson (18 ans) dit "Kaká" est l'un des joueurs les plus prometteurs de sa génération. Après deux saisons sous les couleurs de São Paulo, il s'envole en Europe pour conquérir le continent.

Après de merveilleux passages à l'AC Milan et au Real Madrid, il remporte notamment une Ligue des champions et un Ballon d'Or, il revient en prêt pour 6 mois dans son club formateur.

Un passage plus symbolique qu'autre chose, puisqu'il n'inscrit que 3 buts en 24 rencontres.

3. Arjen Robben (Groningue)

Arjen Robben
Malgré plusieurs blessures, la légende du Bayern Munich est revenu dans son club formateur 20 ans après. / Soccrates Images/Getty Images

Le prodigieux ailier néerlandais, est sorti de sa retraite pour revenir jouer dans son club formateur de Groningue.

Après plusieurs saisons en Angleterre (Chelsea), en Espagne (Real Madrid) et surtout en Allemagne (Bayern Munich), Arjen Robben possède l'un des palmarès les plus fournis du football néerlandais.

Après avoir quitté le Bayern Munich et annoncé sa retraite, il décide de revêtir les couleurs blanches et vertes de Groningue, mais les blessures le forceront à arrêter définitivement sa carrière au bout d'un an.

4. Nicolas Anelka (PSG)

Nicolas Anelka
Nicolas Anelka est revenu au PSG après deux expériences non concluante à Arsenal et à Madrid. / Jamie McDonald/Getty Images

Nicolas Anelka n'a pas connu la carrière qu'il aurait dû avoir. Jeune très talentueux au caractère bien trempé, il décide de quitter le PSG parce qu'il estime qu'il n'a pas assez de temps de jeu.

Après un passage en Angleterre du côté d'Arsenal et en Espagne au Real Madrid, où il fait face à plusieurs polémiques, Paris décide de le recruter.

L'enfant de la maison est de retour au Parc des Princes et après plusieurs mois plein de réussite, Anelka retombe dans ses travers et plusieurs querelles naissent entre lui et son entraineur. Il est prêté au bout d'un an et demi à Liverpool pour 6 mois, avant d'être recruté par Manchester City.

5. Robin van Persie (Feyenoord)

Dutch Eredivisie"Feyenoord v Ado den Haag"
RVP, a fait les beaux jours de Feyenoord au début et à la fin de sa carrière. / VI-Images/Getty Images

Robin van Persie a laissé derrière lui un sentiment mitigé et d'inachevé à Feyenoord au début des années 2000.

Après avoir été élu meilleur espoir du championnat néerlandais et remporté la coupe de l'UEFA en 2002, il n'arrive pas à remporter le championnat avec son club et quitte les Pays-Bas à cause de plusieurs conflits avec son entraineur de l'époque.

En 2018, 14 ans après son départ, il revient dans son pays natal pour relever un dernier défi. Capitaine de l'équipe, il n'arrive (toujours) pas à remporter le championnat et prend sa retraite à la fin de la saison.

6. Christophe Dugarry (Bordeaux)

FOOT-OM-BORDEAUX
Malgré un retour mitigé, Dugarry remporte un trophée à son retour en Gironde. / BORIS HORVAT/Getty Images

Souvent moqué pour sa propre comparaison avec Zinédine Zidane, à Bordeaux Christophe Dugarry était l'un des jeunes les plus talentueux de l'équipe.

Il participe notamment à la montée du club en première division en 1992, et est un grand partisan du parcours des Girondins en coupe de l'UEFA (défaite en finale). Après huit ans dans son club formateur, il découvre d'autres clubs et d'autres championnats (Marseille, Barcelone, Milan AC) .

Pour se relancer, l'enfant du club revient en Gironde 4 ans plus tard. Malgré quelques critiques pour avoir signé à l'OM, il permet à Bordeaux de remporter la Coupe de la Ligue en 2002.

7. Mario Gómez (Stuttgart)

FBL-GER-BUNDESLIGA-STUTTGART-HOFFENHEIM
Après plusieurs saisons du côté du Bayern Munich ou de la Fiorentina, Mario Gomez a terminé sa carrière à Stuttgart. / THOMAS KIENZLE/Getty Images

Mario Gómez met plusieurs mois à s'imposer à Stuttgart. Arrivé sur la pointe des pieds en 2001, le jeune Allemand finit par s'imposer dans son club et devient l'un des meilleurs joueurs de Bundesliga à l'époque.

Ses performances lui permettent d'attirer l'œil de plusieurs grandes écuries européennes et il finit par signer au Bayern Munich après cinq saisons à Stuttgart.

Après plusieurs expériences à l'étranger (Fiorentina, Besiktas) il signe dans son club formateur en 2018. Il y passe ses derniers instants de joueur, puisque deux ans plus tard, il annonce la fin de sa carrière.

8. Vincent Kompany (Anderlecht)

RSC Anderlecht v KV Mechelen - Jupiler Pro League
Après 11 saisons à Manchester City, Vincent Kompany est revenu dans son club formateur, Anderlecht. / Isosport/MB Media/Getty Images

Joueur emblématique de Manchester City, le Belge a débuté et terminé sa carrière à Anderlecht.

À seulement 17 ans, le défenseur signe son premier contrat professionnel et devient petit à petit un pilier du club belge. Il enchaîne les bonnes prestations, ce qui lui permet de signer à Hambourg, puis Manchester City. C'est en Angleterre que Vincent Kompany deviendra l'un des meilleurs défenseurs de Premier League.

En 2019, après 11 saisons chez les Citizens, le Belge retourne là où tout a commencé pour lui. Il s'engage à Anderlecht en tant que joueur-entraineur, avant de finalement prendre totalement les rênes de l'équipe quelques mois plus tard.

9. Mario Götze (Dortmund)

TOPSHOT-FBL-GER-BUNDESLIGA-HOFFENHEIM-DORTMUND
Ses blessures ne lui ont pas permis d'atteindre le niveau qu'il aurait dû avoir. / DANIEL ROLAND/Getty Images

Que dire d'un tel gâchis... Mario Götze était l'un des joueurs les plus prometteurs de sa génération. Les blessures auront eu raison de lui.

Il dispute son premier match professionnel à Dortmund à seulement 17 ans, devenant l'un des plus jeunes joueurs à évoluer en Bundesliga. Après d'excellentes prestations et des sacres en championnat, il atteint la finale de la LDC.

Après cette défaite, il rejoint l'équipe qui lui a empêché de soulever la coupe aux grandes oreilles, le Bayern Munich. Les fans du BVB considèrent cette action comme une trahison.

Après des années chez l'ennemi, Dortmund recrute l'héros du Mondial 2014 mais l'Allemand ne jouera quasiment pas en 4 ans chez les Marsupiaux à cause d'une sérieuse blessure. Il quitte le club librement en 2020.

10. Fernando Torres (Atletico)

FBL-LIGA-ESP-ATLETICO-EIBAR
El Niño a remporté l'Europa League à son retour chez les Colchoneros. / GABRIEL BOUYS/Getty Images

Fernando Torres est une légende de l'Atletico de Madrid. Il porte le maillot des Colchoneros pour la première fois à 17 ans. À cette époque, le club madrilène est en deuxième division et l'enfant du club ("El Niño" en espagnol) permet à son équipe de remonter dans l'élite. Il devient même capitaine à seulement 19 ans !

Après plusieurs saisons très réussies sur le plan personnel, il s'envole pour l'Angleterre, où il alternera entre le très bon (Liverpool) et le moins bon (Chelsea). Dans le besoin de rebondir, il s'engage à l'AC Milan, sans succès.

Finalement, quoi de mieux que de retourner là où il a toujours performé. À Madrid, il est accueilli comme un héros et le rend bien à son club. Malgré une finale de Champions League perdue (2016), il permet aux siens de soulever l'Europe League en 2018.

11. Juan Román Riquelme (Boca Juniors)

Juan Roman Riquelme
Riquelme a fait son grand retour dans son Argentine natale. / Marcelo Hernandez/Getty Images

Montrant toute l'étendue de son talent pendant 6 saisons au Boca Juniors, il remporte plusieurs trophées, notamment une Coupe Intercontinentale face au Real Madrid.

Ses performances lui permettent de rejoindre le grand FC Barcelone en 2002. Cependant, l'Argentin ne s'acclimate pas à l'Europe, et ne s'impose pas dans l'équipe catalane. Il se relance à Villarreal en devenant l'un des meilleurs joueurs à l'époque.

Il permet à son club de se qualifier pour la première fois de son histoire en Ligue des champions, avant d'atteindre les demi-finales de la compétition la saison suivante.

Après plusieurs décisions contre son gré de Villarreal, il retourne au Boca contre toute attente en 2007. Il s'éclate sur les terrains d'Amérique du Sud et soulève de nouveaux trophées.

12. Frank Rijkaard (Ajax)

Champions League - Ajax,AC Milan
Pour sa dernière saison de sa carrière, Kijkaard remporte la Ligue des champions avec l'Ajax, son premier club. / VI-Images/Getty Images

Il débute en Eredivisie (championnat néerlandais) à l'âge de 17 ans et explose aux yeux du monde. Il remporte notamment 3 Coupes des Pays-Bas, 3 titres de champion et 1 Coupe des coupes.

Après 7 ans à Amsterdam, il quitte le club suite à une querelle avec son entraineur, un certain Johan Cruijff.

Il s'envole pour le Portugal (Sporting Lisbonne) et l'Espagne (Real Saragosse) avant de rejoindre le grand Milan AC. Il retrouve notamment ses coéquipiers Ruud Gullit et Marco van Basten avec qui il avait remporté quelques mois plus tôt l'Euro.

Il rejoint à la fin de sa carrière, le club de ses débuts, l'Ajax. Il conclut son parcours de footballeur de la meilleure des manières puisqu'il soulève une troisième Ligue des champions.

13. Wayne Rooney (Everton)

TOPSHOT-FBL-ENG-PR-EVERTON-WEST HAM
L'anglais est revenu une saison dans son club formateur. / PAUL ELLIS/Getty Images

Wayne Rooney débute sous les couleurs d'Everton alors qu'il n'est même pas professionnel. Il brise tous les records puisqu'à 16 ans et 360 jours, devenant le plus jeune buteur de l'histoire de la Premier League (record battu quelques années plus tard).

Il impressionne l'Europe entière et rejoint finalement Manchester United en 2004. Il devient le meilleur buteur du club, marquant 253 buts en 559 matchs. Après 13 saisons à Manchester, il revient chez lui, à Everton.

En deux saisons, il atteint le stade de deuxième meilleur buteur de l'histoire de la Premier League et finit par rejoindre la MLS pour un nouveau défi.

14. Carlos Tévez (Boca Juniors)

Carlos Tevez
L'Apache est une légende de Boca Juniors. / Rodrigo Valle/Getty Images

C'est au Boca Juniors que Carlos Tévez se révèle aux yeux du monde. Il y remporte notamment ses premiers trophées, ce qui lui ouvre les portes de la sélection argentine.

Quelques années plus tard, il conquit l'Europe et surtout l'Angleterre en réalisant de très bonnes performances dans les deux clubs de Manchester (United et City). Il est souvent au cœur de plusieurs polémiques et perturbe souvent le groupe dans lequel il évolue.

Ayant le mal du pays, il demande à son coach de retourner en Argentine et l'Apache retourne au Boca. Depuis son retour, il enchaîne les buts pour le plus grand bonheur des supporters argentins.

15. Mats Hummels (Bayern)

FBL-EUR-C1-BAYERN MUNICH-CELTIC
Hummels n'a connu que deux clubs dans sa carrière, le Bayern et Dortmund. / AFP Contributor/Getty Images

Formé au Bayern Munich, Mats Hummels ne s'imposera jamais à ses débuts en Bavière. Barré par la forte concurrence, il est prêté au bout d'une saison au Borussia Dortmund, avant de rejoindre le club définitivement.

Il s'impose petit à petit dans le club de la Ruhr et devient un pilier de la défense. Après plusieurs succès en championnat au début des années 2010, il permet à son équipe d'atteindre la finale de la Champions League. Finalement, après plus de 200 matchs pour le BVB, il rejoint son club formateur en 2016.

En Bavière, il forme avec Jérôme Boateng l'une des meilleures charnières centrales d'Europe.

16. Paul Pogba (United)

Paul Pogba
Pogba régale les supporters mancuniens à Old Trafford. / Aleksandra Szmigiel - Pool/Getty Images

Après avoir fait ses preuves dans les classes de jeunes du Havre, Paul Pogba rejoint Manchester United. Il y fait ses débuts lors de la saison 2011-2012, mais une blessure l'empêche de continuer sa progression.

Il rejoint librement la Juventus pour la plus grande surprise des supporters et joueurs turinois. "Le jour du premier entraînement de Pogba en bianconero, les joueurs riaient. Pourquoi ? Nous ne pouvions pas croire que ce joueur, avec autant d’habileté balle au pied, puisse quitter un club du standing de Manchester United gratuitement", déclarait Andrea Pirlo au Daily Mail en 2016.

Finalement, quelques années plus tard, les Red Devils s'en mordent les doigts et décident de le recruter pour la somme de 105 M€. Malgré des prestations en demi-teintes, Pogba reste l'un des meilleurs milieux de terrain d'Angleterre.

facebooktwitterreddit