Olympique Lyonnais (OL)

Ce que l'OL doit faire pour tourner la page la saison prochaine

Thomas Clerbout
Ce que l'OL doit faire pour tourner la page la saison prochaine
Ce que l'OL doit faire pour tourner la page la saison prochaine / JEFF PACHOUD/GettyImages
facebooktwitterreddit

Après la saison catastrophique que vient de signer l'Olympique Lyonnais, des départs devront être consentis pour repartir sur de bonnes bases la saison prochaine. En ce sens, certains joueurs qui auraient pu être amenés à rester vont devoir partir, et d'autres, symboles de l'échec rhodanien, vont être forcés de plier bagages.

Seulement voilà, les joueurs ne sont pas les seuls à blâmer, et plusieurs changements vont devoir être mis en place si l'OL veut espérer retrouver son lustre d'antan. Voici ce que l'OL doit faire pour tourner la page la saison prochaine.


1. Une refonte totale de l'effectif

FBL-FRA-LIGUE1-LYON-ANGERS
Une refonte totale de l'effectif / OLIVIER CHASSIGNOLE/GettyImages

Sans Coupe d'Europe la saison prochaine, les Lyonnais vont devoir en profiter pour repartir sur de bonnes bases et se concentrer sur le championnat. Pour cela, des départs devront être consentis. Car oui, d'un point de vue financier, l'OL va avoir énormément de mal à conserver certains de ses cadres. Comme exemple, Lucas Paqueta.

Si le Brésilien aurait pu rester une saison de plus en cas de qualification en C1 ou en C3, il est désormais compliqué de l'imaginer rester dans le Rhône la saison prochaine. Et ce n'est pas plus mal pour les Lyonnais, qui pourront réaliser une très belle vente, en plus d'économiser le salaire du gaucher.

Dans le même temps, Houssem Aouar, Léo Dubois, Jason Denayer, Jerome Boateng, Thiago Mendes ainsi que Karl Toko Ekambi et Moussa Dembélé devront quitter le club. Les deux défenseurs centraux cités sont en fin de contrat, et partiront donc libres au prochain mercato. Leurs salaires ne compteront plus dans la masse salariale rhodanienne, et laisseront de la place pour de nouvelles recrues.

Pour Houssem Aouar, Léo Dubois, Thiago Mendes, Karl Toko Ekambi et Moussa Dembélé, l'idée est de les vendre tant qu'ils possèdent encore une cote intéressante sur le marché des transferts. Il va falloir que l'OL sache tourner la page et compte sur sa jeunesse, ainsi que sur des recrutements intelligents, pour reformer un effectif compétitif sur le long terme.

2. Remettre les jeunes au cœur du projet

FBL-EUR-C3-LYON-SPARTA-PRAGUE
Redonner de la confiance aux jeunes / OLIVIER CHASSIGNOLE/GettyImages

Une refonte de l'effectif ne peut pas avoir lieu si certains joueurs ne forment pas une base solide et prometteuse pour l'avenir du club. En ce sens, l'OL possède probablement le meilleur vivier de talents de France et des joueurs d'ores et déjà performants en championnat.

Le but sera de concentrer le projet autour de joueurs comme Maxence Caqueret, Castello Lukeba, Malo Gusto ainsi que Rayan Cherki. En plus de certains jeunes du centre de formation qui pourront venir grapiller des minutes de temps de jeu, il faudra aussi recruter, et intelligemment.

Attention à ne pas reproduire les mêmes erreurs que par le passé. Comme exemple, le milieu brésilien Thiago Mendes. Recruté au LOSC pour 22M€ à l'été 2019, l'erreur de casting a été fatale et le joueur comble désormais les trous. Il n'aura jamais eu l'impact escompté.

Il faudra se focaliser sur de jeunes joueurs, et leur donner leur chance régulièrement en championnat. Le recrutement de Romain Faivre au mercato hivernal illustre parfaitement la marche à suivre. L'OL a montré qu'il était capable de le faire, mais maintenant, c'est sur la durée qu'il va falloir tenir cette ligne directrice.

3. Trouver un directeur sportif avec une vision à long terme

FBL-FRA-L1-LYON-BOATENG
Un nouveau directeur sportif avec une vision à long terme / JEFF PACHOUD/GettyImages

Si recruter de jeunes joueurs capables de s'adapter rapidement peut paraître utopiste, il existe pourtant certains directeurs sportifs qui en ont fait leur spécialité. C'est exactement ce type de détecteur de talent que l'OL doit aller chercher pour les saisons à venir.

Sans moyens financiers conséquents pour recruter, même si le club parvient à vendre plusieurs joueurs, il sera compliqué de trouver des joueurs performants avec de l'expérience.

L'Olympique Lyonnais peut s'inscrire dans cette catégorie de clubs tremplins, où les jeunes ont leur chance et peuvent potentiellement exploser. Si le pari peut paraître risqué, c'est pourtant de cette façon que des clubs comme Nice ou Monaco sont parvenu a revenir sur le devant de la scène.

Avec un effectif de qualité et un nouveau coach, cette saison 2021-2022 promettait des résultats plus que positifs en Ligue 1, comme en Ligue Europa. Mais cette 10e place en championnat et cette élimination cinglante en quart de finale de C3 face à West Ham, a montré les limites d'un OL qui n'avance plus depuis plusieurs saisons. Un renouveau dans l'effectif et ceux qui le forment est impératif.

4. Renouveau des têtes dirigeantes

FBL-FRA-LIGUE1-LYON-PRESSER
Du renouveau à la tête du club / JEFF PACHOUD/GettyImages

En parlant de renouveau, celui-ci est sûrement le plus attendu de certains supporters. Après 35 ans passés à la tête du club, il est peut être temps pour Jean-Michel Aulas et sa vision de laisser sa place à du sang neuf. Cela permettra peut-être au club d'avancer, et de ne plus calquer ce qui a pu faire le succès de Lyon auparavant.

Le football ayant nettement évolué depuis, certaines décisions et prises de parole du président rhodanien, peuvent paraître vieillottes ou complètement à côté de la plaque.

Comme lors du jet de bouteille sur Dimitri Payet au Groupama Stadium, où Aulas avait minimisé la situation et même donné une version différente de celle de l'arbitre, aux téléspectateurs ayant assisté à la scène.

Pourquoi ne pas laisser la place à Tony Parker ? Car oui, l'ancien basketteur est pressenti pour prendre les rênes de l'OL, une fois qu'Aulas souhaitera laisser la main. Une chose est sûre : si rien ne change, le club continuera à foncer dans le mur.

5. Remettre l'exigence du haut niveau dans la vie quotidienne du club

FBL-EUR-C3-LYON-TRAINING
De l'exigence à tous les étages / JEFF PACHOUD/GettyImages

Pointé du doigt depuis quelques années maintenant, le manque de professionnalisme au sein du club se fait désormais remarquer comme le nez au milieu de la figure.

Que ce soit les séances d’entraînement, le suivi des joueurs, ou encore l'attitude sur le terrain, ce sont des signes ne trompent pas. Même dans l'aspect mental, Lyon est un équipe un cran en dessous des autres équipes de Ligue 1.

On ne compte plus le nombre de matchs où l'OL dominait et s'est fait remonter dans les 20 dernières minutes de jeu. On ne compte plus les fois où l'OL est totalement passé à côté de son sujet face à des adversaires jugés "plus faibles" qu'eux. Les seuls points positifs à retenir, sont les réactions d'orgueil après certains mauvais résultats, et l'abnégation du groupe quand il s'agit de sauver leur honneur.

Les joueurs auraient dû comprendre depuis longtemps qu'une saison se prépare comme un marathon, et qu'aucun adversaire n'est à prendre à la légère. Pour ça, il leur faut un encadrement digne de ce nom avec des règles strictes.

6. Faire un choix avec Bosz

Peter Bosz
Avec ou sans Peter Bosz ? / Eurasia Sport Images/GettyImages

L'Olympique Lyonnais est un club qui manque de constance. Le but, à travers la refonte de l'effectif, l'importance des jeunes, et la ligne directrice stricte quant à la vie quotidienne du club, sera de trouver cette fameuse constance.

Mais pour cela, il faut savoir ce que le club veut faire avec Peter Bosz. Car oui, recruter de jeunes joueurs prometteurs c'est bien, mais des joueurs qui possèdent les qualités demandées par un coach avec une vision de jeu, c'est encore mieux.

En ce sens, virer Bosz n'est pas forcément une bonne idée. Il est vrai, les résultats obtenus cette saison sont catastrophiques et auraient pu lui coûter son poste. Mais à côté de ça, ses principes de jeu et sa vision du football sont rares et difficiles à retrouver chez un autre coach.

Il faudra faire un choix à long terme, et se demander si l'effectif doit être reconstruit autour des idées de Bosz, ou de celles d'un autre entraîneur. Le plus rapidement ce choix sera fait, le plus rapidement l'OL pourra commencer le chantier de renouvellement.

facebooktwitterreddit