Bundesliga : Les 6 leçons à retenir de cette saison

Le Bayern Munich a remporté son 30e titre en Bundesliga au terme d'une saison performante à tous les niveaux
Le Bayern Munich a remporté son 30e titre en Bundesliga au terme d'une saison performante à tous les niveaux | 90min

Cette version 2019-2020 de la Bundesliga a rendu son dernier verdict, samedi, en marge de la 34e et dernière journée du championnat.

Déjà sacré, le Bayern Munich en a profité pour passer le cap du centenaire alors que dans le même temps le Borussia Dortmund s'est fait fesser, sans conséquence, face à Hoffenheim à domicile (0-4).

De son côté, le Bayer Leverkusen devra se contenter de l'Europa League. Et si la messe était dite pour Paderborn 07 qui fera son retour en 2. Bundesliga, seulement un an après avoir accédé à l'étage supérieur, le Werder s'est offert une bouffée d'air in extremis en arrachant la 16e place, synonyme de barrages.

1. Un Bayern centenaire

Sans contestation possible, le Bayern Munich s'est octroyé un 30e titre en Bundesliga dans son histoire, au terme d'une saison parfaitement maîtrisée.

Avec 82 points au compteur (100 buts en 34 matchs), les hommes d'Hans-Dieter Flick se sont envolés vers un nouveau sacre en devançant son éternel rival du Borussia Dortmund (13 points d'avance).

Avant de partir en vacances, les coéquipiers de Kingsley Coman devront remettre un dernier coup de collier, en marge de la finale de la Coupe d'Allemagne face au Bayer Leverkusen le 4 juillet. Les Bavarois reviendront ensuite très vite aux affaires avec à l'horizon le huitième de finale retour de la Ligue des Champions face à Chelsea (victoire 0-3 à l'aller).

2. Le Borussia Mönchengladbach n'a pas bégayé

Marco Rose
Marco Rose a permis au Borussia Mönchengladbach de retrouver la Ligue des Champions | Lars Baron/Getty Images

Quatre ans après, le Borussia Mönchengladbach retrouve la plus prestigieuse des compétitions européennes grâce à son succès précieux à domicile face au Hertha Berlin (2-1).

Propulsé par l'intermédiaire de ses français (non présents sur le terrain ces deux dernières journées), le Borussia peut aborder sereinement le prochain mercato estival. Et si cette campagne nationale est un franc succès, la formation allemande le doit énormément à Marco Rose, auteur d'un management exceptionnel tout au long de la saison.

3. Hoffenheim saute les préliminaires

Andrej Kramaric
Andrej Kramaric s'est baladé sur la pelouse du Borussia Dortmund | Martin Rose/Getty Images

Dans son duel à distance avec Wolfsburg, opposé dans le même temps au Bayern, Hoffenheim devait à tout prix arracher la sixième place au risque de se coltiner les tours préliminaires de l'Europa League.

Face au Borussia Dortmund, les coéquipiers d'Andrej Kramaric n'ont pas eu le temps de balbutier leur football en punissant les largesses défensives de la formation des Jaune et Noir.

Pour autant, une qualification en Europa League n'est pas forcément l'objectif qui était fixé en début de saison. La faute à une large amputation de son effectif. Aujourd'hui, à Hoffenheim, l'heure est à la transition et le club aura assurément d'autres motivations la saison prochaine.

4. Le Werder sous oxygène

Josh Sargent, Claudio Pizarro
La pression était à son paroxysme face à Cologne | Oliver Hardt/Getty Images

À l'image d'Hambourg, le Werder s'est mis grandement en danger tout au long de l'exercice en multipliant les contre-performances, notamment à domicile où l'équipe présentait un triste bilan avant la réception de Cologne.

Auteur de seulement neuf buts en 16 matchs dans son antre, les coéquipiers de Milot Rashica n'ont pas fait dans le détail en allumant une pale équipe de Cologne. Bilan des courses, un 6-1 cinglant et une seizième place synonyme de barrages, accrochée lors de la dernière journée au détriment du Fortuna Düsseldorf qui a chuté sur la pelouse de l'Union Berlin (3-0).

Florian Kohfeldt peut légèrement souffler avant deux matchs primordiaux face au troisième de la 2.Bundesliga (Heindeheim ou Hambourg). En cas de relégation, c'est tout un monument du football allemand qui risque de couler.

5. Robert Lewandowski en toute simplicité

Apparu agacé auprès de ses partenaires sur le terrain de Wolfsburg, après avoir été oublié à plusieurs reprises dans la surface de réparation, Robert Lewandowski a finalement trouvé le chemin des filets pour la 34e fois de la saison, suite à un pénalty parfaitement transformé.

Intercalé entre Lionel Messi et Cristiano Ronaldo au classement des meilleurs buteurs européens sur ces cinq dernières saisons, l'international polonais démontre un peu plus chaque jour sa capacité à fouetter les filets adverses.

6. Bon vent Timo Werner

Timo Werner
Timo Werner quitte le RB Leipzig pour rejoindre Chelsea en Premier League | Alexander Hassenstein/Getty Images

La Bundesliga a perdu, ce week-end, l'un de ses meilleurs éléments depuis 2013. Auteur d'un dernier doublé avec le RB Leipzig, Timo Werner quitte le championnat allemand pour rejoindre la Premier League sous les couleurs de Chelsea.

Apparu sept ans plus tôt avec le VfB Stuttgart, l'international allemand a trouvé le chemin des filets à 91 reprises en 222 matchs de Bundesliga.