Ligue des Champions

Brondby IF - OL (1-3) : les 5 leçons à retenir de la qualification des Lyonnaises en quarts de Ligue des Champions

Alexandre Roux
Mar 10, 2021, 4:13 PM GMT+1
L'essentiel est assuré côté OL ce mercredi en Ligue des Champions.
L'essentiel est assuré côté OL ce mercredi en Ligue des Champions. | LISELOTTE SABROE/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'Olympique Lyonnais a validé son ticket pour les quarts de finale de la Ligue des Champions féminine, en dominant Brondy IF (1-3) lors du match retour (1-5 score cumulé). Les Lyonnaises ont tremblé en début de rencontre, mais n'ont jamais lâché un match outrageusement dominé au global. Buts signés Nikita Parris, Melvine Malard et Wendie Renard.

1. L'OL est capable de se faire surprendre

Ogre du football mondial, l'Olympique Lyonnais a aussi ses moments de malchance comme toute autre équipe. Ce mercredi après-midi, c'est le premier quart d'heure du match qui a tourné au vinaigre.

À la 11e minute de jeu, les Rhodaniennes ont en effet concédé l'ouverture du score sur une frappe de Nanna Christiansen. Et dans la foulée, elles ont perdu sur blessure Selma Bacha. Le scénario partait clairement en cacahuète, mais l'OL est un ogre, comme dit au début. Et la capacité à se reprendre et ne pas sombrer à vite été démontrée.

2. L'OL n'a quand même laissé que des miettes

71% de possession de balle. 24 tirs à 1. 15 corners à 0. C'est un véritable siège, un attaque-défense pendant 90 minutes qui s'est déroulé au Danemark, pour ce huitième de finale retour de Ligue des Champions.

Jamais Brondby n'a eu le temps de développer une réelle séquence de possession de balle, tant la pression mise par les Lyonnaises étaient impressionnantes.

Elles n'ont pas été très adroites dans le dernier geste, très approximatives dans l'avant-dernier aussi. Mais concrètement, le ballon ne leur a quasiment jamais quitté les pieds au cours de cette rencontre.

3. Cascarino pour illustrer les maux de l'OL

FBL-WOMEN-C1-DEN-FRA-BRONDBY-LYON
Delphine Cascarino face à Brondby. | LISELOTTE SABROE/Getty Images

Si seulement trois buts ont été inscrits, sur 24 frappes, dont 10 cadrées, c'est qu'il y a eu un problème quelque part. Delphine Cascarino peut vous l'expliquer. La latérale gauche lyonnaise était extrêmement offensive ce mercredi. Elle s'est retrouvée bien souvent aux abords de la surface. Et puis, voilà...

Trop lente dans ses enchaînements ou trop imprécises sur ses contrôles et ses centres, l'internationale tricolore n'a pas pu mettre ses coéquipiers ou se mettre elle-même dans les meilleures dispositions pour marquer.

Et l'on s'appuie sur elle pour le démontrer, parce que cela a été particulièrement criant. Mais c'est applicable à l'ensemble du groupe lyonnais. Un point à travailler, pour la suite de la compétition.

4. Brondby n'a pas à rougir de sa prestation

FBL-WOMEN-C1-DEN-FRA-BRONDBY-LYON
Les Lyonnaises se sont heurtées à un mur vraiment bien organisé ce mercredi. | LISELOTTE SABROE/Getty Images

Malgré une outrageuse domination lyonnaise, les Danoises ont tout de même vaillamment défendu leurs chances.

Dans un 4-4-2 bien posé, Brondby a fait preuve de solidarité et de discipline pour empêcher leur adversaire d'avoir du temps à l'approche des 30 derniers mètres. C'est à relever, puisque joue clairement dans la maladresse finale de leurs adversaires.

Malheureusement, une petite baisse physique en fin de première période a ouvert des brèches dans lesquelles les Rhodaniennes se sont engouffrées. Mais la seconde période a retrouvé un vrai bloc et si l'écart final est, à juste titre, conséquent sur le cumulé des deux rencontres, une vraie position tactique a été visible face à un adversaire clairement supérieur.

5. Il faudra élever son niveau de jeu en quart de finale

FBL-WOMEN-C1-DEN-FRA-BRONDBY-LYON
Une montée en puissance est attendue pour les quarts de finale côté OL. | LISELOTTE SABROE/Getty Images

Le job est plus que fait, en vrai, côté lyonnaise. 5-1 en score cumulé et une qualification pour les quarts de finale sans avoir réellement tremblé. Mais il faudra être encore plus tueur à partir du prochain tour, puisque le plateau va être extrêmement relevé.

Le Paris Saint-Germain, le Bayern Münich, Wolfsburg ou encore le FC Barcelone seront à coup sûr au rendez-vous. Les choses vont donc se corser, dès le prochain tour, dont les matchs allers se joueront dans deux semaines !

facebooktwitterreddit