Premier League

Brentford - Manchester United (4-0) : Les 7 leçons à retenir de la débâcle mancunienne

Julien  Sournies
Manchester United a subi une leçon de la part de Brentford, ce samedi.
Manchester United a subi une leçon de la part de Brentford, ce samedi. / Shaun Botterill/GettyImages
facebooktwitterreddit

Les Red Devils n'y arrivent toujours pas ! En panne de solutions, les joueurs d'Erik ten Hag ont subi la loi d'une équipe de Brentford diablement efficace, pour le compte de cette deuxième journée de Premier League (4-0). Avec cette nouvelle déconvenue, Manchester United continu de dégringoler au classement et pointe provisoirement à la dernière place.

1. Les énormes boulettes de David de Gea

David de Gea
David de Gea a commis deux grosses bourdes. / Michael Regan/GettyImages

Le portier espagnol a vécu une après-midi cauchemardesque du côté du Gtech Community Stadium de Brentford, en se rendant notamment coupable de deux erreurs grossières. Au bout de seulement neuf minutes de jeu, l'ancien de l'Atletico de Madrid a commis une faute de main largement évitable, permettant à Josh Dasilva d'ouvrir la marque sur une frappe pourtant peu inquiétante.

Bis repetita huit minutes plus tard. L'international ibérique a commis une bourde de débutant, en effectuant une relance dans l'axe pour son coéquipier Christian Eriksen. Or, l'ancien de l'Inter Milan se retrouvait pris en tenaille par Mathias Jensen, qui n'a pas manqué de subtiliser la balle à son ancien partenaire pour doubler la mise.

2. Une arrière-garde complètement aux abois

Harry Maguire
Harry Maguire a souffert ce samedi après-midi. / Shaun Botterill/GettyImages

À l'image de leur portier, la défense mancunienne était elle-aussi aux abonnés absents. Durant une grande partie de la rencontre, Harry Maguire et sa bande ont souffert face aux assauts des Bees. Pourtant, les phases offensives des locaux ne se sont pas révélées si dangereuses.

Mais force est de constater que la défense mancunienne a grandement permis aux attaquants de Brentford de briller, en laissant notamment de sacrés trous d'airs derrière. Et cela, les pensionnaires du Gtech Community Stadium n'ont pas manqué de les exploiter. Résultat des courses : une valise tout bonnement logique.

3. Les Red Devils essuient un septième revers de rang à l'extérieur

Harry Maguire
Manchester United n'y arrive plus à l'extérieur. / Shaun Botterill/GettyImages

Le constat est accablant. Avec cette énième correction, Manchester United a enregistré une septième défaite consécutive loin de ses bases. En effet, la bande à Cristiano Ronaldo n'a pas glané le moindre succès hors de ses terres depuis près de six mois.

Pour retrouver la trace d'un succès mancunien, il faut remonter au 20 février dernier, contre le Leeds de Marcelo Bielsa (4-2). Les troupes d'Erik ten Hag vont devoir rapidement rectifier le tir, au risque d'encaisser une huitième désillusion d'affilée, le 27 août prochain sur la pelouse de Southampton.

4. Un premier acte cauchemardesque

Ben Mee
Ben Mee a triplé la mise. / Catherine Ivill/GettyImages

Après le revers frustrant subi face à Brighton le week-end dernier (1-2), les joueurs d'Erik ten Hag se devaient de relever la tête, et ceux, d'entrée de jeu. Mais la réalité n'a visiblement pas tardé à rattraper les hommes en vert.

En seulement 35 minutes de jeu, les pensionnaires d'Old Trafford se retrouvaient déjà avec un déficit de quatre unités. La seconde période a certes était davantage satisfaisante, mais bien trop insuffisante au vu de la qualité de l'effectif mancunien.

5. Cristiano Ronaldo beaucoup trop esseulé

Cristiano Ronaldo
Cristiano Ronaldo a été l'une des seules satisfaction côté Manchester United. / Catherine Ivill/GettyImages

Contre toute attente, Cristiano Ronaldo a entamé la rencontre d'emblée. Malgré les incertitudes qui rôdent autour de lui, l'attaquant lusitanien a livré une partition correcte, à l'inverse de ses coéquipiers.

Du début jusqu'à la fin, la star portugaise s'est mise au service du collectif et a fortement pesé sur la défense londonienne. À plusieurs reprises, l'ancien du Real Madrid a créé le danger sur la cage de David Raya. Le quintuple Ballon d'Or a clairement été le mancunien le plus en vue ce samedi après-midi.

6. Un coaching défensif payant de la part d'Erik ten Hag ?

Erik ten Hag
Erik ten Hag a subi sa deuxième défaite à la tête de Manchester United. / Shaun Botterill/GettyImages

Une chose est sûre, c'est que le technicien batave a eu tout faux en première mi-temps. Auteur d'un premier acte cataclysmique, Erik ten Hag se devait de réaliser quelques ajustements dans sa défense. Dès la reprise, l'ancien de l'Ajax a procédé à quelques changements au sein de sa défense.

Tyrell Malacia est venu remplacer un Luke Shaw complètement dépassé par les événements. Raphaël Varane a quant à lui succédé à un Lisandro Martinez absent. Et pour finir, Scott McTominay est rentré à la place d'un Fred impuissant dans les duels. Et visiblement, ces choix forts semblent avoir porté leurs fruits, puisque les Red Devils n'ont encaissé aucun but en seconde mi-temps. Un moindre mal.

7. Un Brentford diablement efficace

Ben Mee
Ben Mee est venu alourdir le score à 3-0. / Catherine Ivill/GettyImages

Comme le week-end dernier face à Leicester City, les soldats de Thomas Frank se sont illustrés par leur sang-froid diabolique face au but. Pourtant dominés ce samedi après-midi contre Manchester United, les Bees n'ont pas pour autant gaspillé leur quelques munitions. Pontus Jansson et consorts ont inscrit leurs quatre unités, le tout en seulement quatre frappes. Une efficacité redoutable.

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime. Dans ce cinquième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem et Jean Dubas, on va établir notre Top et Flop 3 des recrues du Barça des années 2010 ! Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit