Olympique de Marseille

Bordeaux - OM (0-1) : Les notes de la victoire historique des Marseillais en Gironde

Olivier Halloua
Cengiz Under célèbre son but important à Bordeaux.
Cengiz Under célèbre son but important à Bordeaux. / ROMAIN PERROCHEAU/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'Olympique de Marseille fait enfin tomber sa disette à Bordeaux (0-1). Les Marseillais ont réussi à ouvrir le score sur une énorme boulette de Benoît Costil. Sa relance est retombée dans les pieds de Cengiz Ünder, auteur d'un festival pour marquer ce premier but. Les Bordelais n'ont touché que peu de ballons dans la surface adverse à la pause.

En seconde période, les hommes de Vladimir Petkovic sont restés en vie grâce à des arrêts de leur gardien. Pau Lopez est peu sollicité. Première victoire depuis quarante-quatre années pour l'OM qui s'empare de la seconde place de Ligue 1 provisoirement.


1. Pau Lopez - 6/10

Pau Lopez
Pau Lopez / ANP Sport/GettyImages

Aucun arrêt à faire durant la première période. Pau Lopez est appliqué à des relances toujours pertinentes. Le portier espagnol est resté attentif tout le long même sur contres. Ses prises de balles aériennes rassurent toute la défense.

2. Pol Lirola - 5/10

Pol Lirola
Pol Lirola / John Berry/GettyImages

En première période, sa grosse activité a permis de mener des actions superbes. Son centre pour Harit méritait un meilleur traitement. En défense, il est aussi peu sollicité mais s'éteint. Beaucoup moins d'accompagnements d'Ünder.

3. William Saliba - 6,5/10

William Saliba
William Saliba / Aurelien Meunier/GettyImages

William Saliba a encore été déterminant dans sa relance. Sa gestion de la profondeur fut encore rigoureuse face à Hwang ou Elis. Les ballons avaient plus de mal à passer sur son côté qu'à gauche. Un rendement toujours impressionnant.

4. Duje Caleta-Car - 6/10

Duje Caleta-Car
Duje Caleta-Car / NICOLAS TUCAT/GettyImages

Duje Caleta-Car a géré plusieurs assauts dans la surface. Son retour sur Pembélé a empêché l'ouverture du score. Difficile de lui reprocher quoique ce soit dans l'ensemble de sa partition à Bordeaux.

5. Luan Peres - 6/10

Luan Peres
Luan Peres / John Berry/GettyImages

Sa relance nous a régalés. Des ouvertures lumineuses parfois même de l'extérieur de la surface. Luan Peres a été beaucoup attaqué en seconde période. On ressent aussi l'effet de la fatigue dans ses montées moins importantes.

6. Boubacar Kamara - 5,5/10

Boubacar Kamara
Boubacar Kamara / John Berry/GettyImages

Après une première période dynamique, Boubacar Kamara sest retrouvé serré de près. Moins d'espaces pour exister et du coup une première rampe de lancement moins appliquée. Il aurait dû être beaucoup plus agressif dans ses duels.

7. Mattéo Guendouzi - 6,5/10

Mattéo Guendouzi
Mattéo Guendouzi / Xavier Laine/GettyImages

Mattéo Guendouzi est toujours le premier à mettre le pressing. Son implication sans failles tranche par moments avec la facilité d'autres Marseillais. Ses bons ballons ont créé des mouvements plaisants dans les couloirs.

8. Amine Harit - 4,5/10

Amine Harit
Amine Harit / Catherine Steenkeste/GettyImages

Nous rehaussons sa note pour ses nombreux retours défensifs dans les pieds des Bordelais. Amine Harit a offert, par sa grosse perte de balle, le contre raté pour Hwang. Par contre, nous l'avons senti noyé dans le jeu de l'OM. Beaucoup de maladresses et de manque de confiance.

9. Cengiz Ünder - 6,5/10

Cengiz Ünder
Cengiz Ünder / Aurelien Meunier/GettyImages

L'atout terrible de l'Olympique de Marseille. Son but magnifique a récompensé son envie crevante de marquer. Cengiz Ünder est difficile à marquer et joue toujours dans un esprit offensif. Dommage ce face-à-face manqué contre Costil.

10. Dimitri Payet - 5,5/10

Dimitri Payet
Dimitri Payet / John Berry/GettyImages

Dimitri Payet a du déchet. Or, sans ses orientations géniales, difficile pour l'OM d'avancer. En général, il a toujours le geste juste. Son ouverture pour Ünder aurait pu signer une nouvelle passe décisive. Sur le but, son appel a permis de libérer des espaces.

11. Luis Henrique - 4/10

Luis Henrique
Luis Henrique / Anadolu Agency/GettyImages

Il a très peu de ballons à négocier. En revanche, le peu à sa disposition n'a pas été l'objet d'une bonne utilisation. Dans les petits espaces, son manque technique se dévoile surtout avec Payet. Konrad de la Fuente a lui effectué une entrée convaincante.

facebooktwitterreddit