Équipe de France

Benjamin Pavard se confie sur sa mise au banc en équipe de France en octobre

Olivier Halloua
Benjamin Pavard se sent poussé sur le banc par son sélectionneur.
Benjamin Pavard se sent poussé sur le banc par son sélectionneur. / FRANCK FIFE/GettyImages
facebooktwitterreddit

Benjamin Pavard dresse un bilan positif de sa mise au banc par Didier Deschamps. Le latéral international français espère encore retrouver le onze des Bleus, mais plutôt dans l'axe.


Quel bilan tirer de ces derniers mois pour Benjamin Pavard ? Le latéral droit du Bayern Munich s'est confié au micro de L'Equipe. Le cadre de l'Equipe de France déclare son intention de s'imposer dans le onze de Didier Deschamps. Même si ce poste de piston droit ne lui convient pas à 100%, l'ancien Lillois a la ferme conviction d'y évoluer si le sélectionneur français venait à le lui demander.

Préférence dans l'axe

Le défenseur tricolore laisse transparaître quelques certitudes sur ses aptitudes. "Non, pas du tout, je n'ai pas été touché. Si j’avais été touché, je ne serais pas performant là. Je ne l’ai pas vécu comme un déclic. On discute souvent avec le coach. Je suis compétiteur, j’aurais aimé jouer. Mais je n’étais pas non plus dans une période où tout me réussissait. J’ai écouté et je bosse pour avancer."

"Je sais que je ne pourrai jamais plaire à tout le monde. Les meilleurs joueurs du monde sont critiqués, pourquoi on ne critiquerait pas Pavard ? Que je plaise ou je ne plaise pas, je m’en fous. Chacun a son point de vue. On doit le respecter
", évoque le champion du monde 2018.

Enfin, Pavard glisse aussi sa préférence dans le système des Bleus. Comme contre la Finlande (0-2), il préfère retrouver l'axe droit dans un système à trois défenseurs centraux. Comme il a l'habitude d'évoluer avec le Bayern Munich. A voir si Deschamps venait à lui promettre un avenir dans cette zone pourtant très concurrentielle.

facebooktwitterreddit