Euro 2020

Belgique - Portugal (1-0) : les 5 leçons à retenir de la victoire au forceps des Diables Rouges

Baptiste Blanchard
Thorgan Hazard a mené les siens vers le succès.
Thorgan Hazard a mené les siens vers le succès. / Thanassis Stavrakis - Pool/Getty Images
facebooktwitterreddit

La Belgique a fait preuve d'un réalisme à toute épreuve pour battre le Portugal (1-0) ce dimanche en huitièmes de finale de l'Euro. Les Diables Rouges vont se frotter à l'Italie en quarts. Les champions d'Europe en titre sont éliminés.


1. La maîtrise portugaise

Joao Moutinho, Axel Witsel
Joao Moutinho au duel avec Axel Witsel. / Thanassis Stavrakis - Pool/Getty Images

Dans une rencontre où les deux blocs défensifs ont souvent pris le dessus sur les velléités offensives, c'est le milieu du Portugal qui a gagné la bataille dans l'entrejeu.

Sanches, Moutinho et Palhinha ont clairement maîtrisé les débats face à la doublette Tielemans - Witsel souvent prise de vitesse, bien que les Lusitaniens ne se sont pas souvent montrés réellement dangereux.

Le système à trois défenseurs des Belges s'est révélé très risqué sur cette rencontre mais les hommes de Roberto Marinez n'ont pas craqué.

2. Le bombazo de Thorgan Hazard

Dominée, la Belgique a trouvé les ressources nécessaires pour gagner ce huitième de finale. Les numéros 1 mondiaux se sont appuyés sur Thorgan Hazard pour débloquer la situation.

Sur un service de Meunier de droite à gauche, Thorgan Hazard a décoché une frappe flottante du droit aux 20 mètres. Rui Patricio est plongé trop tard sur sa gauche et n'a pu qu'effleurer le ballon (42e).

Thorgan a fait du Eden. Les Diables Rouges peuvent le remercier car cette unique réalisation fait leur bonheur.

3. La sortie de Kevin De Bruyne

Kevin De Bruyne
Kevin De Bruyne a dû laisser ses coéquipiers en cours de match. / Alexander Hassenstein/Getty Images

Bis repetita pour Kevin De Bruyne. Sorti en finale de la Ligue des Champions après un vilain coup de Rüdiger, le milieu de Manchester City a cette fois eu droit à un traitement musclé de la part de Palhinha.

Le milieu du Sporting s'est rendu coupable d'un tacle par derrière dangereux sur De Bruyne et la cheville de ce dernier a légèrement tourné (45e).

Revenu sur la pelouse après la mi-temps, le meneur de jeu des Belges a dû laisser sa place, incapable de continuer. Palhinha s'est est très bien tiré sur ce coup-là.

4. Renato Sanches en mission

Renato Sanches, Kevin De Bruyne
Renato Sanches a encore affiché un énorme niveau face aux Diables Rouges. / Jose Manuel Vidal - Pool/Getty Images

Depuis le début de l'Euro, Renato Sanches est en mission ! Omniprésent dans les duels, il mangé à lui tout seul Tielemans et surtout Witsel qu'il a systématiquement pris de vitesse.

Sur une accélération, le milieu du LOSC a échappé à De Bruyne et Witsel et montré toute sa vista (40e).

Le champion de France avec Lille a pris la porte malgré une prestation XXL ce dimanche soir. Le crack a globalement réussi un superbe Euro. Les Portugais pourront nourrir de gros regrets car la Belgique a marqué sur son seul tir cadré.

5. Une fin de match hâchée mais intense

Pepe, Jan Vertonghen, Thorgan Hazard
La fin de match a été émaillée par de nombreuses fautes. / Thanassis Stavrakis - Pool/Getty Images

Dans une fin de match électrique, les fautes se sont multipliées : 14 du coté des Belges et 9 pour les champions d'Europe.

Sur un action, Pepe est venu stopper brutalement Thorgan Hazard et dans le même temps, Lukaku a pris un crampon de Palhinha dans le visage (77e).

Paradoxalement, les choses se sont décoincées dans cette rencontre puisque les Portugais ont poussé fort par l'intermédiaire de Dias (82e) et Carrasco (89e).

Les Diables Rouges ont également eu les dieux du football avec eux ce dimanche puisque le poteau est venu sauver Courtois sur une frappe de Guerreiro (83e).

Les Belges ont fait le dos rond et ont arraché leur ticket pour les quarts. Ils iront se frotter la Squadra Azzurra.

facebooktwitterreddit