mainstories

Belenenses - Benfica : Le match de la honte au Portugal

Olivier Halloua
Benfica a battu une équipe de neuf joueurs seulement.
Benfica a battu une équipe de neuf joueurs seulement. / Gualter Fatia/GettyImages
facebooktwitterreddit

L'Europe tombe des nues après le match terrible entre Belenenses et le Benfica Lisbonne (0-7). La rencontre a été disputée alors que les locaux ne pouvaient aligner que neuf joueurs sur le terrain. Tous se rejettent la responsabilité encore.


Le match de la honte. Si l'Olympique Lyonnais - Olympique de Marseille a marqué les esprits, l'Europe s'indigne tout autant de la rencontre entre Belenenses et le Benfica Lisbonne (0-7). Malgré les très nombreux cas de covid, les locaux ont dû disputer le match jusqu'à la fin sans remplacement. Neuf joueurs seulement pouvaient se rendre sur le terrain dès la première minute. Une participation presque anodine évidemment.

La Ligue rejette la faute

En deuxième période, ils ne seront plus que sept à pouvoir conclure cette confrontation déjà pliée. Et trois minutes plus tard, un autre élément accuse le coup. Une blessure qui oblige l'arbitre, conformément aux règles du football, à déclarer Belenenses forfait. Aucune équipe ne peut poursuivre un affrontement national à moins de sept. Alors, au sortir de ce rocambolesque événement, la Ligue Portugaise rejette la faute sur les deux clubs.

Elle affirme n'avoir reçu aucune demande de report. Pourtant le président de l'écurie portugaise affirme le contraire. "C'était une honte de jouer ici ce soir. Les joueurs ont été contraints de jouer. Nous ne souhaitions pas jouer cette rencontre, on nous a répondu qu'on avait huit joueurs aptes à jouer et que le fait de ne pas comparaître pourrait être considéré comme une absence injustifiée", lance Patrick Morais de Carvalho. Un double discours que Rui Costa, dirigeant lisboète, qualifie " de page noire pour le foot portugais".

facebooktwitterreddit