Ligue des Champions

Bayern Munich - PSG (2-3) : Les 6 leçons à retenir de la singulière prouesse de Paris

Adrien Barbet
Apr 7, 2021, 11:29 PM GMT+2
Neymar et Kylian Mbappé ont bravé la tempête de neige munichoise.
Neymar et Kylian Mbappé ont bravé la tempête de neige munichoise. | Alexander Hassenstein/Getty Images
facebooktwitterreddit

Le PSG a pris une belle option pour la qualification grâce à cette victoire 3 buts à 2 contre le Bayern Munich en quart de finale aller. Dominé pendant tout le match, Paris a dû fait preuve d'une efficacité exceptionnelle pour s'imposer chez l'ogre bavarois. Navas et Mbappé ont été héroïques ce soir. Retour sur les 6 enseignements de cette victoire parisienne.

1. Mbappé en mode "T'es pas content ?!"

Kylian Mbappe
Mbappé a été une nouvelle fois exceptionnel en Ligue des Champions en s'offrant un doublé | Alexander Hassenstein/Getty Images

Quelle entame de match pour le PSG et Kylian Mbappé. Idéalement servi par Neymar, le joueur français a ouvert le score dès la 3e minute. Bien aidé par la bourde de Neuer.

Mbappé a été redoutable dans le dos de la défense du Bayern Munich et s'est même offert un doublé en se jouant de la défense allemande à la 68e minute.

Souvent critiqué pour son manque d'impact lors des grands rendez-vous, l'attaquant inscrit là ses septième et huitième buts cette saison en Ligue des Champions dont 6 sur les phases à éliminations directes. Impressionnant.

2. Neuer coupable

Manuel Neuer
Manuel Neuer a commit une énorme boulette à la 3e minute pour offrir un but à Mbappé | Alexander Hassenstein/Getty Images

Quelle erreur de Manuel Neuer. Le portier du Bayern Munich a offert un cadeau aux Parisiens.

Sur une frappe qui semblait plutôt anodine pour le meilleur gardien au monde, l'international allemand a malencontreusement relâché le ballon et a permis au PSG et à Kylian Mbappé d'ouvrir le score dès la 3e minute. Si le gardien de 35 ans n'a pas pu faire grand chose sur les deux autres buts, c'est un match à oublier ce soir.

3. Le réalisme parisien

Bayern Munich
La défense du Bayern a été victime du réalisme parisien lors de la première période | Alexander Hassenstein/Getty Images

Quel réalisme des Parisiens ! Complètement dominé dans tous les compartiments du jeu, le PSG a réalisé un match de patron. Un match de cador européen qui a réussi à inscrire trois buts à la meilleure équipe d'Europe.

Le club de la Capitale a certes eu beaucoup de mal et a été sauvé de nombreuses fois par Keylor Navas mais a assuré l'essentiel. Invaincu en Ligue des Champions depuis deux ans, venir gagner à Munich est un véritable exploit.

4. Neymar altruiste

Neymar
Neymar a délivré deux passes décisives ce soir | Alexander Hassenstein/Getty Images

Neymar égoïste ? Si le Brésilien aime prendre la balle pour tenter de dribbler les défenses adverses, ce soir il a su être un passeur hors pair. Sa deuxième passe décisive pour Marquinhos est un délice.

Même sur une jambe, techniquement, il est au-dessus et voit les choses avant tout le monde. Si ce n'est pas un match où il a pu démontrer toutes ses qualités, il a été extrêmement précieux pour le club de la capitale. Ce soir, Paris peut le remercier.

5. Marquinhos héroïque

Marquinhos
Marquinhos est sorti blessé dès la 31e minute et pourrait manquer le match retour le 13 avril | CHRISTOF STACHE/Getty Images

Quel caractère pour le capitaine parisien. Très solide pendant les 30 premières minutes, le Brésilien a dû céder sa place à Ander Herrera à la 31e minute.

Avant de sortir, Marquinhos s'est mué en buteur à la 28e minute. Blessé puis buteur héroïque, le défenseur central a laissé un beau cadeau à ses coéquipiers. Sa présence pour le match retour est néanmoins incertaine.

6. Le caractère du Bayern

Thomas Muller
Thomas Muller a fait très mal à la défense parisienne | Alexander Hassenstein/Getty Images

Menés 2-0 après moins de 30 minutes de jeu, les joueurs du Bayern Munich n'ont pas abdiqué et ont écrasé les joueurs de Paris pendant tout le match. Choupo-Mouting et Thomas Müller ont donné quelques frissons à la défense parisienne.

Revenus à égalité à l'heure de jeu, les hommes d'Hansi Flick se sont heurtés à un Keylor Navas qui a une nouvelle fois montré qu'il était l'un des meilleurs gardiens au monde. L'efficacité du PSG et Mbappé auront finalement eu raison des Munichois pourtant bien supérieurs dans le jeu.

facebooktwitterreddit