Ligue des Champions

Bayern Munich - FC Barcelone : Les 5 leçons à retenir de l'élimination des Blaugrana (2-0)

Steeven Occhipinti
Thomas Muller et les Bavarois ont détruit le Barça.
Thomas Muller et les Bavarois ont détruit le Barça. / CHRISTOF STACHE/GettyImages
facebooktwitterreddit

C'est désormais officiel ! Le FC Barcelone est éliminé dès la phase de poules de la Ligue des Champions. Avec la victoire du Benfica Lisbonne face au Dynamo Kiev (2-0), les Blaugrana se devaient de s'imposer sur la pelouse du Bayern Munich. Ils n'ont toutefois pas fait le poids et subi une lourde défaite (3-0).


1. La tuile pour Jordi Alba

Jordi Alba, Óscar Mingueza
Jordi Alba a cédé sa place dès la première demi-heure de jeu. / Alexander Hassenstein/GettyImages

Incertain avant ce choc, Jordi Alba a finalement pu débuter face au Bayern Munich. Il n'est toutefois pas resté longtemps sur la pelouse. Le latéral gauche du FC Barcelone a dû céder sa place dès la première demi-heure de jeu. Et c'est Oscar Mingueza qui l'a remplacé !

Un gros coup dur pour les Blaugrana, tant le joueur de 32 ans reste important dans le système mis en place par Xavi. On espère pour le Barça que l'absence de Jordi Alba ne sera pas trop longue !

2. Un duel tricolore à l'avantage de Benjamin Pavard

Benjamin Pavard, Ousmane Dembélé
Benjamin Pavard a fait le travail face à Ousmane Dembélé. / Alexander Hassenstein/GettyImages

C'était l'un des duels à suivre lors de ce match. Très attendu sur son aile gauche, Ousmane Dembélé se retrouvait face à Benjamin Pavard. Et c'est bien le défenseur tricolore qui a eu le dernier mot. Il a réalisé une très grande prestation et a parfaitement réussi à contenir les assauts de son coéquipier en sélection.

3. Le Bayern Munich fait le plein

Thomas Müller, Kingsley Coman, Alphonso Davies
Sixième victoire en six journées pour le Bayern Munich ! / Alexander Hassenstein/GettyImages

Malgré la première place déjà assurée, et les absences de Joshua Kimmich, Leon Goretzka ou encore Serge Gnabry, le Bayern Munich ne comptait pas faire de la figuration lors de cette dernière journée de la phase de poules de la Ligue des Champions. Et cela s'est vu à l'Allianz Arena !

Le club bavarois a très vite pris le dessus sur le FC Barcelone ! Les hommes de Julian Nagelsmann se sont imposés grâce à des buts de Thomas Müller, Leroy Sané et Jamal Musiala (3-0). Un sixième succès en six journées pour les Bavarois ! Et le Bayern Munich s'impose encore un peu plus comme l'un des grands favoris de cette édition de la C1.

4. Rendez-vous en Europa League pour le Barça

Leroy Sane
Le FC Barcelone est reversé en Europa League. / Quality Sport Images/GettyImages

Le FC Barcelone était dos au mur, avant cette dernière journée de la Ligue des Champions. Malgré sa deuxième place, et ses deux points d'avance sur le Benfica Lisbonne (3e), il fallait un exploit pour voir le Barça rejoindre les huitièmes de finale de la C1. Dans le même temps, le Benfica Lisbonne accueillait le Dynamo Kiev, déjà assuré d'être dernier.

Face au club ukrainien, le Benfica Lisbonne a fait le job (2-0). Le FC Barcelone devait donc absolument s'imposer, puisqu'en cas d'égalité, le club portugais avait l'avantage dans les confrontations directes. Et les Blaugrana n'ont pas créé l'exploit en déplacement en Bavière ! Ils terminent à la troisième place de ce groupe et sont reversés en Europa League.

5. La meilleure attaque de la C1, c'est le Bayern Munich !

Leroy Sané
Le Bayern Munich a inscrit 22 buts lors de la phase de poules de cette C1. / Alexander Hassenstein/GettyImages

Avant le match du Bayern Munich, c'était l'Ajax Amsterdam qui possédait la meilleure attaque de cette phase de poules de la Ligue des Champions. Après sa victoire face au Sporting CP (4-2), le club néerlandais comptait 20 buts au terme des six journées. Ayant inscrit 19 buts avant de défier les Blaugrana, le Bayern Munich a toutefois très vite repris les commandes.

En s'offrant un large succès (3-0), le club bavarois compte désormais 22 buts en six rencontres de C1. Il a notamment pu compter sur les neuf réalisations de Robert Lewandowski, qui sera toutefois resté muet lors de cette réception du FC Barcelone.

facebooktwitterreddit