Ballon d'Or

Ballon d'Or Féminin : toutes les gagnantes du trophée individuel le plus convoité

Steeven Occhipinti
Le Ballon d'Or Féminin a été remis pour la première fois en 2018.
Le Ballon d'Or Féminin a été remis pour la première fois en 2018. / THOMAS SAMSON/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le Ballon d'Or a été créé pour honorer le meilleur footballeur, d'abord en Europe et plus tard dans le monde, en 1956. Mais ce n'est qu'en 2018 que France Football a créé son équivalent féminin : le Ballon d'Or Féminin.

Alors que le football féminin continue de croître et de gagner en popularité, les lauréates sont déjà devenues des noms familiers du football dans son ensemble. Voici celles qui sont présentes dans le tableau d'honneur du Ballon d'Or Féminin.


2018 - Ada Hegerberg

Ada Hegerberg
Ada Hegerberg a été la première lauréate du Ballon d'Or Féminin. / Aurelien Meunier/GettyImages

2e : Pernille Harder
3e : Dzsenifer Marozsan

Superstar de l'OL, Ada Hegerberg a totalement mérite le premier Ballon d'Or Féminin délivré en 2018. Hegerberg avait terminé la saison 2017/2018, avec plus de 50 buts, dont 15 en Ligue des Champions. Elle avait également débuté très fort lors de l'exercice 2018/2019, pour prendre encore un peu plus d'avance sur la concurrence.

2019 - Megan Rapinoe

FBL-BALLON D'OR-2019-AWARD
Megan Rapinoe a remporté la Coupe du Monde en 2019. / FRANCK FIFE/GettyImages

2e : Lucy Bronze
3e : Alex Morgan

Megan Rapinoe a souvent été au centre de l'attention, sur mais également en-dehors des pelouses en 2019, faisant entendre sa voix dans l'égalité des sexes et devenant plus tard la star de la Coupe du Monde.

L'Américaine a marqué deux buts en quart de finale de la compétition internationale, mais également en finale. Elle a terminé avec le sacre en Coupe du Monde, et avec le Ballon d'Or et le Soulier d'Or.

2020 - Pas de prix

L'impact de la pandémie de coronavirus a conduit France Football à décider de ne pas délivrer le Ballon d'Or lors de cette année.

Seuls les mois de janvier et de février ont vu des matches joués dans des conditions normales. Et même une fois les matches repris, des circonstances inhabituelles - comme jouer à huis-clos - rendait difficile les votes du Ballon d'Or. Certains joueurs ont également vu des compétitions annulées, rendant alors les comparaisons injustes.

2021 - À déterminer

facebooktwitterreddit