Euro Féminin 2022

Autriche - Norvège (1-0) : Les 5 leçons à retenir de la qualification des Autrichiennes

Julien  Sournies
L'Autriche a obtenu son billet pour les quarts de finale.
L'Autriche a obtenu son billet pour les quarts de finale. / Mike Hewitt/GettyImages
facebooktwitterreddit

Dans cette troisième et dernière journée du Groupe A, l'Autriche a disposé sans grande difficulté d'une Norvège impuissante (1-0) et file directement en quart de finale. La Norvège, l'une des favorites avant le début de la compétition, rentre à la maison.

1. Les Norvégiennes asphyxiées par le pressing de l’Autriche

Sarah Zadrazil, Julia Hickelsberger-Fuller, Frida Maanum
L'Autriche a étouffé la Norvège. / Mike Hewitt/GettyImages

L'Autriche a réalisé une rencontre de haut niveau dans tous les compartiments du jeu. En statut d'outsider avant la rencontre, les Autrichiennes ont déjoué tous les pronostics.

En cause ? Un pressing de tous les instants instauré par les joueuses d'Irene Fuhrmann. Ada Hegerberg et sa bande n'ont tout simplement pas existé dans la bataille de l'entre-jeu. Étonnant quand on connaît la qualité des Norvégiennes dans ce secteur habituellement...

2. Les Grasshoppers n'ont pas retenu la leçon

Maren Mjelde, Nicole Billa
La Norvège est éliminé de l'Euro 2022. / Mike Hewitt/GettyImages

Bizarrement, les protégées de Martin Sjögren n'ont pas semblé révolté suite à la déroute subie contre les Three Lionesses lors de la deuxième journée (8-0). Face à l'Autriche ce vendredi soir, les Nordiques ont été une nouvelle fois peu inspirées. Faute notamment à un manque criant de lucidité dans les phases de possessions. Méconnaissables.

3. Une possession stérile de la Norvège

Caroline Graham Hansen
Une équipe de Norvège peu inspirée. / Eurasia Sport Images/GettyImages

Contre toute attente, la Norvège a bel et bien eu la possession dans cette rencontre (57%), preuve d'un manque cruel d'inspiration dans les 30 derniers mètres. Même si les Grasshoppers ont affiché un bien meilleur visage durant la seconde période, les rares phases de sièges n'ont jamais été concluantes. Toujours la faute à une passe imprécise, une touche de trop ou à un centre envoyé dans les tribunes...

4. Pettersen, héroïque malgré tout

FBL-EURO-2022-WOMEN-AUT-NOR
Guro Pettersen a sauvé les meubles. / DAMIEN MEYER/GettyImages

La portière norvégienne a été la seule en vue côté Norvégien ce vendredi soir. Guro Pettersen a réalisé un match d'anthologie. Résultat des courses : les Nordiques n'encaissent qu'un seul but. Sans la joueuse de Valerenga, l'addition aurait certainement été plus salée.

Pourtant touchée à la hanche à la demi-heure de jeu, la native de Tromso est tout de même restée sur la pelouse, pour le plus grand bonheur de ses coéquipières. Au total, Guro Pettersen a effectué pas moins de huit arrêts. L'ancienne de Pitea a notamment permis à ses partenaires d'y croire jusqu'au bout. Sans succès...

5. La Norvège a cadré son premier tir depuis 179 minutes

Guro Reiten
La Norvège a cadré un seul tir. / Eurasia Sport Images/GettyImages

Le bilan est catastrophique. Lors de leur précédente sortie contre l'Angleterre, les Norvégiennes ont été surclassées dans tous les domaines. À l'issue de la rencontre, la bande à Ada Hegerberg n'avait pas réussi à cadrer le moindre tir. Ce vendredi soir, même scénario. Les Nordiques ont été une nouvelle fois en panne d'inspiration offensivement. Il aura fallu attendre 89 minutes pour voir Manuel Zinsberger s'employer pour la première fois...

facebooktwitterreddit