La Liga

Atlético - FC Barcelone : Les nouvelles révélations de Suarez sur le "mépris" de Koeman à son égard

Alexis Goudlijian
L'an passé, Luis Suarez s'est notamment fait chasser du FC Barcelone par Ronald Koeman.
L'an passé, Luis Suarez s'est notamment fait chasser du FC Barcelone par Ronald Koeman. / Quality Sport Images/Getty Images
facebooktwitterreddit

Avant de retrouver son ancien club hier soir avec l'Atlético Madrid, Luis Suarez avait, samedi matin, de nouveau dézingué l'entraîneur du FC Barcelone, Ronald Koeman, qui l'a méprisé sur sa fin d'aventure en Catalogne et l'a poussé vers la sortie.


L'an passé, le FC Barcelone a réalisé le choix douteux de chasser son attaquant Luis Suarez, et de brader l'Uruguayen à l'Atlético Madrid. Une décision motivée par des raisons financières aux yeux de l'ancienne direction qui voulait économiser de l'argent sur le salaire du "Pistolero", mais également par la volonté de l'entraîneur catalan Ronald Koeman.

En effet, le technicien batave ne voulait pas de Suarez pour son attaque et l'a volontairement poussé vers la sortie. L'avant-centre de 34 ans, même un an après, ne digère toujours pas. Et le natif de Salto a lâché une nouvelle salve de critiques, avant le choc Atletico-Barça d'hier soir (21h), contre un technicien actuellement fragilisé.

Suarez dézingue encore Koeman !

"A Barcelone, Koeman m’avait dit 'si demain tu ne signes pas à l’Atlético, le dimanche contre Villarreal je vais t’écarter.' Comment? Si je n’entre pas dans tes plans, tu vas me mettre de côté. C’est juste une question de transfert ?' De me traiter comme cela, de m’envoyer m’entraîner à part comme si j’avais 15 ans, cela m’a fait mal. Cela m’a déçu", a raconté le Sud-Américain, depuis devenu champion d'Espagne avec l'Atleti, pour le journal Sport.

"Je suis rentré en pleurant à la maison. C’était du mépris car je ne me suis jamais manqué. Je m’entraînais sans faire la tête malgré tout ce qu’il se passait, car je suis un professionnel en attendant la meilleure solution. Et le président (Bartomeu, ndlr) lui déformait et filtrait les informations, en disant que Suarez était mauvais pour le vestiaire… que Suarez ceci, que Suarez cela…", a terminé le Colchonero, encore très amer.

facebooktwitterreddit