Ligue 1

AS Monaco - PSG (3-0) : les 4 leçons à retenir de la grosse victoire des Monégasques

Erwan Gendry
Avec cette victoire, l'AS Monaco espère donner une autre dynamique à sa fin de saison.
Avec cette victoire, l'AS Monaco espère donner une autre dynamique à sa fin de saison. / CLEMENT MAHOUDEAU/GettyImages
facebooktwitterreddit

Emmenés par un Wissam Ben Yedder des grands jours, les Monégasques ont fait chuter aisément le PSG (3-0). L'international français à deux reprises et Kevin Volland ont trompé un Gianluigi Donnarumma abandonné par sa défense. L'AS Monaco se replace dans le premier tiers du championnat, alors que les Parisiens traînent encore les déboires de Madrid.


1. L'ASM se relance dans la course à l'Europe

FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-PSG
FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-PSG / CLEMENT MAHOUDEAU/GettyImages

Avec cette victoire pleine de maîtrise, l'AS Monaco remonte à la septième place de Ligue 1. Gelson Martins et ses coéquipiers ne comptent plus que trois points de retard sur la première place qualificative pour une compétition européenne et six unités sur la troisième place du championnat de France.

Après leur élimination en Europa League, les Monégasques vont pouvoir se concentrer essentiellement sur le championnat et se donner les armes pour réaliser un sprint de haute volée. Prochain rendez-vous contre Metz.

2. Un Ben Yedder virevoltant

FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-PSG
FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-PSG / VALERY HACHE/GettyImages

Fraîchement sélectionné avec l'Équipe de France, Wissam Ben Yedder a justifié sa sélection par un match de haut niveau face au PSG. Sur son premier, il réalise un geste clinique de pur attaquant (26e), avant d'avoir un peu de réussite sur son pénalty devant Gianluigi Donnarumma (83e).

Avec ce doublé, il porte son total de buts en Ligue 1 à 17, ce qui fait de lui le meilleur buteur du championnat. Il est sorti sous les applaudissements mérités du Stade Louis II.

3. Philippe Clément sauve sa tête

Philippe Clement
Olympique de Marseille v AS Monaco - Ligue 1 / John Berry/GettyImages

Ce dimanche matin, le quotidien L'Équipe annonçait que le président de l'AS Monaco, Dimitri Rybolovlev voulait faire le grand ménage. Mécontent des derniers résultats de son équipe, le Russe avait l'envie de se séparer Oleg Petrov, Paul Mitchell et Philippe Clément.

Si le timing n'était pas fixé, l'entraineur belge pouvait douter de son maintien sur le banc azuréen après la trêve hivernale. Ce succès de prestige contre le PSG va sûrement lui offrir un léger sursis.

4. Des Parisiens apathiques

FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-PSG
FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-PSG / CLEMENT MAHOUDEAU/GettyImages

Face à une équipe de Monaco très entreprenante, les Parisiens ont terriblement manqué d'envie et d'orgueil pour inverser la tendance. Abandonnés par leurs éléments offensifs, les défenseurs du club de la capitale ont subi les assauts monégasques sans trouver les solutions pour les éteindre.

Le score à la mi-temps aurait mérité d'être plus lourd, tant les hommes de Mauricio Pochettino ont été apathiques dans leur manière de jouer. Les fantômes de Madrid semblent encore bien présents dans les têtes du leader de Ligue 1. Il faudra montrer un autre visage pour ne pas vivre une dernière partie de saison très compliquée.

facebooktwitterreddit