AS Monaco - Olympique Lyonnais (2-3) : Les 5 leçons à retenir du succès fou des Gones

Baptiste Blanchard
Marcelo et les Lyonnais se sont imposés au mental contre Monaco ce dimanche.
Marcelo et les Lyonnais se sont imposés au mental contre Monaco ce dimanche. / VALERY HACHE/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'Olympique Lyonnais a renversé la situation pour s'imposer contre l'AS Monaco (2-3) dans ce duel au sommet de la 35e journée de Ligue 1. Lyon revient à un point des Monégasques et peut toujours disputer la Ligue des Champions la saison prochaine. Monaco, à cinq points du LOSC, s'éloigne du titre.


1. Impitoyable Volland

FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-LYON
Kevin Volland a transpercé la défense lyonnaise. / VALERY HACHE/Getty Images

Quand on observe Kevin Volland jouer, on comprend pourquoi le board de l'AS Monaco lâché 15 millions d'euros au Bayer Leverkusen pour s'attacher ses services.

L'Allemand a été dans tous les bons coups, ses appels sont tranchants et il montre une complicité géniale avec son compère de l'attaque, Wissam Ben Yedder.

C'est d'ailleurs l'international français qui lançait Volland en profondeur, l'Allemand devançait Denayer à la course, entrait dans la surface et trompait Lopes d'un tir puissant pied droit (25e) ! Son seizième but en championnat cette saison.

2. Les choix tactiques de Niko Kovac

FBL-FRA-LIGUE1-MONTPELLIER-MONACO
Niko Kovac s'impose comme un des meilleurs coachs de Ligue 1 cette saison. / PASCAL GUYOT/Getty Images

Si l'AS Monaco est très solide techniquement cette saison, les Monégasques se sont fait énormément dominer dans le premier quart d'heure par les Gones, qui se sont alignés dans le même schéma tactique qu'eux : le 3-4-2-1.

Pressés et incapables de relancer, les hommes de Niko Kovac concédaient occasion sur occasion, avant que le technicien croate ne donne des consignes, notamment passer à 5 lors des phases défensives.

Un choix tactique qui a fait du bien puisqu'il a permis à Maripan de donner une passe verticale à Ben Yedder qui a ensuite lancé Volland pour l'ouverture du score. Un coach réactif, mais dépassé par l'envie lyonnaise en toute fin de match.

3. Lyon à l'envie

FBL-FRA-LIGUE1-MONACO-LYON
Avec 17 tirs et seulement 5 cadrés, la victoire a encore failli échapper aux Lyonnais. / VALERY HACHE/Getty Images

Malgré leur gros premier quart d'heure, les hommes de Rudi Garcia n'ont pas su capitaliser leur domination face au 3e de Ligue 1.

Dubois était le premier à s'illustrer en envoyant sa reprise de volée dans les nuages sur un caviar de Depay (4e). Toko-Ekambi tentait ensuite sa chance aux vingt mètres et forçait Lecompte à se coucher (15e) !

Paqueta, positionné en 10, se montrait omniprésent en ce début de match, que ce soit à la récupération, dans la construction ou dans la finition.

Mais il aura fallu attendre la seconde mi-temps pour voir les Lyonnais enfin casser le verrou monégasque. Memphis Depay, esseulé, effaçait trois joueurs pour se recentrer devant la surface, frappait du gauche, son tir était dévié par Maripan et trompait Lecomte (57e) ! Réussite maximale.

4. La 100e de Ben Yedder

FBL-FRA-LIGUE1-ANGERS-MONACO
La panenka de Wissam Ben Yedder pensait avoir fait le plus dur en égalisant. / LOIC VENANCE/Getty Images

Dans un match aux enjeux énormes, Monaco voulant s'imposer pour jouer le titre, et Lyon pour disputer la Ligue des Champions, les tensions sont montées au fur et à mesure.

Les Lyonnais, n'arrivant pas à prendre les devants après l'égalisation de Depay, ont multiplié les fautes, parfois violentes.

Après que Marcelo ait donné un coup de casque magnifique pour redonner l'avantage aux siens, les Monégasques ont de nouveau accéléré et obtenu un penalty à cause d'une intervention limite de Lopes sur Pellegri.

L'international français a alors inscrit son 100e en Ligue d'une superbe panenka pour tromper Lopes (86e) ! Son 19e but cette saison, et quel but !

5. Cherki : joker de luxe

FBL-FRA-CUP-LYON-AJACCIO
Rayan Cherki a donné la victoire aux Lyonnais. / JEFF PACHOUD/Getty Images

Monaco pensait avoir fait le plus dur grâce à la panenka de Ben Yedder. C'était sans compter sur la pépite lyonnaise Rayan Cherki, entré en jeu à la 88e minute et qui a marqué sur son premier ballon !

Guimaraes délivrait un excellent ballon à De Sciglio sur la droite de la surface lyonnaise, celui-ci retrouvait Cherki en retrait, qui propulsait parfaitement le ballon dans le petit filet de Lecomte (89e) ! Son premier but en Ligue de sa jeune carrière, dont il se souviendra.

Guimaraes à la place de Mendes et Cherki à la place de Toko-Ekambi, coaching gagnant pour Rudi Garcia.

facebooktwitterreddit