Arsenal - Liverpool (0-2) : Les 4 leçons de la qualification des Reds en finale de League Cup

Olivier Halloua
Diogo Jota a inscrit un superbe but pour Liverpool.
Diogo Jota a inscrit un superbe but pour Liverpool. / Mike Hewitt/GettyImages
facebooktwitterreddit

Liverpool a assuré sa place en finale de League Cup. Un succès bien construit par les hommes de Jürgen Klopp suite à la déconvenue de l'aller (0-0, 0-2). Après un acte assez fermé, les Reds sont rentrés à la pause en tête. Un superbe but de Diogo Jota a fait basculer l'écurie de Jürgen Klopp devant au tableau d'affichage. Peu d'autres opportunités en seconde. Les Gunners d'Arsenal n'ont pas bousculé le bloc adverse.

Un succès parfaitement orchestré par le deuxième de Premier League. Coup dur pour la formation londonienne qui misait beaucoup sur cette compétition.


1. Lacazette isolé

Alexandre Lacazette
Alexandre Lacazette / Justin Setterfield/GettyImages

Alexandre Lacazette est passé proche du carton rouge. Pourtant, son absence n'aurait pas été un grand vide pour les Gunners. Arsenal n'a pas pu lui procurer la moindre action dangereuse. Quelques ballons aux abords de la surface, rien de plus.

Les couloirs ont tenté d'alimenter un pauvre attaquant tricolore frustré. Un seul mouvement a lancé Lacazette dans le dos, sans succès. Dans l'axe, ce fut très difficile en revanche. Martin Odegaard a beaucoup essayé sans trouver de différences.

2. Un récupérateur d'un côté, aucun de l'autre

Gabriel Martinelli, Fabinho
Fabinho de retour dans les pieds de Martinelli. / Mike Hewitt/GettyImages

L'un des aspects terribles de la prestation d'Arsenal est le manque de récupération, encore plus dans le haut du terrain. Cet entrejeu de Mikel Arteta n'avait aucune présence physique. Fabinho a imposé sa domination athlétique par plusieurs grosses interventions.

Sur le but de Jota, il a chipé le ballon puis a relancé sur Roberto Firmino dans l'espace. Chez les locaux, personne n'avait de telles intentions. La suspension de Granit Xhaka aurait pu être compensée par Thomas Partey. Malheureusement, l'international ghanéen a débuté sur le banc ce soir. Ensuite, Arteta lui a demandé de rentrer et de charcuter tout ce qui bouge. Un rouge en dix minutes seulement.

3. Diogo Jota, l'illuminateur

Diogo Jota
Diogo Jota / Marc Atkins/GettyImages


Quelle action sensationnelle de Diogo Jota ! Pour ouvrir le score, l'international Portugais a effectué un beau petit pont puis frappé dans le petit filet d'Aaron Ramsdale. Un enchaînement de toute beauté qui a assené un gros coup sur la tête des Gunners.

Après sa réalisation, Jota est reparti de belles bases. Une accélération dantesque sur l'aile gauche lui a permis d'effacer Ben White et de servir Kaide Gordon en retrait. Enfin, sur un bel appel, il a encore réalisé un contrôle et un lob de haute voltige. Une activité incessante qui fait oublier les absences de Mohamed Salah ou Sadio Mané. Encore des points gagnés.

4. Klopp a surpassé Arteta

Jurgen Klopp, Mikel Arteta
Klopp a surpassé Arteta ce soir. / Pool/GettyImages

Jürgen Klopp a parfaitement compris comment déstabiliser Arsenal. Tout se joue dans les contres et des transitions rapides. Deux buts sur des récupérations et un ballon bien transmis rapidement. Jota avait pour consignes de jouer les espaces et de tenter les duels. A chaque fois, c'est passé.

A l'opposé, difficile de lire les demandes de Mikel Arteta. Sur le front offensif adverse, on ne ressent rien. Gabriel Martinelli a bien essayé quelques cabrioles malvenues, sans succès. Emile Smith-Rowe a lui été réduit au silence par un Andrew Robertson intraitable. L'animation offensive n'a pas été d'une grande justesse. Sur la double confrontation, les hommes d'Arteta n'ont inscrit aucun pion.


Liverpool rejoint donc Chelsea en finale de cette League Cup. Les Reds confronteront les Blues le 27 février prochain à Wembley. Un premier titre à jouer pour les deux cadors de Premier League.

facebooktwitterreddit