Ligue des Nations

Angleterre - Italie (0-0) : Les 4 choses à retenir du match nul entre Anglais et Italiens

Elvin De Fazio
Scamacca au duel avec Maguire
Scamacca au duel avec Maguire / JUSTIN TALLIS/GettyImages
facebooktwitterreddit

Match nul 0-0 entre l'Angleterre et l'Italie ce samedi soir au Molineux Stadium pour la 3ème journée de Ligue des Nations. La Nazionale reste leader du groupe 3 de la Ligue A avec 5 points, l'Angleterre est dernière avec 2 points. Voici les 4 leçons à retenir de ce match.


1. Résultat qui n'arrange pas grand monde

Raheem Sterling
Sterling avec l'Angleterre / Richard Heathcote/GettyImages

Dans le même groupe, la Hongrie et l'Allemagne se sont quittés sous le score de 1-1. C'était donc l'occasion pour l'Italie de prendre le large ou pour l'Angleterre de sortir la tête de l'eau. Résultat ? Ni l'un, ni l'autre. Personne de ne veut se détacher dans ce groupe.

C'est très serré. L'Italie est première avec 5 points, la Hongrie deuxième avec 4 points, l'Allemagne troisième avec 3 points. Les Anglais ferment la marche avec 2 points.

2. Une Italie plaisante à voir jouer

Roberto Mancini
Roberto Mancini ce soir au Molineux Stadium / Chris Brunskill/Fantasista/GettyImages

Enfin, nous avons revu une Italie qui joue, qui se procure des occasions avec facilité. Une équipe avec de la personnalité. En face, ce n'était pas la plus grande Angleterre mais l'Italie a globalement été un peu plus flamboyante. Les jeunes de la Nazionale comme Gatti (première titularisation en équipe nationale), Frattesi ou encore Locatelli ont réalisé un bon match.

Dans l'ensemble, la première période est beaucoup plus positive que la seconde. Des combinaisons intéressantes lors des 45 premières minutes. L'Italie peut s'appuyer sur ces belles promesses pour bâtir pour la suite. Cette Ligue des Nations doit représenter un nouveau départ pour les Italiens.

3. Scamacca sous observation

Gianluca Scamacca
Gianluca Scamacca intéresse le Paris Saint-Germain / Marco Canoniero/GettyImages

Peu connu du grand public, ce match était aussi l'occasion de suivre Gianluca Scamacca. Le joueur de Sassuolo intéresse le Paris Saint-Germain. Sorti à la 75ème minute, le Neroverdi n'a pas vécu une grande soirée. Le numéro 9 de la Nazionale a fait les efforts pour participer au jeu, il est revenu plusieurs fois au milieu pour prendre le ballon et aider ses coéquipiers. Mais il a été, malheureusement, trop peu de fois servi dans la surface.

Par moment, le joueur italien a aussi manqué de lucidité dans son placement dans la surface de réparation. Une seule grosse occasion à retenir, elle est arrivée en seconde période. Scamacca peut clairement mieux faire. Mais la qualité est là.

4. Une Angleterre si triste à voir jouer

Gareth Southgate
Gareth Southgate, le sélectionneur anglais / Sebastian Frej/MB Media/GettyImages

Alors oui, les joueurs sont fatigués d'enchainer les matchs. Certes, il est difficile pour Gareth Southgate de garder le plus souvent le même XI. Mais son Angleterre joue mal, et ça ne date pas de ce soir. Si sa sélection ne gagne pas face à un cador, ce n'est pas pour rien.

Tactiquement, il s'adapte encore bien très peu à l'adversaire. Il sous-utilise ses joueurs offensifs malgré un effectif de qualité. C'est indéniable. Le rendu tactique ressemble à un néant total. Et ça, c'est inquiétant. Mais pas nouveau.

facebooktwitterreddit