Euro Féminin 2022

Angleterre - Espagne (2-1) : Les 5 leçons de la victoire anglaise en prolongations

Yannis Passerel
Georgia Stanway fêtant son but libérateur avec Lauren Hemp
Georgia Stanway fêtant son but libérateur avec Lauren Hemp / Naomi Baker/GettyImages
facebooktwitterreddit

Le scénario du match aura mis du temps à s'écrire et a livré son verdict en prolongation. C'est l'Angleterre qui accède aux demi-finales après être passée proche de l'élimination. Il aura finalement suffit d'une accélération bien sentie de la part des Three Lionesses pour l'emporter deux buts à un contre une Espagne dominatrice mais pas assez efficace dans les trente derniers mètres.

1. Une domination trop stérile de la part des Espagnoles

Jorge Vilda
Jorge Vilda, sélectionneur espagnol / Naomi Baker/GettyImages

Les Espagnoles ont dominé l'ensemble des 70 premières minutes. Grâce à son jeu de possession, la Roja a anesthésié l'Angleterre. Et durant cette partie du match, l'Espagne n'a marqué qu'un but, insuffisant pour se mettre à l'abri.

Si Jorge Vilda semblait maître de son destin après avoir fait rentrer Athenea Del Castillo. La jeune joueuse du Real Madrid a humilié Rachel Daly sur son côté droit. Celle qui est entrée à la mi-temps a délivré la passe décisive sur le but d'Esther Gonzalez (54'). Ce fût le seul changement efficace côté espagnol, celui d'Amaiur Sarregui intervenant trop tardivement dans la rencontre (100').

2. Les cadres anglaises déçoivent en attaque

Ellen White
Ellen White en difficulté contre l'Espagne ce soir / Robin Jones/GettyImages

Outre-Manche on comptait sur elles pour animer ce quart de finale et montrer la voie à suivre. Finalement les cadres expérimentées de l'attaque anglaise ont déçu.

Ni Mead, ni White, ni Kirby n'ont réussi à se montrer à leur avantage et ont quitté la pelouse autour de la soixantième minute. Ellen White a notamment eu du mal à se retrouver en position de but dans le bon tempo.

3. La bataille du milieu de terrain remportée par l'Espagne

Aitana Bonmati
Aitana Bonmati a réussi avec ses coéquipières à imposer le rythme de la Roja / Mike Hewitt/GettyImages

L'Espagne a longtemps dominé au milieu de terrain. Notamment grâce à une Aitana Bonmati de gala, les Espagnoles ont réussi à dicter leur rythme aux Anglaises qui n'y étaient pas habituées depuis le début de l'Euro.

La surprise Teresa Abelleira a donné satisfaction alors qu'elle n'avait pas encore joué une minute dans cet Euro. Oui mais le leadership d'une Alexia Putellas a manqué ce soir. La Ballon d'Or aurait certainement remis ses partenaires sur la bonne voie ce soir.

4. Un coaching gagnant côté anglais

Ella Toone
Ella Toone, preuve du coaching payant effectué par Sarina Wiegman / Mike Hewitt/GettyImages

Elles auront donné des sueurs froides au peuple anglais mais la qualification est bien pour les Three Lionesses ce soir. Et cela, l'Angleterre le doit certainement à ses entrantes. Ella Toone a marqué sur une passe d'Alessia Russo. Les deux joueuses avaient respectivement remplacé Fran Kirby et Ellen White.

Ces deux changements ajoutés aux entrées de Chloe Kelly et d'Alex Greenwood ont permis aux Anglaises de montrer un visage bien plus conquérant. Greenwood est parvenu à tempérer les ardeurs de Del Castillo, là où Daly n'y arrivait pas. Les trois changements offensifs ont quant à eux dynamiter la défense espagnole.

5. L'Angleterre a fait mal lorsqu'elle s'est réveillée

Georgia Stanway, Lauren Hemp
A l'image de Georgia Stanway, les Lionesses se sont réveillées en fin de rencontre / Naomi Baker/GettyImages

Peu en vues, des joueuses telles que Georgia Stanway ou Lauren Hemp, ont longtemps ronronner durant cette rencontre. Mais grâce à un coaching bien senti, les joueuses sur le terrain depuis le début ont su retrouver de l'allant.

Et le but marqué en prolongation implique deux joueuses titulaires. Bien trouvée au milieu de terrain par une énième passe en profondeur de Keira Walsh, Georgia Stanway profite des largeurs de la défense espagnole pour piquer au vif avec une frappe lumineuse de l'extérieure de la surface. L'Angleterre est qualifiée pour les demi-finales de son Euro où elle rencontrera la Suède ou la Belgique.

facebooktwitterreddit