Euro 2020

Angleterre - Écosse (0-0) : Les Tops et les Flops de ce derby sans éclaircie

Kristen Collie
Che Adams, l'homme du match de cette rencontre.
Che Adams, l'homme du match de cette rencontre. / JUSTIN TALLIS/Getty Images
facebooktwitterreddit

Un duel fratricide, sous une pluie battante et dans un Wembley en ébullition. Malgré des conditions propices à un 115ème derby britannique mémorable, on a assisté à une rencontre assez terne, ce vendredi, où le "fighting spirit" écossais a totalement éteint des Anglais méconnaissables, à l'image de son capitaine Harry Kane.


Les Tops

1. Che Adams

Che Adams
Che Adams a été le meilleur joueur de l'Écosse. / Laurence Griffiths/Getty Images

L'attaquant de Southampton a donné le tempo de ce match, suite à une belle incursion (4'). Infernal sur le front de l'attaque écossaise, l'homme aux 9 buts et 5 assists en Premier League cette saison a brillé par sa qualité technique et son formidable jeu en pivot (7', 51', 56').

Depuis sa première sélection, le 25 mars dernier, le buteur de 24 ans est devenu indispensable et a été proche de faire chavirer toute une Nation, suite à une demi-volée mal exécutée (77').

2. Le "fighting spirit" de l'Écosse

Kieran Tierney, Mason Mount
Kieran Tierney et la défense écossaise s'est montrée très solide. / Justin Tallis - Pool/Getty Images

Quelle détermination, quel engagement ! Les observateurs ne donnaient pas cher de la peau des hommes de Steve Clarke. Finalement, les Écossais ont donné une leçon aux Anglais en termes de "fighting spirit".

Une mentalité parfaitement incarnée par le trio défensif composé du Mancunien Scott McTominay, du valeureux Grant Hanley et de la pépite d'Arsenal Kieran Tierney.

Parfaitement en place et inspirés dans leurs interventions, le rideau défensif de l'Écosse a été la clé de ce match nul. Dans l'entrejeu, c'est le jeune milieu de Chelsea Billy Gilmour qui a brillé.

3. Les supporters écossais

Si la sélection de Steve Clarke était au niveau de sa Tartan Army, l'Écosse afficherait quelques étoiles au dessus de son écusson.

Après avoir pris d'assaut les rues londoniennes pendant la journée, avec quelques grammes dans chaque poche, les supporters écossais nous ont de nouveau fait vibrer lors de leur célèbre hymne "Flower of Scotland", bien que terni par les sifflets des Anglais, rivalité oblige.

Une atmosphère qui a visiblement inspiré les partenaires d'Andy Robertson, irréprochables sur ce match.

Les Flops

4. Harry Kane

Harry Kane
Le gros flop de la soirée : Harry Kane. / Matt Dunham - Pool/Getty Images

Le symbole de la défaillance des Three Lions. Inoffensif, brouillon et incapable d'inspirer ses troupes, le meilleur buteur et passeur de la Premier League n'est que l'ombre de lui-même dans cet Euro.

Coup de massue, Southgate n'a pas hésité à sortir son capitaine, au profit de Marcus Rashford (74').

5. Phil Foden

Phil Foden, Jack Grealish
Phil Foden, remplacé par Jack grealish. / Facundo Arrizabalaga - Pool/Getty Images

Il devait suivre les traces de Paul Gascoigne, auteur d'un des buts les plus mémorables de l'Euro, contre cette même Écosse il y a 25 ans. Finalement, seuls ses cheveux peroxydés ont été à la hauteur du génie "Gazza".

Incapable de transcender une équipe d'Angleterre fade, le prodige de Manchester City a parfaitement été neutralisé par l'entrejeu et le trio défensif écossais. Foden a logiquement été remplacé par Jack Grealish juste après l'heure de jeu.

6. Gareth Southgate

Gareth Southgate
Gareth Southgate s'est creusé la tête. / Chloe Knott - Danehouse/Getty Images

Auparavant adulé, fort de sa demi-finale lors du Mondial 2018, Gareth Southgate n'est plus aussi intouchable et ses lacunes tactiques commencent à prendre le dessus sur son aura patriotique.

Son XI a beaucoup fait parler, notamment la non-titularisation de Jack Grealish, et cela s'est retranscrit par le néant proposé par les Anglais.

facebooktwitterreddit