Lille OSC

Angers - Lille (1-2) : le sacre des Lillois enflamme les réseaux sociaux

Baptiste Blanchard
Burak Yilmaz et les Lillois sont champions de France.
Burak Yilmaz et les Lillois sont champions de France. / DENIS CHARLET/Getty Images
facebooktwitterreddit

Champions de France ! Le LOSC n'a pas tremblé à Angers (2-1) pour le compte de la 38e et dernière journée de Ligue 1 pour rafler le titre au nez et à la barbe du Paris-Saint-Germain. Twitter a célébré le sacre des Nordistes.


Le LOSC n'avait pas le droit à l'erreur ce dimanche soir. Talonnés par le PSG d'un point, les hommes de Christophe Galtier sont allés chercher le titre en s'imposant au stade Raymond-Kopa (2-1).

Avant le coup d'envoi, les Dogues étaient remontés à bloc. En atteste la causerie du milieu Benjamin André à ses coéquipiers dans le vestiaire.

David a montré la voie

Une causerie qui semble avoir porté ses fruits puisque les Lillois ont marqué dès le premier quart d'heure ! Dans l'axe, Renato Sanches a percuté balle au pied et piqué sa passe qui a fusé entre Thomas et Pavlovic. Jonathan David a ensuite contrôlé à l'entrée de la surface et marqué du droit à ras de terre ! (10e)

De zéro à héros

Le 13e but de la saison en Ligue 1 pour le Canadien, et un but symbolique puisque le Nord-Américain est passé de flop, à héros ce soir. Il n'avait pas marqué un but en championnat lors de la première partie de saison.

Le 13e but en L1 depuis janvier

À noter : il s'agit du 13e but de David en Ligue 1 en 2021 ! L'attaquant est excellent depuis janvier. Certains internautes n'ont pas manqué de le rappeler : "Son 13e but de l'année en Ligue 1 ! Avec le titre en jeu, le Canadien a encore été grand !"

Les Dogues ne se sont pas arrêtés là, d'autant que Paris a marqué contre Brest ce qui les a davantage motivés pour inscrire le but du break.

Le sang froid de Yilmaz

David, encore lui, après un bon service de Yazici, est allé crocheter Bernardoni ce qui a poussé le gardien angevin à commettre la faute. Penalty. Avec sang-froid, juste avant la mi-temps, Burak Yilmaz a ouvert son pied droit et marqué à ras de terre pour donner deux buts d'avance aux siens (45e+1).

À la mi-temps, Lille menait 2-0 et filait droit vers le titre malgré le but contre son camp de Romain Faivre qui permettait aux Parisiens de mener à Francis Le-Blé.

L'ancien Lillois vainqueur du championnat de France Ludovic Obraniak y est même allé de son tweet après le second but inscrit par Yilmaz !

Fulgini a fait peur aux Lillois

Seul Angevin à cadrer ses tirs, Angelo Fulgini a testé la vigilance de Mike Maignan sur plusieurs frappes (50e, 72e), faisant passer des frissons aux supporters nordistes.

Fulgini a même fait trembler Lille en toute fin de match ! Thioub a délivré un centre en cloche du gauche, prolongé involontairement par une tête lilloise. Fulgini a surgit au second poteau pour réduire l'écart d'une tête croisée, dans le petit filet ! (90e+2)

Les Dogues ont serré le jeu, défendu comme ils pouvaient pour garder leur avantage face à des Angevins séduisants…

La libération

Et la libération est finalement arrivée ! Dix ans après, le LOSC est redevenu champion de France, le quatrième championnat de son histoire et un titre que les Dogues sont allés chercher dans leur duel à distance contre le PSG.

Paris est de son côté allé s'imposer à Brest (2-0), terminant donc à la deuxième place, à un point du LOSC ! Les hommes de Mauricio Pochettino pourront nourrir de gros regrets.

Un internaute a intelligemment rappelé le travail effectué par Galtier au LOSC et appelé à lui ériger une statue. C'est la magie du football. Rien n'est impossible.

Yilmaz, lui, n'a pu contenir ses larmes.

Une belle ambiance dans le nord de la France. Les supporters lillois sont sortis dans les rues de ville pour faire la fête !

Une énorme ambiance, à la hauteur de l'exploit réalisé par les Dogues.

facebooktwitterreddit