Paris Saint-Germain

Anelka désigne le véritable patron de l'attaque du PSG

Jean Dubas
Anelka a trouvé son patron pour l'attaque parisienne
Anelka a trouvé son patron pour l'attaque parisienne / Sylvain Lefevre/Getty Images
facebooktwitterreddit

L'ancien attaquant a expliqué qui doit prendre les rênes de l'attaque du Paris Saint-Germain cette saison.


Après un mercato XXL réalisé cet été, le PSG se retrouve avec la ligne d'attaque la plus effrayante du monde. Un trident offensif composé de trois superstars : Lionel Messi, Neymar et Kylian Mbappé.

Plusieurs questions se posent désormais comme "Comment gérer tous ces égos ?" ou encore "Qui doit jouer pour qui ?"

Pour Anelka, la réponse à cette dernière question est simple : Kylian Mbappé doit être le patron de ce trio d'attaque All Stars, confie-t-il au Parisien.

"Au Barça, c’était tout le monde pour Messi. À Paris, c’était tout le monde pour Neymar et Mbappé. Maintenant, il faut mélanger tout ça et partager. Les autres joueurs sont prêts à bosser pour ces trois. Mais eux doivent s’entendre. Pour moi, Mbappé doit être le patron de l’attaque car il est en pointe. Neymar lui donne les ballons. Messi était aussi le buteur à Barcelone mais là, il doit servir Mbappé. Car le numéro un, c’est lui. À chaque match depuis le début, c’est lui qui fait la différence. Il est là depuis quatre ans et cela se respecte. C’est donc à Messi de le comprendre."

Anelka se paye Pochettino

Au passage, l'ancien attaquant du Real Madrid, de Chelsea et bien sûr du PSG, a détruit Mauricio Pochettino sur la gestion du cas Messi.

"On ne sort pas un sextuple Ballon d’or à la 76e minute alors qu’il n’a pas encore marqué pour son équipe. Cela joue beaucoup dans sa tête. Un attaquant a besoin que le coach lui montre sa confiance et là, cela ne va pas. Je vais m’avancer mais Messi n’oubliera pas le coup que lui a fait Pochettino. Cela va lui rester là (il montre sa gorge). C’est la star de l’équipe et c’était sa première au Parc. Et cela va être très compliqué à récupérer comme situation. Messi ne joue pas contre Metz et pour moi, c’est déjà une réponse. Tu ne peux pas gérer Messi comme cela. Il y a un minimum qui n’est pas arrivé. Le coach a voulu montrer un signe fort. C’est bien. Mais là, c’est Messi."

Une situation qui ne devrait pas se reproduire ce mardi soir contre Manchester City.

facebooktwitterreddit