Équipe de France

Allemagne - France : Pourquoi les Bleus ont décidé de mettre leur genou à terre ?

Alexis Goudlijian
L'équipe de France de Paul Pogba et Kylian Mbappé va poser un genou au sol avant d'affronter l'Allemagne.
L'équipe de France de Paul Pogba et Kylian Mbappé va poser un genou au sol avant d'affronter l'Allemagne. / FRANCK FIFE/Getty Images
facebooktwitterreddit

À l’image de plusieurs sélections européennes depuis le début de l’Euro, les joueurs de l’équipe de France devraient poser un genou au sol avant leur match contre l’Allemagne ce mardi (21h), en soutien au mouvement "Black Lives Matter" qui vise à lutter contre le racisme.


Malgré certaines critiques, le geste paraît parfaitement louable. Comme l’Angleterre l’a fait contre la Croatie (1-0) ou la Belgique face à la Russie (3-0), l’équipe de France ainsi que son adversaire, l’Allemagne, vont poser un genou au sol ce mardi avant le coup d’envoi de leur premier match à l’Euro. "Apparemment, c’est prévu", a confirmé le capitaine des Bleus Hugo Lloris, lundi, en conférence de presse. 

Pour quelle raison ? Il s’agit là d’une action symbolique - et non politique comme certains détracteurs tentent de le faire croire - qui vise à soutenir la lutte contre le racisme. En effet, de poser un genou au sol est devenu monnaie courante au cours des derniers mois.

Ce fut le cas en Premier League ou en Ligue des Champions cette saison par exemple ou dans d’autres sports. Et le geste a pris une grande importante depuis la mort tragique de George Floyd, l'Américain tué par un policier l’année passée…

Une action qui fait polémique…

Cette action entre dans la logique de soutien au mouvement Black Lives Matter, et elle ne suscite pas que des avis positifs, en France comme ailleurs. Lors de leurs matchs de préparation pour l’Euro, les Anglais avaient notamment été sifflés par une partie de leur public. Ce qui avait fortement agacé l'attaquant Raheem Sterling.

"Si vous ne comprenez pas ce que signifient le genou à terre et la cause qu’il y a derrière, c’est vraiment très décevant", avait regretté le joueur de Manchester City la semaine passée au micro de la radio TalkSport. Dans l’Hexagone, certaines critiques aussi naissent déjà à l'annonce de cette action. Au point de nourrir une polémique…

Certains partis et autres militants politiques dézinguent l'action prévue. En tout cas, les Bleus de Didier Deschamps ont fait leur choix et, comme ils l’avaient fait avant d’affronter le pays de Galles (3-0) en préparation sans être diffusés (involontairement) en raison d'une coupure publicité, vont poser le genou à terre. 

facebooktwitterreddit