Olympique de Marseille

AJ Auxerre - OM (0-2) : les Tops et les Flops de la victoire phocéenne

Matthieu Agro
Le Minot Ahmadou Dieng a marqué pour ses débuts avec l'OM.
Le Minot Ahmadou Dieng a marqué pour ses débuts avec l'OM. / PHILIPPE DESMAZES/Getty Images
facebooktwitterreddit

Après sept matches sans victoire, Marseille a renoué avec le succès en 16es de finale de la Coupe de France, grâce à un but de Dario Benedetto (54e) et du Minot Ahmadou Bamba Dieng (92e).


Les Tops

1. Yohan Pelé

Yohan Pelé a parfaitement assuré l'intérim de Steve Mandanda
Yohan Pelé a parfaitement assuré l'intérim de Steve Mandanda / Soccrates Images/Getty Images

Comme souvent lorsque l'OM fait appel à lui, Yohan Pelé s'est montré décisif. Il réalise plusieurs sauvetages (5', 38',45'+1, 87') sur des actions très dangereuses menées par les Auxerrois. Sans lui, la déconvenue aurait été sans doute inévitable, tant l'AJA a gêné l'OM dans ce match.

2. Aly Ndom

S'imposant dans son duel aérien, sa tête croisée aurait pu offrir un tout autre scénario si elle ne s'était pas écrasé sur le poteau (21e).

Puissant, omniprésent à la récupération et dans les premières relances, le milieu défensif auxerrois a particulièrement pesé par son impact physique dans l'entrejeu. Son incompréhension avec Fortuné sur le but phocéen gâche une prestation assez remarquable.

3. Gauthier Hein

Gauthier Hein a été omniprésent sur son aile. Il s'est montré insaisissable face à Hiroki Sakai
Gauthier Hein a été omniprésent sur son aile. Il s'est montré insaisissable face à Hiroki Sakai / PHILIPPE DESMAZES/Getty Images

Très mobile, le jeune ailier de 24 ans est le maître à jouer de cette équipe auxerroise. Il s'est toujours rendu disponible dans les intervalles, amenant du dynamisme.

Ce fut lui le Bourgignon le plus dangereux et le plus créatif, à l'image d'une reprise qui aurait pu finir au fond (38'). Il a su aider son latéral Georgen par ses replis défensifs. Un peu moins en vue en fin de match.

4. Dario Benedetto

Son but (54'), une réception de la tête sur un centre de Lirola qui finit au fond des filets, a grandement soulagé l'équipe olympienne. Peu en vue en première période, Dario Benedetto, toujours autant en manque de confiance dans la finition (14', 28'), a finalement donné satisfaction par son rôle principal.

Sa générosité a été très bien vue par Nasser Larguet, qui souhaite le relancer malgré l'arrivée d'Arkadiusz Milik. Le Polonais manquait à l'appel à Auxerre.

5. Ahmadou Bamba Dieng

Il n'a eu besoin de que de onze minutes pour ouvrir déjà son compteur avec l'OM. Véritable diamant brut de la formation marseillaise, Ahmadou Bamba Dieng a fêté ses débuts professionnels par un but plein de sang froid (90e+2).

Lancé par Lirola, il file vers les buts et trompe Laiton d'une belle frappe flottante, qui condamne définitivement Auxerre (0-2).

Les Flops

6. Luis Henrique

Un petit pont (4') et puis s'en va. Titularisé pour la première fois de la saison avec l'OM, Luis Henrique a particulièrement brillé par son incapacité à se montrer disponible dans la ligne d'attaque marseillaise.

Son remplacement dès le retour des vestiaires (45', par Florian Thauvin) est pourtant assez injuste. Avec seulement 56 minutes dans les jambes cette saison, l'ailier brésilien aurait mérité plus de temps.

7. Hiroki Sakai

Hiroki Sakai a vraiment été en difficulté face à l'intéressant Gauthier Klein
Hiroki Sakai a vraiment été en difficulté face à l'intéressant Gauthier Klein / PHILIPPE DESMAZES/Getty Images

Il a particulièrement souffert face à la ténacité et l'agilité de Gauthier Hein sur son côté gauche. Il ne prend pas au marquage l'ailier auxerrois sur sa tentative (38e) et se laisse totalement absorber par l'action de Begraoui (45e+1).

8. Kevin Fortuné

Kevin Fortuné, combattif, n'a pas vraiment eu le même impact que d'ordinaire dans l'animation offensive auxerroise
Kevin Fortuné, combattif, n'a pas vraiment eu le même impact que d'ordinaire dans l'animation offensive auxerroise / PHILIPPE DESMAZES/Getty Images

Positionné sur l'aile gauche, le milieu auxerrois s'est montré fautif sur l'action qui amène le premier but marseillais. Malgré une tentative de loin (50e), l'ancien Lensois, homme de base de Jean-Marc Furlan cette saison, s'est montré plus timide offensivement que ses coéquipiers, lui qui est réputé pour ses qualités de récupérateur.

facebooktwitterreddit