Euro Féminin 2022

Aïssatou Tounkara vs Griedge Mbock : Qui doit débuter face au Pays-Bas ?

Olivier Halloua
Qui de Mbock ou Tounkara doit débuter ?
Qui de Mbock ou Tounkara doit débuter ? / Eurasia Sport Images/GettyImages
facebooktwitterreddit

La tension autour de la composition des Bleues se situe en défense centrale. Qui de Griedge Mbock et Aïssatou Tounkara doit débuter aux côtés de Wendie Renard ? Nous allons étudier chaque composant des demandes tactiques de Corinne Diacre pour choisir le meilleur profil. Pour nous, une candidate se démarque nettement.

1. Jeu aérien

Aïssatou Tounkara
Aïssatou Tounkara / BSR Agency/GettyImages

Aïssatou Tounkara fait 1m74, Griedge Mbock deux centimètres de moins. Au niveau de la détente, la première devance légèrement aussi la seconde sur les données data. En clair la défenseur de l'Atlético de Madrid maitrise parfaitement le domaine aérien, celle de l'OL un peu moins.

Pourtant Mbock a marqué en préparation et aussi à l'Euro contrairement à sa coéquipière. Comme quoi, la taille ne fait pas tout dans le football, on le répète souvent.

Avantage Tounkara

2. La relance

Griedge Mbock Bathy
Griedge Mbock / BSR Agency/GettyImages

Dans ce domaine, Griedge Mbock nous a plus impressionné sur les derniers matchs. Quand Aïssatou Tounkara prend son temps et joue souvent court, sa "rivale" prend plus de risques. Elle n'hésite pas à prendre le contrôle de la relance par du jeu long et de la précision.

C'est une des caractéristiques du jeu de l'Olympique Lyonnais et qui se ressent d'autant plus ici. Pour nous, Mbock a plus matière à apporter de la maitrise dans ce secteur.

Avantage Mbock

3. La lecture de jeu

Aissatou Tounkara
Tounkara a eu du mal. / Jonathan Moscrop/GettyImages

Récemment, Tounkara a été particulièrement inquiétante sur l'aspect purement défensif. Elle semblait moins en maitrise pour lire le jeu et anticiper les potentiels contres de l'Islande (1-1).

A l'opposé, Mbock a été plus calme et sereine pour gérer les multiples erreurs d'appréciation de Wendie Renard. Elle a une qualité de leadership naturelle sur le terrain et arrive à bien découdre les transitions rapides adverses. Cette qualité est essentielle dans le jeu haut prôné par Corinne Diacre.

Avantage Mbock

4. La rapidité

Griedge Mbock Bathy
Griedge Mbock / Andrew Katsampes/ISI Photos/GettyImages

C'est un des aspects qui a posé soucis lors de l'association avec Renard. La capitaine des Bleues est plutôt lente pour se retourner tout comme Tounkara. Les deux ont du mal à contenir une prise de profondeur d'une attaquante véloce.

Face aux Pays-Bas, les Françaises joueront face à un trident explosif capable de jouer en triangle en contre. Mbock apporterait plus de sérénité par son jeu de jambes efficace en repli.

Avantage Mbock

5. La complémentarité avec Wendie Renard

Wendie Renard
Wendie Renard préfère jouer avec Mbock. / BSR Agency/GettyImages

Pas besoin de faire long, Wendie Renard elle-même a confié qu'elle n'était pas encore à l'aise avec Aïssatou Tounkara. Evidemment, c'est beaucoup plus le cas avec Griedge Mbock avec qui elle a remporté de nombreux titres en club dont la Ligue des champions.

C'est tout de même dommage de se passer d'une charnière qui se connait aussi bien. Vu que Renard a du mal à communiquer avec les autres joueuses sur le terrain, Mbock pourra compenser avec son charisme naturelle.

Avantage Mbock

6. L'expérience

Aissatou Tounkara
Aïssatou Tounkara a beaucoup plus joué avec Renard à l'Euro. / BSR Agency/GettyImages

Au niveau de l'expérience globale, les deux joueuses ont un vécu différent. Mbock évolue au plus haut niveau européen, Tounkara un peu moins. En revanche, une donnée est à prendre en compte dans cet Euro, c'est l'expérience des dernières semaines.

Mbock n'a disputé qu'une seule rencontre de cette compétition tandis que Tounkara en a deux. La première a beaucoup moins d'automatismes défensifs avec Eve Périsset que la seconde. La confiance règne au contraire avec la défenseure de l'Atlético.

Avantage Tounkara

7. Le bilan

FBL-WC-2019-WOMEN-MATCH1-FRA-KOR
Renard et Mbock sont complémentaires. / KENZO TRIBOUILLARD/GettyImages

Pour nous comme beaucoup d'experts, Wendie Renard et Griedge Mbock doivent retrouver l'axe ensemble. C'est dans cette configuration que nous avons vu la meilleure version défensive des Bleues et surtout le plus beau visage de la capitaine française.

Aïssatou Tounkara apporte des garanties certaines mais pas autant que cette doublette couronnée championne d'Europe avec l'OL. Corinne Diacre a sûrement d'autres données mais en l'état, nous ne voyons pas ce qui l'oblige à écarter Mbock.

facebooktwitterreddit