​Des déceptions, en veux-tu en voilà. Alors que les championnats européens, à l'exception de la Premier League, ont fermé leurs portes pour la traditionnelle trêve hivernale, il est temps de faire un bilan de l'année 2015.


Si certains joueurs se sont révélés aux yeux du grand public, d'autres ont aligné les prestations décevantes depuis le mois de janvier. Dans un dispositif en 3-4-3, 90min vous propose donc un onze de départ des plus gros flops de 2015 dans lequel d'autres noms méritaient largement d'y figurer.


Gardien : Simon Mignolet (Liverpool)


Simon Mignolet est-il le gardien qu'il faut pour Liverpool ? Il est légitime de se poser cette question, tant le portier belge de 27 ans éprouve des difficultés dans les cages des Reds. On se souvient tous évidemment de son énorme bourde en Europa League contre Bordeaux pour laquelle il a fait le tour du monde. 

Ces statistiques apportées par le site WhoScored.com et relayées par Sky Sports sont révélatrices du réel niveau de Mignolet, qui a déjà commis huit erreurs menant à un but depuis son arrivée à Liverpool en 2013


Défense : John Terry (Chelsea) - Eliaquim Mangala (Manchester City) - Andrea Ranocchia (Inter Milan)


Si ce trio défensif a plutôt fière allure sur le papier, ce n'est pas la même histoire sur le terrain. Tout d'abord, John Terry a vécu une année 2015 délicate et est le symbole parfait des difficultés de Chelsea. À 35 ans, l'emblématique capitaine des Blues semble être rattrapé par son âge et son niveau de jeu commence logiquement à baisser. Mis à l'écart à plusieurs reprises par José Mourinho au profit de Kurt Zouma depuis la reprise du championnat, Terry va devoir relever la tête.

Transféré de Porto à Manchester City en août 2014 pour 54 millions d'euros, un montant record pour un défenseur, Eliaquim Mangala n'a, pour l'instant, pas justifié cette somme. L'international français n'est pas encore considéré comme un titulaire indiscutable au sein de la défense de City, devancé par Kompany et Otamendi, la faute à des prestations décevantes qu'il pourrait rapidement payer cher.


Andrea Ranocchia, le défenseur central de l'Inter Milan, est le troisième défenseur dans ce onze de départ. Malgré d'immenses espoirs placés en lui, l'Italien de 27 ans n'a jamais su prouver qu'il pouvait être un des meilleurs défenseurs du monde, à tel point qu'il ne serait plus en odeur de sainteté chez les Nerazzurri.


Milieu de terrain : Nacer Chadli (Tottenham) - Lucas Silva (Olympique de Marseille) - Keisuke Honda (Milan AC) - Mateo Kovačić (Real Madrid)

FBL-FRA-LIGUE1-LILLE-MARSEILLE

Très courtisé cet été, Lucas Silva devait être l'un des beaux coups du mercato. Malgré un début de saison plutôt réussi sous le maillot de l'Olympique de Marseille, ses prestations sont rapidement devenues décevantes, comme elles l'étaient au Real Madrid auparavant. Le milieu de terrain brésilien serait accompagné de Mateo Kovačić, coéquipier de Cristiano Ronaldo depuis cet été. Repéré pour ses performances avec l'Inter Milan, le milieu croate peine à confirmer sous le maillot madrilène.


Autour de ces deux jeunes joueurs, on a décidé de titulariser Keisuke Honda et Nacer Chadli. Après deux bonnes saisons avec le Milan AC, l'international japonais a connu une année plus difficile et a clairement baissé de niveau et pourrait quitter le club lombard très prochainement. Chadli, milieu de terrain de Tottenham, semble également en perte de vitesse depuis janvier et affiche un niveau de jeu décevant, bien que blessé en cette fin d'année.


Attaque : Ezequiel Lavezzi (Paris SG) - Falcao (Chelsea) - Stephan El Shaarawy (AS Monaco)


Depuis son arrivée au Paris Saint-Germain en 2012, Ezequiel Lavezzi est de moins en moins influent sur les terrains de Ligue 1 et l'année 2015 n'a pas échappé à cette spirale négative que connaît l'international argentin. Critiqué à chaque sortie, l'attaquant de 30 ans semble avoir perdu la confiance de Laurent Blanc et de ses supporters, comme en témoigne son faible temps de jeu.

Sur l'autre aile, on a décidé d'aligner une autre déception "made in Ligue 1" puisqu'il s'agit de Stephan El Shaarawy. Déjà décevant sous le maillot du Milan, l'international italien était censé confirmer tout son potentiel en signant à l'AS Monaco mais éprouve toutes les difficultés du monde à s'imposer comme incontournable. Zéro but, zéro passe décisive, c'est ses statistiques en Ligue 1 depuis son arrivée.


Radamel Falcao semble être le joueur idéal pour accompagner cette attaque de "flops", tant le joueur colombien s'est perdu depuis sa grave blessure au genou gauche. Son année a tout simplement été cauchemardesque, que ce soit à Manchester United ou à Chelsea, club qu'il a rejoint cet été. 


Avec seulement cinq buts inscrits depuis août 2014, Falcao est actuellement l'une des plus grosses déceptions du football, lui qui brillait avec l'Atlético Madrid il y a deux ans et demi.


​​