Olympique de Marseille

OM-Reims : les 4 leçons à retenir de la première d’Igor Tudor en Ligue 1

Emmanuel Lanoe
Les Marseillais ont fait taire les critiques avec une véritable démonstration face au Stade de Reims.
Les Marseillais ont fait taire les critiques avec une véritable démonstration face au Stade de Reims. / PASCAL GUYOT/GettyImages
facebooktwitterreddit

Pour la première d’Igor Tudor en match officiel, les Marseillais ont réalisé une prestation encourageante pour la suite de la saison. Après une préparation compliquée, les hommes du coach croate ont su répondre aux attentes et disposer du Stade de Reims 4-1 ce dimanche soir au stade Vélodrome.

1. Les recrues marseillaises inspirées

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-REIMS
Une première réussie pour l'attaquant Luis Suarez avec un doublé en 30 minutes. / PASCAL GUYOT/GettyImages

Si le mercato de l’Olympique de Marseille a été mouvementé, les recrues commencent déjà à prendre leurs marques. Nuno Tavares, latéral gauche n’a cessé de provoquer sur son couloir et a fini par trouver le chemin du but juste avant la mi-temps. Son homologue du côté droit, Jonathan Clauss a lui aussi réalisé 83 bonnes premières minutes, à l’origine de l’ouverture du score, il n’a cessé d’attaquer sur son côté. En défense toujours, si Gigot a rendu une bonne copie, Mbemba est apparu comme le véritable leader de cette charnière. Puissant et autoritaire, le Belge est en grande partie responsable du bon résultat du soir. Ruben Blanco peut lui aussi être félicité de son match, s’il n’a pas eu grand-chose à faire pendant 80 minutes, le portier espagnol a soulagé les siens après la réduction du score avec un arrêt très important.

Pour finir, Luis Suarez rentré à la 62ème n’aura mis que 13 petites minutes avant d’ouvrir son compteur avec l’OM, l’attaquant n’est pas loin de doubler la mise sur un corner à cinq minutes de la fin, avant de le réaliser à la toute dernière minute de jeu sur une offrande de Bakambu. Des débuts réussis pour les recrues Marseillaises.

2. Le premier choix fort de Tudor

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-REIMS
Igor Tudor a envoyé des signes forts pour sa première en Ligue 1. / PASCAL GUYOT/GettyImages

Pour son premier match officiel en tant qu’entraineur de l’Olympique de Marseille, l’entraineur, Igor Tudor a décidé de se passer de son maitre à jouer Dimitri Payet pour cette rencontre face au Stade de Reims. Un choix fort de la part du Croate tant le Réunionnais est apprécié de ses coéquipiers et des supporters. Après une préparation très compliquée pour le club, le coach de l’OM donne une première réponse à la bronca d’avant match lors l’annonce de son nom avec cette victoire nette et sans bavure, reste à voir si les Marseillais pourront garder ce rythme toute la saison.

3. Des pistons marseillais omniprésents

FBL-FRANCE-MARSEILLE-MILAN-FRIENDLY
Pour ses débuts avec l'OM, Nuno Tavares s'est offert un but ce dimanche soir. / SYLVAIN THOMAS/GettyImages

Ils ont mis le feu à la défense rémoise. Jonathan Clauss et Nuno Tavares ont réalisé un match plein pour leurs 83 et 90 premières minutes officielles avec l’Olympique de Marseille. Les deux pistons n’ont cessé de prendre les espaces et d’amener le danger dans la surface adverse. Dès la 13ème minute le centre de l’international français est contré par Wout Faes vers son but et ouvre le score. Si ceux du Portugais n’ont pas abouti, à la 18ème minute, Cengiz Under fracasse la barre suite à un centre au ras de terre du piston gauche. Encore mieux pour lui, à la 45ème+2, suite à un énième ballon sur le côté gauche, Nuno Tavares fixe, et enroule sa frappe pied droit dans le petit filet de Pentz, impuissant.

4. Des Rémois trop tendre

FBL-FRA-LIGUE1-MARSEILLE-REIMS
Les rémois ont été trop tendre face à des Marseillais réalistes. / PASCAL GUYOT/GettyImages

S’ils ont tenté d’attaquer et de profiter des espaces, les attaques rémoises manquaient de tranchant ce dimanche soir au Vélodrome. Même s’ils ont été entreprenants, les Rémois se sont réveillés trop tard. Le gardien  de l’OM, Ruben Blanco, n’a pas eu besoin de sortir le grand jeu avant les dix dernières minutes de jeu face aux offensives des hommes d’Oscar Garcia. Avec huit frappes cadrées Van Bergen, Touré et Doumbia n'ont réussi à trouver la faille qu’a la suite d’une erreur de Balerdi à la 84ème minute. Une différence flagrante de réalisme comparé à l’OM, qui avec seulement ses deux premiers tirs cadrés a trouvé deux fois le chemin des filets. Les Rémois devront impérativement être réalistes la semaine prochaine pour la réception de Clermont afin de ne pas rentrer dans une mauvaise spirale.

Écoutez Top 90, l’émission de 90min dans laquelle on débat foot sous forme de top listes ! Rankings, XI combinés, Frankenplayer, à chaque épisode nos avis pour établir à la fin la liste ultime.Dans ce troisième épisode avec Davy DiamantQuentin Gesp et Alexis Amsellem,  on va établir notre Top et Flop 3 des recrues de l'OL des années 2010 ! Cliquez ici pour vous abonner au podcast

facebooktwitterreddit