Liga : Diego Costa condamné à six mois de prison pour fraude fiscale

Diego Costa
Diego Costa - Atlético de Madrid | Quality Sport Images/Getty Images

Après Lionel Messi ou encore Cristiano Ronaldo, qui ont eu affaire avec le fisc espagnol, c'est désormais au tour de Diego Costa de payer sa négligence.

Comme pressentie, la décision était attendue de l'autre côté des Pyrénées. Ce jeudi, l'international espagnol a été, en toute logique, condamné à six mois de prison pour fraude fiscale. Une information rapportée par le quotidien espagnol El Mundo.

Un accord à l'amiable

Avant même le prononcé du jugement, Diego Costa avait déjà finalisé un accord avec la justice espagnole. Ce dernier s'était engagé à restituer la somme dûe au Trésor public, dont le montant se rapproche fortement des 1,1 million d'euros.

Tout remonte à l'été 2014, en marge d'un contrat finalisé avec Adidas (environ 800.000 euros), quelques temps avant son arrivée à Chelsea. À cette période, l'Espagnol avait omis de s'acquitter des différentes taxes. Finalement, par crainte de faire un petit tour par la case prison, le principal concerné avait revu sa position en acceptant de se plier aux exigences du Trésor public.

Jugé devant un tribunal madrilène, Diego Costa a plaidé coupable de ses chefs d'accusation. Condamné à six mois de détention, la peine a été commuée en une amende d'un montant de 36.000 euros. Toujours selon El Mundo, le joueur aurait réglé une partie de la somme avant de demander à l'Atlético de Madrid de prendre en charge la partie restante.

À noter que Diego Costa avait fait l'objet d'un autre délit fiscal en 2013 où la fraude avait été estimée à 2.306.000 euros. Finalement, le Trésor avait entendu et accepté les allégations de ses conseillers, emmenés par les avocats Carlos Saiz, Gomez Acebo & Pombo, assisté également de l'avocat portugais Ricardo Cardoso, avant d'alléger ce chef d'accusation.