Auteur d'une demi-saison tronquée mais très réussie avec Manchester United, Bruno Fernandes s'est rapidement imposé comme un élément clé du dispositif des Red Devils, en éclaboussant la Premier League de son talent. Un talent qui ne laisse pas indifférent le Real Madrid et le FC Barcelone, attentifs à la situation du Portugais.



Le 4 octobre dernier, alors que Manchester United se fait humilier par Tottenham (6-1), Ole Gunnar Solskjaer décide de sortir Bruno Fernandes. Un choix qui met le milieu mancunien dans une colère noire, explicitée au moment de son remplacement. Il n'en faut pas plus pour enflammer la presse britannique, qui y voit là une mésentente évidente entre le Portugais et son coach.


Ainsi,The Sun, pas réputé pour être le tabloïd anglais le plus fiable, révèle que l'ancien joueur du Sporting serait sur les tablettes des deux géants espagnols, le Real Madrid et le FC Barcelone. Attentifs à a situation du milieu de 26 ans, les deux clubs rivaux pourrait se le disputer lors des prochaines échéances de transfert.


"C'est une manière de déstabiliser le groupe"


Car la brouille entre Bruno Fernandes et son entraîneur n'a échappé à personne, et a aussitôt fait fleurir les premières rumeurs de départ. Interrogé sur sa prétendue altercation verbale avec Solskjaer, l'international Portugais n'a pas nié, même s'il a tenté d'éteindre l'incendie :


"Je n’ai pas aimé sortir, mais je n’ai rien dit qui ait pu porter préjudice au groupe. Je crois que c’est une manière de déstabiliser le groupe. Ce qui a été dit n’est pas vrai du tout. N’utilisez pas mon nom, ceux de mes partenaires ou de l’entraîneur pour créer la confusion à Manchester United, parce que l’ambiance est très bonne et l’équipe est prête à répondre dès le prochain match", avait-il lancé au micro de Sport TV.