En raison de l'arrêt des compétitions sportives, les filles de Jean-Luc Vasseur ont été sacrées pour la 14e fois d'affilée championnes de France. Une hégémonie qui dure depuis plus d'une décennie et qui devrait perdurer dans le temps.


Si Jean-Michel Aulas entend bien mettre un point d'honneur à reprendre les activités footballistiques en France, y compris le football féminin, malgré le sacre de ses joueuses, le président lyonnais n'en oublie pas le prochain mercato qui devrait s'annoncer mouvementé suite aux départs actés ou presque de Dzsenifer Marozsan et de Sarah Bouhaddi aux Etats-Unis. Pour autant, la dernière citée pourrait prolonger son contrat avec l'Olympique Lyonnais en raison de la crise sanitaire actuelle. D'ailleurs, selon les dernières informations du Progrès. Jean-Michel Aulas compte encore sur la gardienne internationale française.


"Nous avons proposé à Sarah et Dzsenifer Marozsan de prolonger jusqu'à la fin août pour disputer les phases finales de la Ligue des Champions et à toutes celles qui sont en fin de contrat car nous avons le droit de le faire. Mais peut-être que du côté de Sarah et Dzsenifer, il y a aussi une lueur d'espoir dans la mesure où les championnats américains sont arrêtés. Nous sommes bien placés pour le savoir car nous contrôlons l'équipe d'OL Reign. J'espère que, au gré de cette prolongation européenne jusqu'au 31 août, nous pourrons trouver un cadre commun pour prolonger plus longtemps." 20 mai 2020

Plusieurs signatures actées ?


Le patron lyonnais a confirmé que plusieurs signatures étaient déjà enregistrées sans pouvoir communiquer à l'heure actuelle l'identité de ces nouvelles arrivantes.


"D'autres joueuses sont également en fin de contrat comme l'Anglaise Alex Greenwood qui s'était engagée un an. Elle pourrait ne pas prolonger. Nous avons quelques signatures enregistrées que nous n'avons pas encore le droit d'annoncer. Enfin, nous avons de bons espoirs de prolonger le contrat de Lucy Bronze."

À noter qu'une semaine plus tard, la NWSL a annoncé la reprise de la compétition dès le 27 juin prochain pour neuf clubs. Une décision qui pourrait cette fois-ci précipiter le départ des deux joueuses susmentionnées.


1. Lola Gallardo

Selon les dernières informations de RMC Sport, la gardienne de l'Atlético de Madrid devrait parapher un contrat longue durée avec l'Olympique Lyonnais. L'internationale espagnole (32 sélections) doit remplacer dès cet été Sarah Bouhaddi.


2. Wendie Renard

Considérée comme l'une des meilleures à son poste, Wendie Renard est assurément l'assurance tous risques de cette formation lyonnaise. Impériale dans les airs, la défenseure des Bleues a déjà trouvé le chemin des filets à 139 reprises en 481 matchs toutes compétitions confondues.


3. Griedge Mbock

À 25 ans, la défenseure centrale de l'équipe de France (58 sélections) ne cesse de démontrer tout son potentiel physique avec l'OL. À la fois précise dans son placement, et propre à la relance, la native de Brest forme une paire incontournable avec Wendie Renard.


4. Manon Revelli

Si l'OL devrait s'atteler à remplacer Alex Greenwood à l'intersaison, la jeune défenseure de la génération 2001 a signé l'été dernier un contrat professionnel portant sur les trois prochaines saisons. Actuellement en phase de rééducation, la jeune latérale pourrait prendre une nouvelle dimension sportive la saison prochaine.


5. Lucy Bronze

Selon toute vraisemblance, Lucy Bronze devrait bien poursuivre l'aventure dans le Rhône à en croire l'optimisme affiché par Jean-Michel Aulas. Une excellente nouvelle en perspective pour toute une institution qui pourra bénéficier de la longue expérience de l'internationale anglaise.


6. Sara Björk Gunnarsdottir

La joueuse, qui évolue avec le VFL Wolfsburg depuis 2016, aurait déjà signé en faveur du club rhodanien. L'internationale islandaise (123 sélections) devrait apporter toute son expérience au sein de ce milieu de terrain.


7. Amandine Henry

Indissociable des performances époustouflantes de la formation lyonnaise, Amandine Henry aura eu une nouvelle fois la lourde responsabilité de porter le jeu lyonnais vers de nouveaux succès. Sa présence est un gage de réussite.


8. Amel Majri

Repositionnée plus haut sur le terrain, Amel Majri est l'une des rares pattes gauches du football féminin français. Dotée d'une précision sans faille dans son couloir gauche, la Française alimente toujours ses coéquipières avec d'excellents centres. Sa précision et sa rigueur défensive sont grandement appréciées au sein du staff de Jean-Luc Vasseur.


9. Nikita Parris

Auteure de 11 buts en 16 matchs avec les Rhodaniennes, l'Anglaise pourrait s'inscrire durablement dans le cadre du registre tactique prôné par l'entraîneur lyonnais. Plus qu'une simple joker de luxe, une association avec Ada Hegerberg, dans un rôle de neuf et demi, pourrait être envisagée.


10. Eugénie Le Sommer

Comment ne pas apprécier le talent hors pair de cette buteuse, capable à la fois de faire des différences dans des petits espaces mais également de se placer de manière irréprochable dans la zone de vérité pour planter un énième coup de massue. À 31 ans, Eugénie Le Sommer est encore en pleine forme. Et comme le bon vin, elle ne cesse de se bonifier avec le temps. Une championne tout simplement.


11. Ada Hegerberg

Première joueuse à remporter le Ballon d'or France Football 2018, élue meilleure joueuse européenne de l'UEFA deux ans plus tôt (2016), meilleure joueuse du championnat de France (2016) et récompensée par de nombreuses autres récompenses individuelles: la Norvégienne n'a pas de temps à perdre sur le terrain. Une aisance technique qui la place parmi le gratin des plus grandes footballeuses de l'histoire du football. Et au vu de ses prestations, c'est amplement mérité.