Adama Traoré a connu ce mercredi sa toute première sélection avec la Roja. L'occasion pour lui de dévoiler sa recette pour parvenir à ce physique hors norme pour un footballeur.


Voilà plus de deux ans qu'Il éblouit la Premier League avec Wolverhampton. Adama Traoré est un joueur à part. Sa vitesse, ses dribbles et sa qualité de percussion lui ont ouvert les portes de la sélection espagnole, puisqu'il fêtait ce mercredi sa toute première apparition sous la tunique de la Roja.


À l'issue de la rencontre face au Portugal (0-0), le joueur de 24 ans s'est entretenu avec le quotidien ibérique AS, dévoilant ainsi les secrets de son invraisemblable transformation physique. "Mon travail physique est guidé par mon coach particulier. Mais je ne fais pas de soulèvement de charges. Ma génétique est comme ça mes muscles se développent très vite (...) Le secret est de connaître son corps et d'adapter l'entraînement à ses conditions physiques ".


"Je peux manger une petite paella ainsi qu'un plat typiquement malien, avec sauce aux arachides et riz brun. Tout est fait par ma mère, qui est la meilleure cuisinière du monde." Adama Traoré

Adama Traoré face au Portugal en amical.

Lorsqu'il évoluait la Masia, l'ailier des Wolves n'avait évidemment pas une musculature aussi développée. Il affirme toutefois que son évolution physique est délibérée, en ce sens qu'elle résulte d'une volonté de prévenir les blessures.


"Quand j'avais 15 ans, j'avais des problèmes de genou, avec des tendinites qui ne m'ont pas quitté et une pubalgie, qui m'empêchaient de développer ma vitesse et mon explosivité. C'est à ce moment-là que j'ai commencé à me renforcer dans la salle de sport. J'étais très explosif mais je devais faire un travail plus spécifique pour éviter les blessures. Ma routine de travail commence par un échauffement pour préparer les muscles avant un entraînement. Je fais des exercices non seulement pour me renforcer, mais aussi pour prévenir les blessures , ce que tout athlète craint le plus".


Naturellement, tout cela reste indissociable d'une alimentation saine, et dans ce domaine, Adama Traoré a également son petit secret : "L' eau, même si je ne bois pas beaucoup pendant les matches, est vitale. Le maintien du niveau d'eau dans le corps est essentiel pour un athlète. Je peux manger une petite paella ainsi qu'un plat typiquement malien avec sauce aux arachides et riz brun. Tout est fait par ma mère, qui est la meilleure cuisinière du monde ! Ensuite, comme tous les athlètes, je mange aussi beaucoup de pâtes italiennes . En fonction de ce que la nutritionniste me dit et de ce que j'aime".

Toujours est-il que son talent y est également pour beaucoup dans l'ascension que connaît sa carrière.