Ronaldo et le coronavirus, quelle histoire. Encore absent ce week-end contre l'Hellas Vérone (1-1) pour cause de test positif, il est vivement critiqué pour ne pas avoir respecté les consignes sanitaires. Le ministre italien a même déclaré que le joueur était sous le coup d'une enquête pour non respect du protocole.



Quand la justice s'en mêle, l'histoire prend tout de suite une autre tournure. Alors que le portugais était encore à l'isolement ces derniers jours après son test positif depuis son retour après le rassemblement avec le Portugal, il attise les critiques.


Son non-respect pour les consignes sanitaires commencent à agacer les supporters qui aimeraient le voir sur le terrain avec la Juve. Mais ce ne sont pas les seuls qui s'interrogent et s'énervent. Le ministre des sports Italien tire lui aussi la sonnette d'alarme.


Enquête ouverte par le procureur de Turin


Vincenzo Spadafora, ministre des Sports, a ainsi affirmé sur la chaine "Rai 3", que l'ancien joueur de Manchester United et du Real Madrid était actuellement surveillé de près à cause des manquements au protocole :


Il a violé le protocole et c'est un fait, car il y a aussi une enquête ouverte par le procureur de Turin. C'est un épisode désagréable. Vincenzo Spadafora, ministre des Sports

Le quintuple Ballon d'Or est accusé d'avoir effectué un aller-retour au Portugal, sans respecter les règles instaurées par le pays. Le ministre accuse aussi la Série A d'avoir des dispositifs beaucoup trop légers pour combattre la pandémie.


La Serie A s'est donné un protocole qui n'a pas fonctionné car il n'a pas été respecté. D'autres exemples au niveau national ont créé de véritables bulles, comme la NBA. Nos bulles ont été faites avec des méthodes douteuses. Vincenzo Spadafora, ministre des Sports

A la justice maintenant de trancher. Quant à l'aspect sportif, Ronaldo n'est pas certain de pouvoir encore tenir sa place face à Barcelone en Ligue des Champions cette semaine. Un coup dur pour les Turinois.