Si l'AS Monaco s'est souvent montré active sur le marché des transferts, la cellule de recrutement monégasque n'a pas toujours eu du flair au moment de dénicher la perle rare. Retour sur ces 20 flops de ces dernières années.


20. Naldo (2 millions d'euros)

Naldo ne sera resté qu'un an en France

Fort d'une expérience remarquée au Brésil et en Allemagne, Naldo a toujours été reconnu comme un joueur fiable et solide défensivement.

Arrivé le 3 janvier 2019 à l'AS Monaco, l'ex-international brésilien n'a jamais réussi à se mettre au diapason de ses coéquipiers. Pire, l'ancien joueur de Schalke O4 est devenu le premier footballeur de l'histoire de la Ligue 1 à écoper de deux cartons rouges lors de ses trois premiers matchs.

L'aventure a finalement duré seulement un an et neuf petits matchs. Personne ne regrettera son départ.


19. Jordy Gaspar (transfert libre)

Jordy Gaspar à l'entraînement à Monaco

Grand espoir du centre de formation lyonnais, Jordy Gaspar a disputé seulement trois petits matchs avec l'Olympique Lyonnais.

Transféré en 2017 à l'AS Monaco où il a signé son premier contrat professionnel, l'arrière droit français a été prêté sans succès au Cercle Bruges KSV avant d'être transféré en juin à Grenoble en Ligue 2.


18. Ronaël Pierre-Gabriel (6 millions d'euros)

Ronaël Pierre-Gabriel lors de sa signature

Des promesses entrevues à l'AS Saint-Etienne et un transfert retentissant à Monaco en 2018. Depuis, le latéral droit n'a jamais réussi à s'imposer à Mayence où il a paraphé un contrat de cinq ans en 2019 après avoir été peu utilisé par Leonardo Jardim (4 matchs).


17. Terence Kongolo (15 millions d'euros)

Terence Kongolo en marge d'un match de C1 face à Leipzig

Le 3 juillet 2017, Terence Kongolo s'engage pour cinq saisons contre un chèque de 15 millions d'euros en provenance de Feyenoord où il a pris part à 138 matchs.

Loin de faire l'affaire, l'international néerlandais est prêté pendant six mois à Huddersfield avant d'être transféré définitivement pour un montant de 20 millions d'euros. Une belle plus-value compte-tenu de son temps de jeu sur le Rocher.


16. Nacer Chadli (12 millions d'euros)

Nacer Chadli n'a pas fait long feu à Monaco

Passé par Twente, Tottenham ou encore West Bromwich Albion, Nacer Chadli avait le bagage pour s'imposer à Monaco.

Au sortir d'une saison complètement ratée sur le plan personnel, l'international belge a été logiquement prêté au RSC Anderlecht.


15. Jean-Eudes Aholou (14 millions d'euros)

Jean-Eudes Aholou lors d'un match amical face à Lausanne

Le Racing Club Strasbourg peut garder le sourire après avoir cédé son milieu de terrain pour un peu moins de 15 millions d'euros.

Incapable de répondre aux exigences, l'international ivoirien a été prêté chez les Verts afin de lui permettre de se relancer.


14. Pietro Pellegri (20.90 millions d'euros)

Pietro Pellegri lors de sa signature à Monaco

Promis à un avenir radieux, le grand espoir du football italien peine encore à pointer le bout de son nez depuis 2018.

À seulement 19 ans, l'éclosion peine encore à se dessiner. Le Genoa a pour l'instant réalisé une affaire en or.


13. Farès Bahlouli (3.5 millions d'euros)

Farès Bahlouli lors de sa signature à Monaco

L'histoire d'un échec tracé pour ce jeune joueur issu du centre de formation lyonnais et qui a probablement eu les yeux plus gros que le ventre.

Désireux de s'offrir un challenge plus huppé et plus doré dans le sud, Farès Bahlouli se retrouve aujourd'hui sans club après un passage anecdotique au Sporting Club Lyon en National.


12. Jorge (8.50 millions d'euros)

Jorge lors d'un match de C1 face à Leipzig

34 matchs au compteur, des prestations intéressantes et de nombreux prêts infructueux du côté du Portugal : Jorge ne devrait pas s'éterniser à l'AS Monaco malgré une dernière pige encourageante sous les couleurs de Santos.


11. Adama Traoré (14 millions d'euros)

Adama Traoré Lors de sa signature à Monaco

Lille peut encore se frotter les mains après avoir vendu son milieu de terrain offensif pour la bagatelle de 14 millions d'euros. Résultat des courses, l'international malien enchaîne les prêtes un peu partout en Europe sans forcément convaincre. Un joli flop.


10. Soualiho Meïté (8 millions d'euros)

Soualiho Meïté lors d'un match face au FC Porto

AJ Auxerre, Lille ou encore les Girondins de Bordeaux, Soualiho Meïté a voyagé dans l'hexagone sans trouver des repères qui auraient pu lui permettre de définitivement lancer sa carrière.

Heureusement pour le milieu de terrain défensif français, le Torino FC est venu le sortir de sa torpeur. Et c'est plutôt une franche réussite de l'autre côté des Alpes.


9. Guido Carrillo (9 millions d'euros)

Guido Carrillo célébrant un but face à Guingamp

Si Guido Carrillo a planté quelques buts lors de son passage à Monaco (21 réalisations en 95 matchs), l'ancien attaquant de l'Estudiantes n'a pas répondu pleinement aux attentes.

À la relance chez le CD Leganés, le bilan est loin d'être prolifique à l'heure actuelle (10 buts en 60 matchs).


8. Lacina Traoré (10 millions d'euros)

Lacina Traoré sous les couleurs monégasques

Au cours de sa carrière, Lacina Traoré (29 ans) a changé de clubs à dix reprises.

Sans trouver de port d'attache, l'AS Monaco l'a prêté par quatre fois au CSKA Moscou, au Sporting Gijon, Everton ou encore Amiens. Difficile de comprendre le cheminement de ces choix.


7. Ivan Cavaleiro (15 millions d'euros)

Ivan Cavaleiro lors de sa signature

À ce prix-là, Benfica a pris Monaco pour des pigeons. Et c'est peu de le dire au vu d'une saison en demi-teinte, sans saveur, qui a rapidement poussé Ivan Cavaleiro vers la sortie.

Transféré à Wolverhampton en Championship, le Portugais a participé à la monté en Premier League avant de se faire une place de premier choix au sein de l'élite du football anglais.

Aujourd'hui, l'ex-international U 20 du Portugal a grandement contribué au retour de Fulham en PL.


6. Hélder Costa (prêt)

Hélder Costa lors de sa signature à Monaco

Benfica, Deportivo La Corogne puis une arrivée à Monaco sur la pointe des pieds : le challenge monégasque n'était pas conçu pour un joueur de ce standing.

Plus à l'aide outre-Manche, Hélder Costa va retrouver la Premier League après avoir évolué cette saison en Championship sous les ordres de Marcelo Bielsa (Leeds United).


5. Youssef Aït Bennasser (3 millions d'euros)

Youssef Aït Bennasser face au Club Bruges

En 2016, Youssef Aït Bennasser est recruté par l'AS Monaco qui mise sur le potentiel de ce jeune milieu défensif marocain.

Face à une forte concurrence à ce poste, l'ancien joueur de l'AS Nancy-Lorraine ne tardera pas à être prêté à Caen malgré un premier exercice encourageant.

Désormais, les prêts s'accumulent pour le principal intéressé qui n'arrive toujours pas à prendre son rythme de croisière.


4. Mario Pasalic (prêt)

Mario Pasalic sous les couleurs de l'ASM en LDC

Si Mario Pasalic crève aujourd'hui l'écran sous la tunique de l'Atalanta, tout ne fut pas parfait pour l'international croate qui a été baladé à l'AC Milan, à Elche, au Spartak Moscou avant de rallier l'Italie.


3. Rachid Ghezzal (transfert libre)

Rachid Ghezzal face au LOSC

Rachid Ghezzal n'a jamais été habile pour se mettre les supporters dans son propre camp.

Souvent décrit comme un joueur à la mentalité déplorable, l'international algérien n'a pas dérogé à la règle en signant à l'AS Monaco.

Très peu concerné par le projet sportif, l'ancien lyonnais a littéralement plongé avant de tenter le pari anglais, sans réussite.

Prêté par Leicester à la Fiorentina, Rachid Ghezzal a affiché un visage séduisant cette saison malgré la saison tronquée de la Fio.


2. Willem Geubbels (20 millions d'euros)

Willem Geubbels lors de sa signature à Monaco

Comment flinguer une carrière avant même qu'elle soit lancée ? Il suffit de poser la question à un joueur pressé par l'argent.

Formé à l'Olympique Lyonnais, Willem Geubbels était considéré comme l'un des éléments les plus prometteurs du club. Finalement, les sirènes monégasques et l'Eldorado proposé au terme du contrat auront eu raison d'un homme qui aujourd'hui doit sincèrement s'en mordre les doigts.

D'un sourire probablement malicieux, Jean-Michel Aulas doit esquisser un léger rictus chaque jour en admirant cette transaction sensationnelle (20 millions d'euros pour 4 matchs à l'OL).


1. Aleksandr Golovin (30 millions d'euros)

Aleksandr Golovin lors de sa présentation

Révélé avec la sélection russe et son club du CSKA Moscou, les dirigeants monégasques ne pouvaient pas prévoir un tel affront sur le plan sportif.

Deux ans plus tôt, tous les feux sont au vert pour confier les clés du jeu monégasque. La décadence sera finalement visible à tous les niveaux après seulement quelques apparitions. Et s'il conserve encore la confiance de son entraîneur, l'ASM ne pourra jamais prétendre à mieux avec son profil.