​Via un communiqué, illustré par une courte vidéo, l'instance du football mondial a livré ses directives aux clubs, ligues et fédérations mondiales concernant plusieurs problématiques sensibles, provoquées par la suspension des championnats et par extension la pandémie du Covid-19


Fédérations, clubs, joueurs, fans... toute la planète football attendait avec impatience ces directives de la FIFA, avec un point d'orgue deux problématiques principales : le ​marché des transferts et les joueurs en fin de contrat. 


À travers un communiqué, illustré par une vidéo de deux minutes, la ​FIFA a publié une liste des principales directives approuvées, que l'instance espère voir suivies dans le monde entier : 

"Tous les contrats étendus"

Parmi ces préconisations, la plus importante concerne les joueurs en fin de contrat : 


En règle générale, les contrats des joueurs sont rédigés de telle façon que leur date d’expiration coïncide avec la fin d’une saison. En raison de la suspension de toute compétition en vigueur dans de nombreux pays, il apparaît aujourd’hui évident que la saison ne se terminera pas à la date initialement prévue. Par conséquent, il est proposé que les contrats soient étendus jusqu’à la fin effective de la saison. Cette mesure parfaitement conforme aux intentions des parties concernées au moment de la signature du contrat vise à préserver l’équité sportive et la stabilité. Le même principe s’applique aux contrats entrant en vigueur au début de la saison prochaine, avec une date d’effet retardée en conséquence.



Souplesse au niveau des périodes des transferts 

La FIFA a également tenu à clarifier la situation concernant le prochain mercato estival :


 En ce qui concerne les périodes de transferts, il semble là aussi nécessaire d’ajuster le cadre réglementaire au contexte actuel. La FIFA fera preuve de souplesse et autorisera un déplacement de ces périodes de sorte qu’elles encadrent la fin de la saison en cours et le début de la prochaine. En parallèle, elle veillera autant que possible à préserver la coordination et à protéger la régularité, l’intégrité et le bon fonctionnement des compétitions, afin que les résultats sportifs ne puissent souffrir aucune contestation.


Si ces directives "ne résoudront pas tous les problèmes" comme le souligne le président de l'instance du football mondial, Gianni Infantino, au moins permettront-elles d’apporter un peu de stabilité et de clarté à court terme."