La ​Ligue des Champions fait son grand retour la semaine prochaine. Mais le choc de ces huitièmes de finale n'aura lieu que le 26 février. Le grand Real Madrid de Zinedine Zidane face au Manchester City de Pep Guardiola. 


​Un match très alléchant sur le papier et surtout très indécis. Deux équipes fortes, avec deux des plus grands entraîneurs du moment, ce match promet. Et la pression pourrait se retouver sur les épaules du coach citizen.


Guardiola sur la sellette ? 

Pep Guardiola

L'ex entraineur du ​FC Barcelone passe peut être ses derniers mois en Angleterre. Alors qu'il a quasiment perdu la course à la Premier League, le Catalan a déclaré au média anglais ​Sky Sports qu'il pouvait être licencié s'il ne faisait pas le boulot face aux hommes de Zinedine Zidane. 


"Si nous ne gagnons pas contre le Real Madrid, le propriétaire ou le directeur sportif viendra me dire : Ce n'est pas suffisant, nous voulons la Ligue des Champions et ils me licencieront et je dirai : D'accord, merci, c'était un plaisir (...) Si vous ne gagnez pas la Ligue des Champions, c'est un désastre et si vous le gagnez, un succès. Si c'était le cas, les plus de cent ans de Manchester City seraient un désastre et ce n'est pas vrai." a-t-il tout de même nuancé.


Le coach espagnol sait que cette double confrontation face au club le plus titré de l'histoire de la compétition déterminera son avenir. En fin de contrat en juin 2021, l'ancien bavarois pourrait payer son manque de résultat dans cette compétition depuis son arrivée (les Citizens bloquent en quart de finale depuis la prise de fonction de l'Espagnol en juillet 2016).