Alors qu'il reconnaît que beaucoup de joueurs de l'Équipe de France sont passés au travers contre la Moldavie, Didier Deschamps a de nouveau félicité Olivier Giroud.


"À la mi-temps, je les ai secoués. Je peux parfois être dur, voire très dur avec eux. Il y a tellement de potentiel dans cette équipe que quand je ne vois pas ce que j'ai envie de voir, je le dis. Autant en première période j'aurais pu en sortir cinq ou six, autant en seconde ça allait mieux, même si on n'arrivait pas à concrétiser."


Pas content, Didier Deschamps, au moment de revenir sur la première mi-temps très moyenne de l'Équipe de France après la victoire obtenue dans la souffrance face à la Moldavie.

"j'aurais pu en sortir cinq ou six"

Devant les journalistes, le sélectionneur champion du monde a même avoué qu'il aurait pu changer la moitié de son onze de départ s'il s'était basé sur certaines prestations individuelles. Heureusement pour les Bleus, après une égalisation un peu miraculeuse avant la pause, le second acte a été bien meilleur. Mais il a fallu attendre la 79e minute de jeu et un nouveau but d'Olivier Giroud, pour obtenir les trois points et prendre la première place du groupe H.

Giroud : 39 buts en Équipe de France

Auteur de sa 39e réalisation sous le maillot du Coq, le buteur de Chelsea a d'ailleurs reçu le soutien et les félicitations de son entraîneur, qui a souligné sa régularité en sélection, malgré une situation délicate en club.


"Pour Olivier Giroud, de par ce qu'il fait, il est utile et indispensable. Il est très efficace aussi. Là, il a pris la décision de tirer le penalty et son but nous permet de prendre la première place. Au-delà de son efficacité, il permet aux joueurs autour de lui d'avoir des occasions de but aussi. Ce qui explique aussi pourquoi il reste avec nous malgré son temps de jeu à Chelsea."


Dimanche, contre l'Albanie, la France devra montrer un tout autre visage si elle souhaite garder la tête de son groupe. 


  • Suivez-nous sur notre nouveau compte Instagram : @90min_fr